Un vent de fronde s'est levé dans les Bauges...

...contre l'appellation GRAND CHAMBERY Alpes tourisme

A l'initiative d'habitants et de socio-professionnels du tourisme des Bauges, une pétition circule pour demander le maintien du nom " Les Bauges ", dans le projet de nouvelle appellation " Grand Chambéry Alpes Tourisme " pour l'office intercommunal de l'agglomération chambérienne. 

Aujourd’hui, GRAND LAC avec Dominique DORD ! Et demain GRAND CHAMBERY avec Xavier DULLIN ?

Pour ces deux agglomérations dominées chacune par leur ville-centre, bien loin désormais d'une véritable coopération intercommunale, le temps des appellations locales semble révolu. Se revendiquer des Bauges, du lac du Bourget, de la Chautagne voire de l’Albanais serait devenu trop local, trop enraciné dans un territoire, bref tout cela ferait presque trop paysan, trop petit, trop vieillot à l’heure des paillettes sublimes de la mondialisation… !

L’avenir, selon les « visionnaires… » qui nous ont gouvernés jusqu’à aujourd’hui, et avec quel succès..., serait donc à de Grands machins-choses… et pas à un petit massif des Préalpes  ! 

En effet, ces appellations grandiloquentes sont censées, entre autres, nous faire repérer sur la toile d’internet et retenir l’œil blasé des consommateurs furtifs de territoires, ces voyageurs du tourisme mondialisé. 

Rien de tel pour cela qu’une « bonne marque » GRAND CHAMBERY-Alpes tourisme, et tant pis pour ceux qui restent fidèles à des appellations bien enracinées comme les Bauges ou la Chartreuse, car il s’agit pour les communicants, «  hors-sol », des agglomérations, de faire « tilt » sur la toile, d’être retenu par les moteurs de recherche avec les noms de Chambéry et Alpes. Alors vous pensez-bien qu’un tel engin informatique ne vibrera pas à l’évocation d’une identité, fut-elle baujue !

Dernière invention " pétillante " des communicants : l’odeur d’Aix-Les-Bains en bouteille… !!!

Hier, nous avions déjà connu, Chambéry-cœur des Alpes ; excusez du peu et tant pis pour Annecy, Grenoble, Lucerne, Innsbruck Salzbourg, etc. Aujourd’hui nous avons «  Aix-les-Bains, Riviera des Alpes ». Riviera, les moteurs de recherche connaissent ; ajoutez Alpes et voilà les touristes du monde entier qui seraient prêts à venir à Aix-les-Bains ; en théorie bien sûr… !   

D’autant que son attrait devrait bientôt être prodigieusement rehaussé par une empreinte olfactive «  personnalisée » ; laquelle devrait permettre à tous les touristes fins limiers, de retrouver la trace de cette fameuse riviera locale, née dans l’esprit déboussolé de nos élus dirigeants et agents de communication qui ne savent plus comment remplir le vide actuel, masquer les lézardes de la façade aixoise, si brillante autrefois. 

L’office de tourisme GRAND CHAMBERY Alpes tourisme adoptera-t-il également une empreinte olfactive,  comme l’office de tourisme de GRAND LAC l’a décidé pour " Aix-les-Bains Riviera des Alpes " ? Bien entendu, cette « odeur » se devrait d’être citadine, ne sentant pas trop la campagne puisque l’on pourra l’emporter en flacon, après l'avoir achetée... On n’arrête pas le progrès vous-dis-je…! 


Si cette dérive ne vous convient pas, si vous refusez l’effacement du nom les Bauges, l’effacement d'une référence à ce si beau massif à dimension humaine et aux paysages harmonieux, à la culture et au style si savoyards, notamment celui de ses beaux toits pentus, il vous reste la possibilité de signer cette pétition pour défendre l’identité des Bauges, bien réelle, façonnée au fil des siècles par ses habitants, et non pas par des communicants hors-sol...  : https://www.change.org/p/défendons-l-identité-bauges-dans-le-nouvel-office-de-tourisme-intercommunal?

Marcel GIRARDIN

Conseiller municipal de Voglans



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter