JUPPE : attention danger pour la France !


JUPPE, c’est, en amorce à la désindustrialisation de la France, la volonté de brader Thomson aux Coréens ; c’est l’époque des grandes affaires de corruption des marchés d’Ile de France et de Paris auxquelles le RPR est étroitement mêlé, des appartements de la ville de Paris attribués à lui-même et  à son fils, à des conditions privilégiées, qu’ils seront contraints de quitter après dépôt de plainte par des contribuables parisiens ; et puis, c’est la condamnation à quatorze mois de prison, avec sursis, pour les emplois fictifs de la mairie de Paris, suivi de «  l’exil » au Québec pour se faire oublier !

Aucun homme politique, ainsi condamné, ne pourrait revenir au pouvoir dans les grandes démocraties occidentales comme la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les Etats-Unis, la Norvège, la Suède, etc ! Pourquoi les électeurs l’accepteraient-ils en France ? 

C'est aussi l’époque de la consigne donnée, courant 1995, dans les hautes sphères de l’Etat, de surveiller les classes moyennes, alors en ébullition ( juste avant les grèves contre sa réforme sur les retraites ) plutôt que les activités illégales des jeunes dans les zones sensibles afin qu'ils puissent développer dans leur quartier une économie souterraine, sur fond de trafics en tout genre ; et cela afin de les stabiliser socialement comme on disait alors en haut-lieu, en guise de réponse à certains maires d’arrondissements lyonnais qui s’inquiétaient du développement de la délinquance. 

C'est aussi dans ces quartiers et arrondissements, ouverts à une forte immigration incontrôlée, que se sont enracinés les très nombreux Musulmans qui rejettent la France et ses lois pour chercher à y imposer la loi musulmane ( la charia ). 

Voilà dans quelle situation, nous ont conduits JUPPE et les autres autorités politiques dont les Socialistes, adeptes, à la fois, de la folle idéologie du multiculturalisme et du pragmatisme, tout aussi irresponsable, qui consistait à laisser ces " jeunes " détacher du territoire français des zones dites aujourd'hui de non-droit, où la vie n’est plus respectée, surtout s'il s'agit de celle d'un policier .

 

JUPPE c'est aussi, lors du débat d'hier soir, l'affirmation inouïe et très préoccupante que la France n'est plus qu' un conglomérat flou, composé de cultures diverses et différentes ; bref c'est la confirmation de son adhésion à l'idéologie dangereuse et déstructurante du multiculturalisme. 

 

Cet aveu et ce projet terribles de JUPPE signifient la disparition de la France. Bref, JUPPE c'est : " Délivrez-nous de la France " , comme l'a écrit Hervé GAYMARD, un de ses principaux conseillers, en titre d'un de ses livres  !

 

                                                                                   Marcel GIRARDIN

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter