Terrrorisme aixois: Taisez-vous Mr Dord, taisez-vous !

Trop, c'est trop.


Mektoub. C'est le destin. Et ce destin aurait pu faire qu'un terroriste élevé et formé à Saint-Etienne-du-Rouvray serait venu assassiner lâchement un prêtre à Aix-les-Bains. Dans cette occurrence, Mr Dord, vous auriez eu la vedette. C'est vous que l'on aurait vu sur tous les écrans. C'est vous qui auriez publiquement pleuré la mort tragique d'un homme de bien. C'est vous qui auriez dénoncé tout à la fois la barbarie, le terrorisme aveugle et la responsabilité de ceux qui n'ont rien vu venir. C'est vous qui auriez donné vos leçons de morale à la terre entière comme vous savez si bien le faire.
Mais voilà, mektoub, le destin, a voulu que ce soit un jeune élevé et formé à Aix les Bains, domicilié à Aix-les-Bains, embrigadé à Aix-les-Bains, parti d'Aix-les-Bains, qui est allé assassiner un prêtre à 700 kilomètres d'ici.
Dans ces conditions vous auriez pu vous taire. Vous auriez pu vous contenter d'adresser vos condoléances aux proches du martyr, vous auriez pu ne faire preuve que de compassion. Vous auriez pu, peut-être aussi, vous interroger sur votre responsabilité. Mais non. Vous avez pris la parole (confer ci-dessous votre interview au complaisant dauphiné) et ce fut pour vous mettre en avant. On vous cite: "J'ai eu connaissance de la perquisition quelques heures avant qu'elle n'ait lieu. JE me suis douté que c'était en lien avec l'attentat. JE n'avais jamais entendu parler de ce jeune. JE pense que c'est un cas isolé. JE suis favorable à un internement des fichés S ". JE, JE, JE. Vous, vous, vous, encore et toujours vous! Et vous avez donné vos éternelles leçons. "Il faut faire évoluer le droit et modifier la loi. Il faut sortir de cet immobilisme législatif.." A croire que vous avez oublié que cela fait un quart de siècle que vous êtes un politicien professionnel et près de 20 ans que vous êtes député. Qu'avez vous fait de tout ce temps pour faire évoluer la loi? Ou étiez-vous la semaine dernière quand il en était question à l'Assemblée?
Et comment pouvez-vous prétendre que "Aix les Bains n'est pas pas un foyer de terroristes", alors qu'il est avéré que c'est à Aix-les-Bains que le jeune homme "gentil, bien élevé, poli, serviable, diplômé" est devenu un monstre par, on vous cite encore, "une radicalisation rapide". Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que d'autres jeunes, gentils, bien élevés, polis, serviables, diplômés, ne sont pas en train de suivre le même chemin? Votre petit doigt? Le même petit doigt qui vous permet d'affirmer, tel un matamore, toujours en vous mettant en avant, qu'Aix-les-Bains serait "l'une des villes les plus sécurisées de France". Vous oubliez sans doute que la ville prétendument la plus sécurisée de France, c'était Nice, avec une (vraie) police municipale et 1250 caméras, soit une pour 270 habitants (à côté vous faites pitié avec vos vingt caméras et votre police municipale d'opérette) et que cela n'a pas empêché un massacre: 85 morts, une centaine de personnes mutilées. Vous les avez déjà oubliés?

Oui, au lendemain de la lâche agression commise par un terroriste parti d'Aix-les-Bains, vous auriez fait mieux de vous taire que de tenir de tels propos. Vous auriez mieux fait de réfléchir aux responsables de ce désordre, en commençant par vos propres responsabilités. Vos responsabilités de parlementaire, bien sûr, et aussi celles de maire.
Mais puisque vous l'avez oublié, souffrez que d'autres y reviennent prochainement, à votre place, même si ça risque de ne pas vous faire plaisir. Car vous pourriez bien regretter d'avoir rappelé dans cette interview que "on ne peut pas accepter que des imans radicaux prêchent le djihad sur notre sol".

Jacques Girard


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter