Quand un Dord protégé se moque des gogos aixois avec son grand naturel

Le châtelain de Brison est un heureux zonard


C'est à peine croyable mais il se trouve encore des gogos non seulement pour aller assister aux réunions de quartiers du député-maire LR mais il s'en trouve aussi pour lui poser des questions en espérant des réponses à leurs problèmes. C'est dire à quel point la crédulité confine parfois à l'aveuglement.

Si l'on en croit cette bible municipale qu'est le Daubé, Dominique Dord a été interpellé par des résidents de Saint Simond inquiets de la "forte urbanisation" qui menace leur petite vie tranquille:


A ces inquiétudes, la réponse de l'enfumeur professionnel est venue en deux temps. Un, ce n'est pas de sa faute mais la faute au gouvernement socialiste et à sa loi Allur. Deux, il existe des "outils pour limiter les effets de la règlementation, les coefficients biotropes" a-t-il déclaré, toujours selon son daubé.

Késako les coefficients biotropes? En gros, d'après la loi Allur, les élus locaux ont la possibilité de déclarer que telle ou telle partie du territoire de leur commune (ou agglomération) sera partiellement ou totalement inconstructible pour des raisons d'environnement.
Que cela est biau!

Il n'empêche que, en dépit de ces dispositions légales, le maire et président de la CALB (c'est l'agglo qui maîtrise le Plan Local d'Urbanisme) n'a toujours pas trouvé le temps de classer en "biotopes" la moindre parcelle de la commune dont il est le maire.
C'est pas comme à Brison Saint Innocen
t...

A Brison Saint Innocent, un modeste investisseur immobilier avait acquis, voici quelques années, une non moins modeste gentilhommière pour une modeste somme avoisinant les 1,5 million d'euros. Cette bâtisse était entourée de parcelles de terrain de diverses tailles, lesquelles pouvaient presque toutes recevoir une construction nouvelle. Mais ça, c'était avant!

Car, depuis, tous les terrains présumés constructibles autour de cette gentilhommière ont été classés au PLU en zone Np. Autrement dit en zone naturelle protégée, ce qui signifie qu'il est strictement interdit d'y construire quoi que ce soit, même pas un modeste cabanon. En voici une illustration directement extraite du PLU de Brison Saint Innocent:

Toute la zone en vert pâle (près de 3 hectares), bien que déjà partiellement bâtie (rectangles vert plus foncé) et entourée de zones constructibles, est désormais protégée de toutes nouvelles constructions en raison de la présence d'un site exceptionnel à préserver. A noter qu'il n'existe que deux sites déjà bâtis à Brison qui bénéficient de ce privilège, celui ci-dessus et le site entourant le château, situé, lui, bien à l'écart de la zone urbanisée.

Ah, une dernière précision à l'intention des gogos aixois qui sont allés pleurer auprès du député-maire-président: la bâtisse que l'on a entourée ci-dessus  d'un cadre en pointillé (...) et qui bénéficie de cette situation en zone naturelle protégée, est la propriété d'une société civile immobilière appartenant à un certain Dominique Dord et à sa famille.

Comme quoi, quand il le veut, le président de la CALB, qui a la haute main sur les PLU et les zonages, sait parfaitement ce qu'il faut faire pour protéger les intérêts et la tranquillité de ses administrés.
Surtout quand ceux-ci s'appellent Dord.

(à suivre)



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter