Plus dure serait la chute

il ne suffit pas de dénoncer les incompétents, il faut aussi en désigner le chef


Le 10 mars dernier, alors qu'il venait inaugurer (sic) les nouveaux équipements publics dans le quartier Sierroz, le député-maire avait été accueilli assez fraîchement par des riverains qui déploraient, entre autres, des malfaçons et des absences de finition. Dominique Dord, assez fâché, leur avait répondu que ce n'était pas de sa faute (refrain connu) mais qu'il était "entouré d'incompétents".


Ce vendredi-là, parmi leurs nombreux griefs, les familles se plaignaient du peu d'espace laissés aux enfants. Outre l'absence quasi totale de verdure, un point avait retenu l'attention: le parc de jeux installé au beau milieu du parking pour voitures:

Alors que cela fait déjà quelques mois que les premières familles ont emménagé dans les nouveaux appartements, ce parc apparaît comme une véritable provocation puisque, ses portes restant fermées, il demeure, en principe, interdit aux enfants.
Mais il s'agit bien d'une interdiction de principe. Il est en effet difficile d'interdire à des gosses d'aller jouer dans ce parc alors qu'ils n'ont nulle part ailleurs pour s'amuser. Même si, allons savoir pourquoi, l'accès à ce parc, réservé à des enfants de 5 à 12 ans, est entouré par un treillage métallique de près de deux mètres de haut, il en faut davantage pour décourager les jeunes.

De fait, chaque jour, on assiste à des scènes qui font trembler. Des enfants, filles ou garçons, de 6, 7 ou 8 ans, escaladent les grilles pour accéder aux jeux. Un parent qui, depuis les fenêtres de son appartement, n'a pas vu son enfant de six ou sept ans risquer de perdre l'équilibre en haut de ce grillage et menacer de se fracasser le crâne sur le sol en béton, ne sait pas ce qu'est une frayeur rétrospective. Néanmoins, ces scènes se répètent plusieurs fois par jour, tous les jours. Qui plus est, elles se répètent sous les fenêtres de la fameuse Antenne de Ville et tout à côté des bureaux de l'OPAC
que Dord était venu inaugurer, sans que jamais les personnels de ces services "publics" ne semblent s'en émouvoir outre mesure (ou alors avec une très grande discrétion). A croire que l'on attend un accident pour réagir.

Au fait, on n'a pas encore dit pourquoi ce parc restait fermé et en principe interdit aux enfants, quatre mois après l'installation des premiers locataires et trois semaines après l'inauguration par Dord des équipements publics du quartier. La raison qui a été avancée, on vous la donne en mille: ce serait parce que l'OPAC (ou la Ville) n'avait pas assez d'argent pour installer sous les jeux le fameux tapis anti choc censé recouvrir le béton:

Et voilà pourquoi, faute d'argent (?) la Ville maintiendrait ce parc fermé, laissant ainsi les enfants prendre le risque de se fracasser le crâne sur du béton en escaladant ses clôtures. Déconcertant. Ahurissant.

In cauda venenum (plus dure sera la chute):
Quand Dominique Dord s'est exclamé l'autre matin "je suis entouré d'incompétents", il a juste oublié d'ajouter: Et j'en suis le chef!


Opticon

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter
enfantbétonchutedordaix-les-bainsinaugurationincompétent