Un défilé de mode pour un curieux soixantième (et trois quarts) anniversaire

La grande passion de nos politiciens soi-disant démocrates pour le royaume du Maroc


A l'évidence les politiciens membres du parti Les Républicains (ex-UMP, ex-RPR) ont une prédilection pour le Maroc. Il y avait déjà Jacques Chirac dont personne n'ignorait qu'il aimait beaucoup effectuer des séjours à Agadir, dans la résidence mise à sa disposition par le roi du Maroc.

Puis il y a aussi Nicolas Sarkozy qui, plutôt qu'Agadir, semble préférer le palais royal de Marrakech où il séjourne régulièrement, aux frais de la princesse selon la presse française qui se repait de ces escapades. On ne saurait non plus oublier les incontournables Balkany, Patrick et Isabelle, et leur superbe riad à Marrakech qui a tant intéressé les juges et les journalistes.

Quant au député-maire LR d'Aix les Bains, si ses séjours au Maroc se font dans la plus grande discrétion médiatique, il ne rate pourtant jamais une occasion de renforcer ses liens avec le royaume marocain.


C'est ainsi qu'en 2005, profitant du cinquantième anniversaire de l'indépendance du Maroc (dont un tout petit épisode s'était joué à Aix les Bains en août 1955), Dominique Dord avait organisé sur la terre aixoise une véritable célébration pour ce non-évènement français. A noter qu'en 2012, Evian n'avait pas cru bon de célébrer les fameux accords éponymes de mars 1962, lesquels accords, eux, sont pourtant restés dans l'Histoire comme prélude à l'indépendance de l'Algérie. Mais que ne ferait pas un politicien en mal de notoriété et de reconnaissance pour tenter de faire parler de lui.

Bis repetita placent, Dominique Dord va remettre le couvert et va célébrer, avec faste, le 60 ème anniversaire de l'Indépendance du Maroc le 29 avril prochain. Ceci avec un sens de l'opportunité et de la chronologie qui laisse pantois puisque le 29 avril 2016, c'est très exactement 60 ans, 8 mois et 7 jours après les "entretiens d'Aix-les-Bains du 22 août 1955" et 60 ans, 5 mois et 11 jours après la proclamation officielle de l'Indépendance du Maroc le 18 novembre 1955*. Ou encore, 60 ans, 1 mois et 27 jours après la reconnaissance par la France de cette indépendance le 2 mars 1956*.
C'est dire si la sincérité de sa "célébration" est tout aussi bidon que les promesses électorales du personnage.

A cette occasion, Dord espère recevoir la visite du ministre du tourisme marocain ainsi que de la ministre marocaine... de l'économie sociale solidaire, ça ne s'invente pas. Un dîner de gala, auquel la populace est invitée (moyennant finances), est même prévu dans les salons du casino :

Pour fêter dignement le non-anniversaire de ce non-évènement français, la mairie a même prévu d'organiser des défilés de mode (si, si) ainsi qu'un grand marché marocain pour lequel des tentes sont implantées depuis une semaine dans le Parc de Verdure, encadrant la stèle érigée par Dord à la gloire de... Mohammed V, feu le roi du Maroc qui, pourtant, ne participait pas aux entretiens d'Aix-les-Bains en 1955 et n'y a sans doute jamais mis les pieds..!**.

Tout n'étant pas négatif, cette nouvelle célébration aura permis d'enfin nettoyer, restaurer et remettre en service la fontaine en zéliges inaugurée en 2005, laquelle fontaine, durant ces derniers temps, ressemblait davantage à un réceptacle à déchets divers qu'à un monument commémoratif.

Et c'est quand même plus joli comme cela.

Reste toutefois des question. Est-ce vraiment à la France de célébrer une indépendance, certes fort légitime, mais qui fut jadis arrachée par la force et la menace, et au prix de nombreuses victimes civiles, par les Marocains à l'Etat français colonisateur?
Et s'il s'agit, par des festivités de cette envergure, de favoriser les échanges et l'amitié entre les peuples, pourquoi ce genre de manifestation n'est-il pas ouvert à d'autres pays, à d'autres cultures?
Et enfin la question qui fâche: quel intérêt personnel ou politique le député-maire peut-il espérer tirer de cette célébration incongrue?


* A Aix-les-Bains, le 22 août 1955,pendant que des attentats contre les intérêts français secouent le Maroc, alors sous protectorat, des entretiens informels entre des émissaires marocains et le gouvernement français laissent prévoir que ce dernier ne s'opposera plus par la force à l'indépendance du Maroc. Mais c'est le 6 novembre 1955, à La Celle-Saint-Cloud (région parisienne) qu'un accord officiel a été signé entre les deux parties. Le 18 Novembre 1955, Sidi Mohammed Ben Youssef (**qui n'était pas encore le roi Mohammed V) a proclamé l'indépendance de son pays. C'est cette seule date qui est retenue depuis au Maroc pour célébrer l'indépendance du pays. Enfin, c'est le 2 mars 1956 que la France a défnitivement reconnu une indépendance du Maroc qui existait déjà dans les faits depuis 3 mois et demi.


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter
marocindépendanceanniversairefestivitésaix-les-bainsdord