Quand monsieur 18 millions d’euros, témoin assisté, apporte son soutien à monsieur 430 000 euros, deux mois de prison avec sursis… !

...ou les prouesses en tout genre de quelques « z'élites » locales !

Selon «  l’information » surprenante délivrée par la « journaliste » du Dauphiné-Libéré, les Voglanais étaient venus nombreux, avec Monsieur Dominique DORD, assister à la soirée des vœux du maire de Voglans, dont j'ai récemment demandé la démission et celle de sa majorité ( voir plus bas).

Pourtant, le petit groupe rassemblé lors du «  discours » du maire ne comprend seulement qu'une soixantaine de personnes sur plus de 1800 habitants, soit moins de 5 % de la population.

C’est dire si le maire de Voglans, représentant de l'Etat et officier de police judiciaire condamné à deux mois de prison avec sursis pour complicité d’abus de biens, recel et fausses factures, n’a attiré qu'un petit nombre de personnes composé notamment du prêtre de la paroisse, d'anciens élus et d'associatifs. Pendant que certains baissent la tête ou se cachent le visage au moment de la photo, d'autres, au fond de la salle, paraissent surtout intéressés par leur propre discussion en attendant, peut-être, de pouvoir manger un diot et boire un coup...! C'est-dire si l'on est loin du succès des voeux présentés le même jour et au même moment à Brison Saint-Innocent *


Le plus amusant fut l’intervention de Monsieur Dominique DORD qui crut bon, comme il en a l’habitude à Voglans** de distribuer les bons points et de jouer à l’expert en matière de gestion communale, lui qui a signé pour au moins 18 millions d’euros de chèques afin de régler ce qui s'est révélé être les fausses factures de l’ex-UMP, parti dont il était alors le trésorier…Cette affaire Bygmalion, où Monsieur DORD est placé pour l’instant sous statut de témoin assisté, est toujours en attente de procès… !

 

Extrait d'un article de l'Essor savoyard du 23 octobre 2014 où Monsieur Dominique DORD tentait de s'expliquer...!

Il est vrai que Monsieur DORD s’est aussi particulièrement illustré à Voglans comme expert financier et immobilier en achetant au nom de la CALB, en 2008, au prix fixé par la majorité municipale de Voglans, un terrain enclavé de 720 m² pour 430 000 euros au centre du village alors que la majorité municipale de Voglans avait vendu, à cinquante mètres de là, à un promoteur immobilier bien connu en Savoie, 9381 m² pour 437 000 euros… !!! Cherchez l’erreur. 

Et là, on se dit que l’argent public, versé parfois avec difficulté par les contribuables pour payer leurs impôts, est employé d’une drôle de manière par certains élus ! Le procureur de la République a d'ailleurs reconnu qu'il s'agissait d'une infraction pénale mais que le délai fixé par la loi pour une sanction était dépassé. Lire sur  https://www.lebulletinvoglanais.fr/réponse-du-procureur-de-la-république-il-y-a-bien-eu-infraction-pénale/

C'est une des raisons pour laquelle j'ai demandé, le 20 décembre 2016, dans le Bulletin voglanais distribué dans la commune, la démission du maire de Voglans et de sa majorité comme vous pourrez le lire ci-après sur :  https://www.lebulletinvoglanais.fr/le-bulletin-voglanais-version-papier/

Marcel GIRARDIN  Conseiller municipal de Voglans

** Le 19 juin 2010, Monsieur Dominique DORD était venu pérorer au micro, lors de l'inauguration de la place de l'église, pour amuser la galerie en se moquant des imbéciles qui, selon lui, ne connaissaient rien en gestion financière d'une commune. Trois jours plus tard, le 22 juin 2010, je recevais une lettre du Secrétaire général de la préfecture et sous-préfet de l'arrondissement de Chambéry m'indiquant que les comptes de la commune mentionnaient " par erreur " une ligne de crédit de 1 400 000 euros...! Le préfet fit alors annuler les comptes de la commune en septembre 2010. Lire https://www.lebulletinvoglanais.fr/finances-communales-et-de-la-calb/

* A Saint-Innocent, la population est venue nombreuse et semble, de plus, contente d'être là...



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter