La revue de presse (purée) de la semaine

Des clowns, un terroriste et de drôles d'animaux


Presse-purée et purée de presse, mieux vaut en rire !


Jeudi:

Voilà un titre très sibyllin qu'on pouvait trouver dans notre quotidien préféré:


Notre commentaire:
A l'évidence, pour "inonder" le marché, c'est plutôt de seaux, sans "c" dont l'office de tourisme aixois aurait besoin et non pas d'un sceau. A moins que l'on ait mal compris l'information et que l'OT souhaitait en fait faire connaître, en l'imprimant, le nom de l'élu qui a osé retenir ce slogan débile. Autrement dit imprimer son sot ! Ah, l'orthographe!


Vendredi:

Muriel Bernard, rédactrice du daubé, nous racontait qu'un Aixois, aurait été arrêté et verbalisé par trois policiers (avec gilet pare balle) au motif qu'il aurait marché sur la route au lieu de le faire sur le trottoir:

Notre commentaire:
Muriel B. n'a encore rien compris. Qui nous dit que sous la fausse identité de l'individu interpellé ne se cachait pas le Cheikh Oussama ben Vedette (Laden étant déjà pris). Et peut-être préparait-il un attentat aux voitures mal garées piégées. Faute de preuve, nos vaillants policiers, en état d'alerte maximum, n'écoutant que leur courage et leur sens du devoir, l'ont interpellé au prétexte qu'il avait marché sur la route (avec des babouches?), ce qui va leur permettre de l'inscrire au fichier S et de l'astreindre à résidence.
Arrêtons donc de critiquer ceux qui veillent sur nous.
Honte à Muriel B.

Samedi:

Le daubé nous rapportait que les élus LR (Les Républicains) de la région tenaient meeting en Savoie. Le même soir, à Aix les Bains, le cirque Arlette Gruss proposait sa première représentation:

Notre commentaire:
Un sacré dilemme pour les fans des deux cirques: à quels clowns réserver leur soirée ?


Dimanche:

Le daubé attirait l'attention de ses potentiels lecteurs avec cet appel de titre à l'interprétation très ambiguë:


Notre commentaire:
La une du dauphiné laissait-elle entendre que Dominique Dord allait enfin s'intéresser à ces pingouins qui viennent assister à ces séances de cirque que sont les réunions du conseil municipal ou de la CALB, qui coûtent une fortune aux contribuables et dont on se demande à quoi ils servent sinon à acquiescer en cadence? On aurait pu le penser mais...
Mais vérification faite en pages intérieures, ce n'était à ces drôles d'animaux que Dord s'intéressait mais à ceux du cirque Arlette Gruss. Dord a vraiment l'art de faire et de dire n'importe quoi pour détourner l'attention. Une chose est sûre,
dans le grand cirque politique, le costume de l'Auguste lui sied beaucoup mieux que celui de Monsieur Loyal.

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter