Ces citoyens à qui on voudrait faire prendre une vessie pour une lanterne

Ce monsieur a tendance à prendre sa vessie pour une lanterne - Et alors? - Alors, il se brûle! (Pierre Dac)

Bernard Freyre n'est qu'un simple citoyen et il le revendique. A ce titre s'il n'a pas plus de compétences qu'un autre pour donner son avis sur ce qui se passe autour de lui et le concerne, il n'en a pas, non plus, moins que les autres. Alors comme les autres semblent rester sinon passifs du moins muets face aux extravagances dont les élus nous inondent, il prend régulièrement la plume, ou plutôt le clavier, pour s'adresser directement aux prétendus "responsables" qui prétendent nous diriger.

Voici le courrier qu'il vient d'adresser au député-maire-président à propos des Anciens Thermes et plus particulièrement à la pleine page publiée dimanche dernier dans le daubé:


Monsieur le Maire:
je lis dans cet article:‘’Le maire veut rassurer les Aixois". A mon avis, les Aixois ne veulent pas être rassurés, ils veulent savoir ce qui se trame derrière ce qui ressemble de plus en plus à des tentatives de justifications grotesques.

 ‘’Je préfère ce projet à une friche.’’  Monsieur, vous n’avez rien compris. On se fout totalement de vos préférences ! Ce n’est pas à vous de "préférer" ce qui est bon ou pas pour nous ! Alors donnez-nous la parole. Il existe pour cela le référendum. Il suffit de voir l’état dans lequel vous avez mis notre pays et notre ville pour n’avoir aucune confiance dans ce que peuvent dire ou faire nos politiciens professionnels.

‘’Le projet n’est pas ficelé. Il faut trouver 40 à 50 millions d’euros pour rénover le patrimoine.’’  Lors du rachat, vous parliez de 12 à 15 millions d’euros pour la rénovation. Pourquoi 40 à 50 aujourd’hui ? Il est vrai que ce n’est que l’argent du contribuable. Vous semblez définitivement fâché avec les chiffres et je ne parle pas que des finances de votre ex-parti l'UMP. La rénovation de la piscine aixoise qui devait coûter 2 millions et qui finit à 9 nous a laissé un souvenir !

‘’Pour financer ça, il n’y a que la construction et la vente de logements.’’ Autrement dit, ou bien vous avez acheté ce bâtiment sans savoir ce que vous alliez en faire et combien ceci allait nous coûter? Ou bien vous saviez, et vous nous l’avez caché !

 ‘’L’idée de mettre des tours de logements ne m’enchante pas du tout.’’ Et nous, donc. Ceci confirme que vous avez acheté sans savoir ou bien que vous nous avez caché que la seule solution pour rentabiliser l’affaire passait par des logements et des tours de 50 mètres de haut.

‘’OK, personne ne veut des tours, je range le projet et on ne fait rien.’’ Et vous récupérez l’argent que vous avez versé pour l’achat ? Ceci n'est qu'une réponse de gamin capricieux pris la main dans le pot de confiture, rien d'autre.

‘’Je ne veux pas d’une ruine au milieu de la ville.’’ Alors il ne fallait pas l’acheter si c’était une ruine.

 ‘’J’assume mes responsabilités et je cherche des solutions.’’ De quelles responsabilités parlez-vous ? A-t-on déjà vu un élu rendre des comptes pour avoir gaspillé l’argent des contribuables ? Est-ce vous qui allez payer les dépassements? Non! Alors quelles autres responsabilités allez-vous prendre?

‘’Il n’y a qu’une solution ? Pour le moment, oui, mais si un bon projet se présente je prends.’’ Vous dites : « Je prends », encore une fois, ce n’est pas à vous de prendre, c’est aux Aixois de décider!

 ‘’J’ai rencontré un groupement d’Aixois constitué d’aménageurs et d’architectes qui m’ont soumis un projet alternatif.’’ Ainsi il y aurait bien d’autres solutions, contrairement à ce que vous affirmez. Une autre équipe travaillerait donc avec vous dans l’ombre et le plus grand secret ? Depuis quand? De qui s’agit-il ? D'où sortent-ils? Ou vous nous menez encore en bateau?

Je vais organiser une confrontation de ces projets.’’ Je ! Je ! Encore et toujours ‘’Je’’! Il n’y a personne d’autre capable de mener ce projet en mairie ? Ni élus, ni nos ingénieurs de la ville ? Ne vous êtes vous pas déjà assez trompé sur cette opération depuis des années ?

 ‘’Je ne veux pas spécialement de ces tours !’’ Alors, est-ce la seule solution ou pas pour rentabiliser l’affaire comme vous l’avez dit ci-avant? Visiblement vous êtes en plein brouillard.

 ‘’Je veux du logement, c’est vital pour la survie d’une ville.’’ Cette légende a été inventée par les grands bâtisseurs politiciens de la Vème république (on ne compte plus le nombre d‘’affaires’’ liées au BTP) et ne repose sur aucune étude! Des logements, c’est bien, mais où sont programmés les équipements qui vont avec ? Ecoles, collèges, maisons de retraite, transports en communs, emplois, services publics, etc… Le système est connu. Un maire se vante de faire des logements, voyez comme je suis bien, je vous ai compris votez pour moi. Et ce brave garçon laisse à son successeur le soin de payer toutes les infrastructures complémentaires à ces logements ! Et les impôts augmentent ! Mais ‘’ c’est pas d’sa faute !’’.

. ‘’Il vaut mieux garder un peu de hauteur pour éviter le côté ‘’écrasé’’ d’un immeuble trop bas.’’ Pourquoi alors avoir investi des sommes énormes dans les démolitions des tours du quartier Sierroz ? Les tours, c’est bien ou pas bien? Ou c’est selon la pilule que vous voulez faire avaler ?

.‘’Ces tours sont en verre et inox pour refléter le ciel.’’ Ineptie complète ! Les tours cachent le ciel et l'horizon, alors il faudrait mettre de l’inox et du verre pour refléter le ciel ? Ce raisonnement est stupide

 Et enfin j'ai retenu ceci: ‘’Les permis de construire n’interviendront pas avant 2019 ou 2020.’’ dites vous encore dans l'article du daubé.
Et là, vous avez un vrai problème de cohérence.
En effet, TOUS les promoteurs attendent généralement d'obtenir un permis de construire signé avant de s'engager et d'acheter,
confer la future blanchisserie Elis. C'est logique: un promoteur sérieux ne va pas acquérir un bien pour lequel le permis de construire pourrait lui être refusé. Vous le savez d'autant mieux qu'à chaque fois qu'un bien immobilier a été vendu par la Ville à un promoteur, votre conseil a accepté ces ventes sous réserve de l'obtention d'un permis de construire, qui plus est, purgé de tout recours. Pourtant, selon vous, la Sté Bouygues voudrait conclure l'affaire pour le mois de juin 2016, alors même qu'elle ne saurait pas encore ce qui va se faire et que les permis vont attendre, selon vous, trois ou quatre ans avant d'être signés. Tout ceci n'est pas crédible.

Et voyez vous, c'est à des incohérences comme celle-là que le citoyen que je suis a franchement l'impression que vous êtes en train de me faire croire que je pourrais prendre votre vessie pour une lanterne. Et là, je repense à Pierre Dac... (voir en exergue).

B.F.

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter