Il dit "fiat lux !" Et Beretti créa la lumière


Le premier jour, Dieu créa la lumière. Il dit: "Que la lumière soit !" et la lumière fut. Et ce fut le commencement du monde si l'on en croit la Bible qui nous raconte ainsi la Création.

Eh bien Beretti, c'est un peu le dieu des Aixois si l'on en croit l'inimitable daubé. Rappelons que le daubé, c'est un peu comme la Bible: si l'on n'a pas la foi il est impossible de croire tout ce qui y est raconté.

A regarder cette pieuse image, Beretti serait donc notre deus ex machina (tion) local.
Il lui a suffi d'appuyer sur l'interrupteur pour que la nuit fasse place à la lumière. Et en plus, il a laissé venir à lui les petits enfants.... C'est beau comme un récit biblique.
Mais qui va trouver l'interrupteur qui mettra fin à ses pantalonnades?


29 novembre
AU BON GOÛT SAVOYARD

Notre inimitable daubé, toujours égal à lui-même, n'a pas raté la 287 ème occasion de l'année de publier une photo de l'incontournable Renaud Beretti en campagne permanente. Après les robots (ci-dessous) ou les (pas Dalaï) lamas (à voir plus tard), c'est en la joyeuse compagnie d'une jeune centenaire que le dauphiné a saisi le portrait de l'ancien shérif de ces dames. Naturellement, préséance et courtoisie obligent (rires), c'est l'intéri-maire qui apparaît en premier plan et la centenaire au second.


Suprême délicatesse, le daubé a publié la photo en noir et blanc et dans la rubrique "Le Carnet" juste à côté... des avis de décès. Un choix judicieux ou le bon goût savoyard étalé ?


Robot pour être vrai

23 novembre

Dans la grande série "as-tu-vu ma photo", voici la question du jour:  de ces deux personnages lequel est le plus ridicule?

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter