A voir le patrimoine des élus, la politique c'est mieux que le livret A.

Avis aux ''sans dents'' et autres ''pov'cons''. Pour être gros propriétaire, mieux vaut être politicien.


Ca plane pour eux! Qu'en pensent nos députés locaux?

L'indemnité de frais de mandat versée aux députés sert-elle à nos élus pour acheter leur local de permanence, enrichissant ainsi leur patrimoine?
Ces fervents défenseurs de la transparence de la vie politique ne s'expriment pas trop à ce sujet.

Au début du mandat, les parlementaires cherchent des locaux pour en faire leur permanence. Ils ont deux solutions, l'acheter ou le louer. S'ils l'achètent, ils vont nous dire que c'est avec leur argent personnel en faisant un chèque à leur nom, mais ce qu'ils ne diront pas c'est qu'ils remboursent leur crédit avec l'indemnité.
A la fin du mandat, le local, payé avec l'argent public, n'est pas remis à l'Etat, mais revient au parlementaire. Il peut le louer ou le revendre en faisant une plus-value au passage.
Il parait même, mais on n'ose pas y croire, que certains loueraient leur permanence à leur propre parti! (Lui même financé par les contribuables.)

Autrement dit en louant à son parti sa permanence, l'élu devient propriétaire de celle-ci sans débourser un seul centime, la location lui payant d'abord ses traites, lui assurant ensuite une petite rentrée financière!

Nous posons la question à notre député: cette situation est-elle possible ou non? Et si oui, au lieu de faire rire l'Assemblée Nationale avec des blagues douteuses, pourquoi ne pas dénoncer ce hold-up?

Mais, comme l'a dit un chef de file filloniste: " L'IRFM est un bon système fondé sur un contrat de confiance entre l'élu et l'électeur." Sans oublier un autre filloniste: " Attention, il ne faut pas aller trop loin en parlant de détournement d'argent public." Eh oui! Le salaud, ce n'est pas celui qui tape dans les caisses, c'est celui qui soulève le problème!
On signale quand même à ces charmants élus professionnels, qu'il y a longtemps qu'il n'y a plus de contrats entre eux et les citoyens, pas plus que de confiance.

Les vrais problèmes des citoyens jamais abordés par notre député.

Les poses de premières pierres et les inaugurations immobilières l'occupant à plein temps, notre député va-t-il un jour s'intéresser aux problèmes des citoyens? On aimerait savoir ce qu'il pense de tout ça à quelques semaines des élections. Pourquoi ne savons nous rien de la politique qu'il compte, lui, personnellement, mener alors qu'il se représente pour la énième fois?
Son idole étant en grande difficulté, peut-être attend-t-il de connaître celui qui a le plus de chance de l'emporter pour se mettre à sa disposition.

Notre élu, qui nous semble issu d'une PMA entre une agence immobilière et un appareil photo du daubé, pourrait peut-être rejoindre un autre ventilateur issu, lui, d'une PMA entre une banque et un lobbyiste de Monsanto, en cas d'explosion en vol de son idole.
Politicards de tous poils, journaleux incultes, animateurs TV se contemplant le nombril et tout le petit monde germanopratin ne cessent de traiter les citoyens de racistes, de sexistes, d'homophobes, d'islamophobes et autres gracieusetés! Mais ce n'est que leur façon à eux, dans leur petit monde étriqué, de voir les choses. Ces problèmes ne sont que les leurs! Ce tableau en est la preuve.

Notre député nous dit qu'il est le seul à faire avancer les choses!



Il a mis sur Fesse Bouc ce dessin pour nous prouver qu'il est le seul à travailler et à avoir des idées dans ce pays! La grande majorité, c'est à dire nous les "pov'cons" ne comprenons rien, ne faisons que critiquer pendant que lui s'acharne à sauver le monde, en oubliant que c'est lui qui l'a démoli.

Ce dessin peut se voir de deux façons et il serait bien que notre ''représentant'' se pose la question.
Pourquoi la file pour critiquer est-elle immense et ne cesse de s'allonger? Peut-être parce que celui qui dit ''faire'' n'en fait-il qu'à sa tête et que ses décisions absconses et dispendieuses ''emmerdent'' la grande majorité des citoyens. (Désolé, c'est grossier, mais c'est ce que l'on entend dans la bouche des pov'cons et des sans dents!)

Notre député-maire-président serait-il un petit nouveau en politique lui qui critique, à juste raison, les hiérarques de gauche en disant d'eux, si Fillon n'est pas élu: "On prend les mêmes et on recommence!"
Il n'oublie qu'un détail, il est  lui-même en politique depuis 33 ans!!!! En 1984, il était assistant parlementaire de Michel Barnier!!! Assistant parlementaire? Il semble que ça nous dise quelque chose... On espère que ce n'était pas un emploi fictif!

Cette élection pestilentielle aura eu le mérite de montrer à tous, si besoin était, la nullité crasse de notre monde politique et la complicité soumise d'une bonne partie de la presse subventionnée. 

Rappel des élections régionales: PS plus LR, 24% des inscrits! Députés "gauche" plus "droite": 567, soit 98% de l'Assemblée Nationale! Nous ne sommes plus en démocratie.

BF








Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter