La question qui résume tout:

Pour qui l'entonnoir


Cherchez l'erreur !

En 2010, il a refusé de faire dépenser par la Ville plus d'un euro pour racheter les Thermes Chevalley (tout neufs et opérationnels) et leurs dépendances ainsi que leur chiffre d'affaires de 20 millions d'euros par an.

En 2012, le même a fait racheter par la Ville, pour 1,2 million d'euros, les Anciens Thermes dont il ne sait que faire et dont la seule réhabilitation va coûter 44 millions d'euros au bas mot.

La question se pose: que faire de l'entonnoir ?



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter