Articles parus dans la presse papier locale.

Les ''journalistes'' ne sont pas curieux.


Meeting ''Les Républicains'' le 30 septembre à Saint Jean de Maurienne.

Les présents: Wauquiez, Bouvard, Vial, Gaymard, Dord, Dantin, Mme Bonnivard.

Question que la presse ne pose jamais: QUI PAIE? La location de la salle, les voitures de fonction, les chaufeurs, les petits fours et le champagne, l'hôtel et les croissants du matin, etc...

Tout le monde n'a pas la probité du premier adjoint de la mairie d'Aix les Bains qui, pour ses campagnes électorales, va poser sa voiture de fonction chez lui pour repartir faire ses réunions avec la Twingo de son papa! Si, si! On y croit! Il est bien connu que pour leurs campagnes électorales les politiciens professionnels utilisent toujours un vélo ou la Twingo de papa par souci d'économie pour le smicard.

Qui paie? Devinez! Sachant que, par leurs fonctions ils sont tous à la charge des contribuables et que leur parti l'est également, on a une petite idée.

La campagne électorale va les occuper jusqu'à fin juin 2017! Combien ceci va-t-il nous coûter? C'est peut-être pour ça que les retraites qui devaient être revues à la hausse en octobre 2016 ne le seront qu'en 2017. (de + 0,15%! L'explication? 0% d'inflation!!!! Et peut-être aussi parce que les impôts, les taxes et les charges sociales n'augmentent pas?

Qu'ils commencent par nous rembourser les 18 millions de Bygmalion! 

Arrêtons de râler, attendons de voir ce qui sortira du meeting. Peut-être aurons nous la surprise de voir ces élus, qui possèdent un patrimoine immobilier considérable, accueillir chez eux à la demande de klein mutti Merkel, de nombreux sans papier clandestins qui seront une chance pour eux et leurs petites familles.

Cérémonie d'hommage aux harkis.

Vive les harkis!!!! Je vous ai compris, votez pour moi! Ça fait plus de cinquante ans que ça dure! A chaque campagne électorale ils nous ressortent les harkis du ghetto où ils les ont confinés. Etonnant, non? Ils y vont tous de leur couplet: fausse gauche, fausse droite, vrais faux-culs réunis. Tout est bon pour récupérer quelques voix. les gaullistes ne les ont-ils pas abandonnés à leur sort? Les humanistes de gauche ne soutenaient-ils pas le FLN? Qui a envoyé les appelés en Algérie?

Mon cousin, envoyé avec le contingent sous un gouvernement de gauche, en est revenu à 19 ans en ayant laissé ses deux jambes dans le djebel; il est prêt à en discuter avec les élus qui déposent les gerbes. Il leur demandera pourquoi ce ne sont jamais les politiciens qui se font trouer la peau. Comment nos anciens combattants peuvent-ils accepter que les politicards leur volent la vedette à chaque commémoration? 


C'est pas moi, c'est l'autre.

Si vous hésitez encore pour les présidentielles et les législatives, voici un graphique qui devrait vous aider à faire votre choix! Bonnet blanc et blanc bonnet!

Les subventions, ou comment se constituer des réseaux.

Un article est consacré aux aides régionales, un autre aux aides départementales. Avec en photos les mines réjouies des élus redistribuant l'argent comme si ça sortait de leurs poches. 

Pour faire simple, le conseil régional, le conseil départemental, les communautés de communes, les communes, vivent de dotations, de subventions et de recettes fiscales.

TOUT CECI, CONTRAIREMENT A CE QUE CERTAINS ELUS FONT CROIRE, NE SORT QUE DE LA POCHE DU CONTRIBUABLE! 

Dans les mains de nos aventuriers, le système républicain est pervers. Chacun donne à l'autre et inversement. Tous se font mousser auprès des électeurs en redistribuant l'argent public à ceux qui sont susceptibles de les aider pour leurs carrières. Ils sont donc toujours tous d'accord, chacun repartant dans son territoire avec plus ou moins d'argent. Malheur au petit maire qui oserait aller contre un président de communauté qui balancerait l'argent par la fenêtre en bling-bling incultes et électoraux; il serait assuré de ne rien toucher. Sa commune en pâtirait et il sauterait à la prochaine élection pour un autre à l'échine plus souple qui serait obligé de pleurer pour récupérer deux sous pour changer le balai de l'employé municipal. On voit donc sortir de terre des ''folies furieuses'' que personne ne demande alors que les travaux indispensables ne se font pas. Ce système de ''réseau'', c'est je te tiens, tu me tiens par la barbichette et ça permet d'être élu et réélu à vie.On en connait tous un qui tourne en rond depuis quarante ans sur la Savoie, sans que quelqu'un puisse citer une action marquante de sa part. Et combien sont-ils à suivre le même chemin?

Sauf à mettre un coup de pied dans la fourmilière en obligeant un seul mandat non renouvelable et non cumulable, nous ne changerons rien. Et comme ce sont eux qui font les lois....

Régis Debray: ''La politique a décroché de l'histoire. C'est le rendez-vous des médiocres. Ceux qui rêvent d'une voiture avec chauffeur.''

Par souci d'équilibre du budget du pays, nous verrions bien un chauve à la tête de l'Etat! (Non! Pas le repris de justice! On a déjà donné. Un vrai, un homme d'Etat qui ferait juger les corrompus pour haute trahison.)
Plus de coiffeur à l'Elysée, c'est 8000€ d'économisés par mois!



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter