'' Tu t'es vu quand t'as bu ''

Un intermittent du spectacle à 15 000 euros par mois

Ce mercredi, lors de la séance des questions au gouvernement, le nouveau (mais pas très neuf) ministre de l'Aménagement du Territoire répondait pour la première fois aux députés. Une intervention qui, selon les observateurs, a eu le don d'amuser le premier ministre et de faire sourire quelques députés.
Mais il en est un, de député, qui ne souriait pas et dont le comportement excessif dépassait celui de tous les autres. Et même si celui-ci n'était pas la vedette du jour, il semble que les "cadreurs" de la télé ont pris un malin plaisir à élargir le plan afin de laisser apparaître cet agité.
Et c'est comme cela que les téléspectateurs ont pu, pendant quelques secondes, découvrir le comportement délirant d'un député qui semblait rejouer le fameux sketch que les plus de 20 ans ne peuvent pas ignorer, celui de la campagne contre l'alcoolisme. Un vrai remake de "Tu t'es vu, quand t'as bu" avec dans le rôle principal un Dominique Dord au plus haut de son art d'excité incontrôlable.

Pendant ce temps-là, c'est les Français qui trinquent!

On a d'abord vu l'excité de la cité d'Aix lever les bras au ciel en signe d'indignation ou d'incantation
 


Puis de s'attraper la tête en vociférant,


De faire mine de s'arracher les cheveux


Et, sous le regard impassible, voire un peu gêné de ses voisins de banc...


... Se livrer à des grimaces qu'on qualifierait volontiers de simiesques

Et dire que les contribuables lui versent chaque mois 15 000 euros pour le voir faire ces simagrées, ça fait cher l'intermittent du spectacle!

C'est l'histoire d'un mec....

C'est l'histoire d'un mec qui, élu député en 1997 après avoir gagné un concours... de circonstances et réélu en 2002 dans les mêmes conditions, a attendu pendant des années que ses nouveaux amis pensent à lui pour le faire entrer au gouvernement. En désespoir de cause, et à défaut d'un maroquin ministériel, c'est le portefeuille de trésorier de l'UMP dont il hérita en septembre 2010. Ce fut, là encore, à la suite d'un fâcheux concours de circonstances, son prédécesseur ayant alors maille à partir avec la justice.

Quand, pour son intronisation à ce poste, ses collègues de parti l'ont vu arriver en s'appuyant sur des béquilles, certains ont commencé à redouter que le pire allait arriver:


Et le pire est arrivé. Un certain Nicolas s'en mord encore les doigts.

(à suivre, bientôt)
    

Le reportage sur les Questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale est visible en recopiant cette adresse:
http://www.francetvinfo.fr/politique/remaniement/video-la-premiere-intervention-de-jean-michel-baylet-a-l-assemblee-amuse-valls-et-le-guen_1317701.html

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter
dordintermittentassembléedéputéspectacleexcitéaix