Création de Grand Lac et transfert de l’eau potable : c’était bien pour le 1er janvier 2017…

...ou quand l'esbrouffe devient réalité !

Le préfet de la Savoie l’a décidé dans un arrêté du 17 novembre 2016. Au premier janvier 2017, sera créée la communauté d’agglomération GRAND LAC.

Autrement dit, tout le battage effectué depuis une année recouvrait une fausse réalité. Il s'agissait de nous faire accepter ce nom de marque commerciale, décidé en petit comité, au nez et à la barbe des élus. 

Pire ! En 2016, à diverses occasions, les statuts de la CALB et la composition du conseil communautaire ont été officiellement modifiés au nom du seul GRAND LAC qui…n’existait pas, qui n’avait aucune existence légale !

Quelle entreprise privée pourrait se permettre de telles « légèretés » sans se placer dans l’illégalité et se faire immédiatement taper sur les doigts ?

 Bonne intention mais fausse information !

GRAND LAC qui n’existait pas, a pourtant déjà distribué, en 2016, " RENDEZ-VOUS GRAND LAC " dans les boites aux lettres des habitants, futurs grandlaquois, grandlaquais, grandlaquiens,.. 

 Après avoir oublié la commune du Montcel, dans le n°2 de ce dépliant et présenté ses excuses à l’adresse des habitants de cette commune dans le n°3, voilà qu’il nous annonce que le transfert de la compétence eau potable aura lieu le 1er janvier 2018 sur le secteur CALB.


Voilà qui est faux car le transfert de cette compétence a été voté par les élus de la CALB pour le 1er janvier 2017. En ce qui me concerne, j’ai voté contre ce transfert précipité à la communauté d’agglomération, obligatoire seulement au 1er janvier 2020, selon les articles L.5214-16 et L.5216-5 du code général des collectivités territoriales, issus des articles 64 et 66 de la loi NOTRe.

 Il est vrai que le président-député-maire de la CALB avait beaucoup insisté afin que ce transfert soit anticipé au 1er janvier 2017. En effet, Aix les Bains aurait dû renégocier son contrat de gestion de l’eau potable en 2015 mais a repoussé à 2018 le renouvellement de ce contrat, dans l’attente du transfert «  accéléré » de la compétence eau, au futur «  Grand lac », en 2017 ! 

On attend maintenant de savoir avec qui et sous quelles conditions, les élus de GRAND LAC vont renégocier ce contrat… !


Marcel GIRARDIN

Conseiller municipal de Voglans

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter