LA LISTE SURPRISE qui commencerait à inquiéter les sortants

Les journalistes du DL se sentent-ils en liberté surveillée ?


L'association duralaix (celle là même qui par ses interventions va contraindre la mairie à rouvrir l'accès public à la plage l'été prochain) veut provoquer la création d'une liste pour les prochaines municipales aixoises. L'originalité de cette proposition c'est que ce ne sont pas les (quelques?) adhérents de l'association qui pourraient se retrouver sur cette liste.

Duralaix propose en effet de désigner ces candidats par un tirage au sort. Dans cette perspective l'association va tirer au sort 350 personnes à partir de la liste électorale. Ces personnes vont recevoir un courrier les invitant à participer à une nouvelle forme de démocratie. "Si nous obtenons 10% de réponses favorables, alors il y aura une liste de "tirés au sort" en mars prochain" a déclaré l'association duralaix dans un communiqué transmis  la presse locale.

A notre grande surprise, le quotidien local a accordé une large place à cette expérience en publiant dès samedi un article sur cinq colonnes en haut de page région:


Si l'on compare cet article au communiqué de presse, on peut constater qu'il correspond exactement au projet lancé par duralaix. Un article honnête. Ce qui tend à nous démontrer qu'il existe de vrais journalistes au daubé qui ne craignent pas d'aller à contre courant. Sauf que...

Sauf qu'on a mis rapidement un bémol à ce bel enthousiasme. Le lendemain, dimanche, le même daubé, dans sa page aixoise, consacrait un grand article avec photo à la préparation d'une liste dite "Alternative" constituée autour de gens de gauche et d'écologistes. Là encore un article honnête. Sauf que cet article était suivi par cet encadré:

Comme on  peut le constater, le daubé dimanche y laisse entendre que sept listes seraient en projet à Aix, une conduite par Beretti, une par Ferrari, une "Alternative", une par un certain Derenty (que personne ne connaît) une autre par un certain Sauzéat (pas davantage connu) et une par le Rassemblement national (en pleine déconfiture à Aix), voire une (encore moins probable) par le solitaire Gimenez . On constate alors que sur ces sept éventualités quatre au moins sont plus qu'aléatoires sinon irréalistes (Derenty, Sauzéat, RN et Gimenez). Dans ces conditions pourquoi le daubé n'a-t--il pas osé rappeler la proposition de Duralaix et de sa liste par tirage au sort, laquelle liste n'est pas plus improbable que les autres? Oui, pourquoi, surtout dans la mesure où le DL avait consacré la veille une large place à cette initiative?

On peut se tromper mais on n'a trouvé qu'une seule explication à cette omission.
Dans la mesure où Beretti n'a rien à craindre de sa Marina, que la gauche réunie réalise au mieux 25% des voix à Aix, que le RN aixois est allé à la soupe en 2014 et qu'il ne parviendra pas à réunir 35 noms pas plus que Derenty, Sauzéat, ou Gimenez, eh bien la seule liste qui pourrait venir contrarier Beretti et sa bande ce serait à l'évidence une liste vraiment démocratique, sans à-priori politique, sans un catalogue de promesses qui ne seront jamais tenues, sans la perspective de faire d'une élection une carrière professionnelle. De surcroît, une liste issue d'une expérience jamais menée dans une ville de France pour des élections municipales, et qui, de ce simple fait, attirerait tous les regards sur elle.

Et comme, qu'on le veuille ou non, c'est encore Beretti et sa bande qui font la loi à Aix-les-Bains, on peut comprendre que le daubé hésite encore à les fâcher. D'où l'absence de cette liste originale parmi tous les présumés candidats. Dommage.

Vivement que ça change, on peut encore rêver..!

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter