Aix les Bains devrait bientôt voir le bout du tunnel

Enfin une affaire transparente


On aurait pu écrire que nos pauvres amis de l’Essor savoyard avaient encore eu un train de retard mais la formule n’aurait pas été exacte. Ce n’est pas un train que le petit hebdo a de retard mais un tunnel ! On s’explique.

La semaine dernière, voulant se faire un peu de publicité pour relancer ses ventes, l’Essor Savoyard a largement distribué des exemplaires de son édition du 20 novembre. En une de cette édition, un titre et une photo étaient censés attirer l’attention du chaland nonchalant :

Nos jeunes amis de l’Essor, pensant tenir un scoop, y allaient même de leurs précisions. La passerelle en question était destinée à prolonger la fameuse promenade réalisée par le Conseil général (et non pas par la mairie d’Aix) promenade qui s’interrompt malheureusement dès qu’elle franchit la frontière de Tresserve pour arriver sur la commune d’Aix. Une interruption qui oblige les promeneurs à traverser des parkings peu hospitaliers, à l’écart du lac. Ou à faire demi-tour, ce que font dans leur majorité les touristes partis des Mottets.

L’hebdo expliquait, avec force détails, que si notre génie des alpages, en l’occurrence le député-maire-président Dominique Dord, avait émis l’idée de construire une passerelle (coût approximatif, un million d’euros) c'était dans le seul but de prolonger la promenade.
Hélas, trois fois hélas, comme était obligé de le remarquer l’hebdo, cette passerelle n’aurait été accessible aux promeneurs qu’à la mauvaise saison, puisqu’elle atterrissait sur la plage publique qui est payante de juin à septembre.

Dès lors était-il bien utile de dépenser autant d’argent pour une passerelle à laquelle les promeneurs les plus nombreux, ceux de la période estivale, n’auraient pas accès ? L’idée apparaissait soudain totalement stupide et inutilement coûteuse.

C’est en prenant enfin (il n’est jamais trop tard) conscience de cette incongruité à 1 million d’euros que Dord a chargé ses têtes penchantes de lui trouver une autre conception. Et c’est une idée lumineuse qui a jailli, une idée qu’on est, ici, en mesure d’annoncer en exclusivité alors même que nos amis de l’Essor en étaient encore restés à la ridicule passerelle.
Cette nouvelle idée, elle était étrangement simple, il suffisait d’y penser : plutôt qu’une passerelle qui serait inutile en saison touristique mieux valait réaliser un tunnel transparent qui, lui, serait ouvert toute l’année.

C'est pourquoi, bientôt, au lieu et place de la ridicule, inutile, inesthétique et coûteuse passerelle annoncée, des techniciens devraient prochainement commencer les travaux pour l’installation d’un tunnel en acrylique transparent qui permettra aux promeneurs de découvrir, in situ, la faune aquatique du lac. Et de voir les rameurs depuis le fond. Un spectacle à ne pas manquer.
Voilà donc une attraction qui devrait redonner un peu de sel à notre triste Riviera des Alpes qui en a bien besoin. Et l’on ne peut qu’applaudir à cette belle initiative.
Il est vrai pour une fois que Dord propose un projet en toute transparence, on aurait tort de bouder notre plaisir.


 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter