Blanchisserie Elis: le débat manqué ?

Un conseiller municipal aixois s'étonne du silence et de la passivité de ses collègues

Il était déjà intervenu lors d'une conférence de presse en janvier dernier pour dire toutes ses craintes face à la prochaine installation d'une blanchisserie industrielle à Aix les Bains. Aujourd'hui Dominique Fié, nouveau conseiller municipal, demande une réunion du conseil municipal aixois sur cette question.
Il a adressé la lettre ci-après à l'ensemble de ses collègues.

(Nous reviendrons régulièrement sur ce problème)

Conseillers Municipaux                                                                                                                  

Groupe des élus « Unis et Citoyens pour Aix-les-Bains »                                                                                    


Objet : Installation d’une blanchisserie industrielle à Aix-les-Bains

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

Vous trouverez en pièce jointe une lettre ouverte que nous adressons à l’ensemble des conseillers municipaux d’Aix-les-Bains, ainsi que des documents déposés par des associations et notre groupe d’élus.
Malgré l’arrêté du 14 Décembre 2015 demandant à ce que le conseil municipal donne son avis dans les quinze jours après la fin de la consultation publique, aucune assemblée municipale ne s’est réunie pour en débattre à Aix-les-Bains malgré de nombreux avis défavorables et questions déposées par des riverains, associations et élus.
Au vu de l’impact important lié à l‘installation de cette usine et aux nombreux points soulevés, nous souhaiterions, comme les associations qui se sont déjà exprimées, une requalification en procédure d’autorisation afin qu’un réel débat ait lieu avec des réponses données aux citoyens qui se sont exprimés avant toute décision.

Pour les élus municipaux « UNIS ET CITOYENS POUR AIX LES BAINS »

Dominique Fié 

L’humeur du jour

C’est Bernard Freyre, un correspondant habituel, qui, toujours au sujet de la blanchisserie Elis, nous a transmis une copie du courrier qu’il a adressé à D. Dord:

Monsieur,
A propos de la réunion de Boncelin et de la blanchisserie Elis, la presse locale nous dit que vous aviez la mine des mauvais jours. Ce qui réjouit les 10 millions de français qui ont cette mine tous les jours à cause des politiciens en place qui les ont ruinés.

Il serait grand temps que vous vous aperceviez que vous n’êtes pas propriétaire de vos mandats, mais que vous n’en êtes que le locataire ! Pérorer devant les copains qui rigolent à l’assemblée nationale est une chose. Se heurter au bon sens du petit peuple en est une autre. Celui-ci ne supporte plus l’arrogance et l’incompétence d’élus minoritaires qui se croient le nombril du monde!
Il est vrai que la notion de ‘’démocratie’’ est inconnue chez vos amis de Bruxelles pour qui vous avez trahi le peuple et son référendum.

A propos d’Elis et de la réunion de Boncelin.
(Les moutons deviendraient-ils enragés ?)

Un élu moussard a bien noté ‘’Le manque de démocratie dans la tenue de ce dossier.’’ ! Si on en croit d’autres élus, le permis de construire aurait été accordé avant le classement de l’installation.
Vos propos, rapportés par la presse locale, sont pleins de contradictions avec ceux tenus par les dirigeants d’Elis.

Exemples :
Vous parlez de 165 emplois contestés par les Aixois. Les dirigeants d’Elis parlent de 130 créés, et l’enquête publique parlait de 190 emplois créés.
Vous dites qu’il va y avoir 20 véhicules un peu lourds qui vont circuler. Les riverains ne vont pas entendre une seule voiture ni une seule camionnette. Elis nous parle de quarante véhicules, en rotation en trois équipes, de 5 heures à 20 heures avec une maintenance de nuit.
Vous promettez pour dans deux ans une nouvelle route. Combien de promesses non tenues avez-vous faites aux Aixois ? Vous n’êtes plus crédible.

N’aurait-il pas fallu, avant d’implanter cette usine, commencer par faire les voiries, agrandir la station d’épuration et penser à l’avenir de l’eau potable qui commence à poser problème ?

Nous avons tous noté votre mépris pour les Aixois, ce n’est pas la première fois ! Vous utilisez plusieurs fois le terme : ‘’Je pense !’’ Ce n’est pas ce que vous pensez qui importe, mais ce qu’en pensent les Aixois.

Quant à votre réflexion : ‘’Il n’y a qu’à Aix….’’ ! Ca veut dire quoi ? Il n’y a peut-être qu’à Aix où une municipalité se conduit avec autant de prétention, d’affaires obscures, d’enfumage et d’opérations montées en dépit du bon sens ou bizarroïdes où l’on cherche vainement les intérêts des habitants.

Les Aixois ne sont pas venus vous chercher ! C’est vous, ne pouvant vous faire élire à Chambéry, qui êtes venu en terrain facile à conquérir. Vous n’habitez pas notre ville et si les Aixois vous insupportent lorsqu’ils osent défendre leurs intérêts vous pouvez toujours aller voir ailleurs.

 Bernard FREYRE

Et la note de la semaine:

Selon un sondage réalisé par l'institut Elabe pour le site Atlantico:

Seuls 3% des Français déclarent faire confiance aux partis politiques
(sans commentaire)



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter