Comment Chambéry s'apprête à absorber Aix les Bains dans sa métropole

Il fallait bien un Chambérien à l'hôtel de ville aixois pour faciliter ce prodige


Depuis que Dominique Dord en a pris les commandes, la Ville d'Aix les Bains n'a fait que glisser vers un prochain néant. Il y a d'abord eu les Thermes Nationaux, orgueil de la Ville, jadis les premiers de France en fréquentation sur un seul et même site, les seuls à avoir le statut d'établissement national mais qui, après avoir périclité, sont tombés dans l'anonymat d'une quatrième ou cinquième place et sont devenus l'un des éléments d'une chaîne privée à la seule recherche du profit. L'oeuvre de Dord.


Puis ce fut le tour de l'établissement hospitalier local, hier encore appelé Hôpital Général d'Aix les Bains, avec une chirurgie de plein exercice et une maternité qui voyait naître 700 à 800 enfants les bonnes années. L'établissement, qui a perdu définitivement sa maternité et sa chirurgie de plein exercice sous Dord, n'est plus aujourd'hui qu'une annexe de l'hôpital de Chambéry. Encore l'oeuvre de Dord.
Plus insidieusement, ce fut le cas aussi pour l'aéroport. Quand Dord est arrivé à la tête de la mairie d'Aix les Bains,
son appellation officielle était "Chambé-Aix". Aujourd'hui Aix a totalement disparu et l'aéroport s'appelle tout simplement Chambéry-Savoie:

Tout cela préfigure la prochaine disparition-fusion d'Aix les Bains dans une métropole chambérienne. C'est d'ailleurs ce qu'annonce le changement d'appellation de la Communauté d'agglomération, laquelle est en train de perdre son nom d'origine (CALB, communauté d'agglomération du Lac du Bourget) au profit de Grand Lac qui, seul, ne veut rien dire et qui n'a reçu aucune autorisation officielle. Bientôt, Grand Lac cèdera la place à ce qui se prépare à savoir la disparition de l'identité aixoise.

Eh, oui. Avec l'appui de Dord, l'agglomération Chambéry Métropole a chargé CMN Partners, un cabinet de Lyon (terre d'asile de la famille Dord) de préparer la future métropole chambérienne, laquelle va non seulement absorber les communautés urbaines des bassins aixois et de Montmélian mais va aussi en reprendre sous sa bannière les différentes structures connexes. Ceux qui ont préparé ce projet sont les mêmes qui ont porté le Grand Lyon sur les fonts baptismaux, c'est dire si ils savent où ils vont.
A ceux qui doutent encore, il suffit de constater qu'actuellement l'appellation Grand Lac, que Dord a imposée pour se substituer peu à peu à la CALB, ne fait référence à aucun territoire précis. Tandis que la ville-préfecture de la Savoie, elle, s'est tout de suite emparée de ce Grand Lac pour l'accoler à son toponyme. Elle en a même déjà produit un logo:

Alors, convaincus?

Il fallait bien un Chambérien (Dord est natif de cette ville) pour faire disparaître Aix les Bains des appellations officielles. Depuis 4 ans plus aucun citoyen ne naît aixois et ne revendiquera cette naissance sur ses papiers d'identité. D'ici peu, plus personne ne fera la différence entre Chambéry et sa petite soeur voisine.
Le comble, dans cette affaire Grand Lac c'est que Chambéry n'a aucun bout de son territoire qui touche au lac et que c'est quand même cette ville qui va s'attacher ce label et en profiter.
D'ici à ce que bientôt le plus grand lac naturel de France s'appelle le Lac de Chambéry, il n'y a qu'un petit plongeon de plus que les Aixois supporteront bien...

Sic transit gloria...

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter
grand-lacaix-les-bainschambéry-métropolelyonCMN-partners