5/20 c'est la note qu'un organisme national et indépendant vient d'attribuer au maire d'Aix les Bains pour sa gestion

C'est tellement mieux quand c'est dit par d'autres...


Voici quelques jours ce journal en ligne mettait un lien vers un document intitulé "Aix les Bains ou le retour des années folles"(*) relatant quinze années de gestion municipale aixoise sous la responsabilité de Dominique Dord. C'était un document accablant démontrant à quel point cette gestion avait été désastreuse, tant sur le plan des (modestes) réalisations que sur celui des finances ou des impositions.


Naturellement, comme toujours en pareil cas, sans jamais répondre sur le fond, les zélés (et souvent stipendiés) admirateurs de Dord-la-Science y étaient allés de leur éternel couplet sur l'auteur de ce pamphlet qui, selon eux, ne comprenait rien à rien et critiquait le maire par haine, par vengeance ou par pure méchanceté ou calomnie. Même si ces arguments apportés à la défense de D. Dord sont totalement dénués de fondements, ils trouvent, hélas, toujours (de plus en plus rares) esprits faibles pour y apporter quelque crédit.


Or, cette fois, ce n'est pas un journaliste local mais un organisme national indépendant qui porte sur la gestion de Dord un jugement encore plus sévère.
Cet organisme, "Les Contribuables associés", vient de publier "l'argus des communes". (
http://www.contribuables.org/)
Il s'agit d'une étude comparative qui passe en revue la gestion des principales communes de France, que ce soit d'un point de vue des réalisations, de l'utilisation des finances publiques ou de la fiscalité locale. Eh bien, sans surprise, cet organisme totalement indépendant, sans le moindre parti pris politique, vient d'accorder à Dominique Dord la note de 5 sur 20 pour sa façon de gérer la Ville d'Aix.



A l'aide de tableaux dont nul ne saurait prétendre qu'ils ne sont pas tirés de la réalité, les Contribuables associés ont démontré qu'Aix les Bains dépensait beaucoup plus que les communes de même importance et pour des résultats loin d'être meilleurs. Contrairement à ce que Dord affirme et fait reprendre en choeur par ses thuriféraires de la presse papier, "Contribuables associés" démontre qu'entre 2008 et 2015 les impôts payés par les Aixois sont passés de 528 euros à 1014 euros (en tenant compte de la fiscalité de la CALB) soit près de 100% d'augmentation*. L'organisme démontre aussi que dans la même période l'endettement de la ville par tête d'habitant n'a pas diminué mais a augmenté.
Tout cela est à lire sur le site des Contribuables associés.

Voilà qui vient prouver, à ceux qui en doutaient encore, qu'il n'y a plus que quelques Aixois stipendiés ou idiots pour croire à tout ce que leur raconte la municipalité aixoise.

* Pour ceux à qui l'étude sur la gestion d'Aix les Bains entre 2001 et 2016 aurait échappé, voici le lien :
http://www.aixlesbains-lejournal.fr/article/20160929-227-aix-bains-retour-annees-folles.html


* Avant la réforme de 2010, la CALB ne percevait directement que la taxe professionnelle. Depuis elle perçoit aussi une part importante sur la taxe d'habitation qui vient s'ajouter à la taxe d'enlèvement des ordures ménagère, deux impôts supportés par tous les contribuables, propriétaires ou locataires. Les revenus fiscaux de la CALB ont ainsi augmenté de 30%, en quatre ans, ni vu, ni connu.

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter