Le voici élevé au rang de Grand Mamamouchi...

Et il ne s'est même pas fait prier...


Dans la course au ridicule que mènent nos personnages politiques, une photo en chasse une autre.
C'était l'hiver dernier. Toute "la toile" se moquait de not' président photographié au Kasakhstan avec un curieux couvre-chef (de l'Etat).
Même le très sérieux, et plutôt à gauche, Nouvel Obs' n'avait pas pu s'empêcher d'ironiser sur la "photo de l'année":



Dans un genre très différent, le Grand Mamamouchi aixois n'est pas mal non plus si l'on en juge à cette photo publiée par le dauphiné libéré dans son édition dominicale:


Selon la légende de la photo, Dominique Dord a été "invité" à revêtir cet habit. Peut-on dire pour autant qu'il ne s'est pas fait prier?


Rappelons en effet que le vêtement qu'a revêtu notre Grand Mamamouchi pour complaire à ses hôtes (sic) marocains n'est pas tout à fait neutre. L'étoile à cinq branches qui semble désormais veiller sur lui est très symbolique de la religion de l'islam dont elle représente les cinq piliers :




Parmi ces cinq piliers, devoir pratiquer l'aumône aux pauvres n'est-il pas une gageure pour notre Grand Mamamouchi local ?

Hâtons-nous d'en rire avant que d'en pleurer car,
allons savoir pourquoi, plus qu'une tunique marocaine, on aurait plutôt vu le personnage, vieux copain de P. de Villiers, revêtir le fameux tabard des Croisés:





Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter
le Grand Mamamouchi