Libre Aix'pression: Resto, as-tu du coeur ?

Il y a quelques chose qui ne tourne pas rond dans notre démocratie


Libre Aix'Pression:  Une lettre ouverte au député-maire-président-etc

(Les tribunes sont publiées sous la responsabilité de leur auteur)

Monsieur,

N’avez-vous pas, encore une fois, perdu une bonne occasion de vous taire ? Lors de votre visite aux ‘’restos du cœur’’, on vous a entendu dire aux bénévoles:
’’Si vous n’étiez pas là, le système politique ne règlerait pas mieux ce sujet que vous.’’ Avez-vous réfléchi un peu à ce que vous avez dit ? Non seulement le système politique n’aurait pas fait mieux, car il ne fait rien, mais c’est vous qui êtes responsable du fait que les ‘’restos du cœur’’ existent ! Vous avez mis en place un système basé sur l’augmentation de la  consommation de produits plus ou moins débiles mais qui, pour rester compétitifs, passent par une réduction du coût la main d’œuvre ! Etant incapables de diriger ce pays et par idéologie mondialiste, vous vous êtes soumis, contre notre vote, aux fonctionnaires de Bruxelles aux ordres des banquiers. Peut-on trouver plus décourageant vis-à-vis du peuple? Comme ‘’les restos’’ veulent rester sur place, dans leurs nouveaux locaux aixois, après le 30 mai, la discussion finit par une petite menace sous entendue, grosso modo et en termes choisis : ‘’Démerdez vous pour vous mutualiser avec d’autres associations. Sinon dehors. ’’ Lamentable! Nous sommes sur la même ligne que l’ONU et le conseil de l’Europe qui, coupés des réalités, appellent la France à interdire la fessée alors que les famines, les guerres, les maladies déciment une grande partie de l’humanité.

On vous rappellera simplement que les gens du ‘’resto’’ sont bénévoles et qu’ils ne sont là que parce que des élus surpayés, (ils votent leurs propres  avantages !), ont fichu en l’air ce pays par carriérisme et l’envie de fric facilement pris dans la poche des contribuables.  

Quelque chose ne tourne pas très rond dans l’évolution de notre démocratie censée être triomphante.

REQUIEM POUR LES ‘’PARTIS DE GOUVERNEMENT’’

Il vous fallait mener à terme le grand projet postmoderne élaboré en mai 68. Le but était la création de l’homme nouveau débarrassé de tout héritage, parfaitement libre, ne devant rien à personne et qui accumulerait tous les droits et aucun devoir. Les anciens étaient des ‘’connards’’ et vous étiez dans la modernitude, on l’entend dans votre bouche quand vous n’avez pas d’argument! Il fallait tout déconstruire, tout mélanger, tout diluer, tout désacraliser. C’est réussi au-delà de toute espérance. La parole publique et médiatique est accaparée par des ‘’journalistes’’, politiciens, sociologues, et autres philosophes à la Botul qui peuvent affirmer tout ce qui leur chante. Mais aujourd’hui, c’est les LR et autres socialistes avec leurs affidés qui sont devenus ringards, ils ont pris la place des vieux cons. Trente ans que vous donnez le ton sur l’éducation, désignez le bien et le mal, les gentils et les méchants. Pour survivre il fallait se taire ou penser en privé, vous teniez tout. Pouvez-vous affirmer sans rire que l’éducation nationale enseigne mieux aujourd’hui que sous la IVème république ?

Vous tenez encore ‘’le dernier carré’’, mais Waterloo n’est pas loin et votre magistère moral s’écroule. Les ‘’journaleux’’ terrés dans leurs rédactions transformées en bastions, coupés de leurs lecteurs et gavés de subventions n’en sortent que pour aller retrouver leurs complices sur les plateaux de télévision. Les français n’auraient jamais dû laisser les clés du pays à de tels bricoleurs. La civilisation que vous avez voulu bâtir s’effondre avant même d’être achevée. Tout ce que vous avez mis en place nous explose à la figure. Il sort des écoles des générations d’illettrés ; le pays retourne à la sauvagerie ; l’immigration se retourne contre nous ; l’ouverture des frontières a laminé ce pays ; l’art et la culture ont sombré dans la carambouille financière ; même l’espérance de vie est en recul ! Beau tableau de chasse de nos ‘’élites’’.

Le dernier grand combat de la presse et de nos ‘’élites’’ : la fin de la ségrégation du genre dans les toilettes publiques ! Puisque ces gugusses vont d’eux-mêmes là où est leur place, il ne reste plus qu’une chose à faire : tirer la chasse ! L’histoire s’en chargera peut-être un jour.

Ce qui est étonnant, c’est que nos élus par défaut aient encore quelques disciples. Ce n’est peut-être que par bêtise ou par intérêt. On peut excuser la bêtise, mais pas ceux qui ne sont là que par intérêt personnel....

                                                                     Bernard FREYRE

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter