On a perdu notre fringant député filloniste, si prompt à donner son avis sur tout!

C'est pourtant l'heure pour courir à la gamelle ministérielle.


Il est grand temps que ces quinquennats toxiques prennent fin. Sarkozy a prouvé que la droite au pouvoir ne valait rien. Hollande a confirmé la trajectoire délétère que le pays a prise depuis quarante ans et a achevé de miner toutes les institutions. La fonction présidentielle est devenue une vaste blague, un monument de mauvais goût et d'approximations catastrophiques. L'école est d'un dogmatisme criant, la société est durablement fracturée, les corps de santé, nos industries, notre agriculture, la police et la justice ne sont plus qu'un champ de ruine. Par pure charité, on ne parlera pas de la presse subventionnée aux ordres.
On ne remerciera jamais assez nos élus locaux qui ont participé à cette démolition organisée, en fermant les yeux pour ne pas voir! Tout en se constituant des trésors de guerre dans l'immobilier. Après eux le déluge.

Notre député n'y est pas pour rien! 33 ans de politique locale copiée sur la nationale. Du vent, du baratin, des gesticulations grotesques!

Notre député a fait une campagne acharnée, à nos frais, pour Fillon, pendant que les chômeurs, les agriculteurs, les retraités, les mères de famille crèvent! Jusqu'à aujourd'hui les candidats étaient 11 en piste. Aujourd'hui, ils ne sont plus que deux!
Alors, notre Dominique, (comme Mauricette l'appelle sur Facebook), après avoir poussé les moutons à voter Fillon, les abandonne au milieu du gué!
Il a disparu de la circulation! Tous les autres élus locaux se précipitent chez Macron, la gamelle à la main. Mais les électeurs fillonistes qui suivaient Dord ont été abandonnés en rase campagne. Il n'est plus question de fanfaronner à l'Assemblée Nationale, avec des blagues de garçon de bains, mais de prendre ses responsabilités! Où est-il, le député-maire-président? Le moment est crucial, il est plus que sérieux pour l'avenir de nos enfants.

Il est où, le beau parleur, courageux mais pas téméraire, l'homme des situations difficiles? C'est maintenant qu'il faut se décider! Demain il sera trop tard et les électeurs seront encore cocus. Attend-t-il de connaître le vainqueur pour voler au secours de la victoire? N'a-t-il pas déjà été: barnieriste, milloniste, ferrariste, madeliniste, udéèfiste, uèmpéiste, sarkoziste, filloniste. Alors? Demain? Macroniste ou mariniste?

Toutes les groupies dordiennes de Facebook attendent la bonne parole du grand gourou.

Ces gens, incapables de penser par eux-mêmes, se rendent compte qu'avec deux élus, c'est devenu très sérieux! Ils sont perdus. Leur député, si prompt à débiter des niaiseries à l'Assemblé pour faire rigoler, se tait! Peut-être attend-il de savoir où se trouvera sa gamelle pour offrir ses services.
Que Dominique n'a-t-il pas dit et écrit pour encourager ses ouailles.

Dord: 

. "Veut-on reprendre du hollandisme pour 5 ans avec une majorité de gauche au parlement?"
. "Macron est le principal responsable de la politique économique de Hollande depuis 4 ans. Pour quel résultat?"
. "Fillon, une valeur sûre!"
. "Fillon, un homme de valeur et de confiance."

Mais le plus beau est dans le commentaire des groupies:
. Jeannine: " Très belle photo de mon petit maire!'
. Jérôme: "Monsieur Dominique Dord, vous avez une belle cravate!"
.
Et tant d'autres, dont celle-ci dont on ne se lasse pas: "Vous avez un petit air de Harrison Ford!"

On sent bien l'intérêt des électeurs de Dord pour les choses sérieuses.
On tire l'échelle et on se met à douter du suffrage universel dont le résultat dépend de Mauricette et des merdias subventionnés.

Notre Fillon avait pourtant bien expliqué que l'ectoplasme Macron n'était qu'un leurre.

"J'ai vu qu'Emmanuel Macron se présentait comme le candidat de l'alternance profonde. Voilà bien une pensée de sous-marin. Les quelques ralliés hétéroclites en seront les dupes quand l'équipage socialiste refera surface et la France sera la grande perdante."

Il ne lui aura fallu qu'une heure le soir du premier tour pour rallier le nullissime éthéré Macron. A-t-il été attiré par la ''pensée printemps'' ou l'intérêt, une grosse maison bourgeoise coûte très cher à entretenir, notre député-maire-président est bien placé pour le savoir.

Tous les cumulards et les profiteurs du système depuis 40 ans sont maintenant macronistes! Normal. C'est l'Etat au service des corporations!

Pour Les Républicains, le problème principal à ce jour, (peut-être Dord est-il en train de bosser dessus ce qui expliquerait son silence), n'est-il pas de se battre pour récupérer le trésor de campagne de Fillon! Tout ça devant les yeux éberlués des français!

Mais voici le pire:

A-t-on jamais vu un candidat à la fonction suprême déclarer (sur TF1, le 27 avril):" Je ne vais pas dire aujourd'hui aux françaises et aux français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin." Relisez bien cette phrase: un président putatif qui déclare qu'il ne va pas défendre les intérêts des français. Mais de qui va-t-il défendre les intérêts, alors ?

Dans ce pays hanounesque devenu fou, la CGT soutient les banquiers et les évêques l'islam! Tout ceci est "normal" nous avons des nuées d'élus ''super diplômés bidons'' qui louchent vers un ministère et qui ne sont pas foutus de gérer un comice agricole ou qui ont du mal à organiser le pot du départ à la retraite d'un employé municipal.
Pourtant les électeurs leur ont donné les clés du pays

Montherlant: "Lâcheté! Un mot qui m'évoque irrésistiblement les hommes."

Heureusement, un moment de pur bonheur avant le désastre annoncé!

Le coup de pieds au cul que le peuple a donné aux Faux Républicains est un vrai plaisir! Eliminés, foutus, dégagés face à un président qui a toujours tout raté, qui pèse moins de 10%. Impensable de perdre, ils l'ont fait! C'était la défaite impossible, face aux vieux soixante-huitards du tout pour ma gueule et quelques artistes ratés subventionnés qui ont trop fumé! Sans parler du zombie instruit mais inculte, formaté et dont le disque mou branle du manche annonçant des futurs bugs monstrueux! Messieurs Les Républicains, le peuple pardonne facilement les erreurs à ceux qui travaillent et restent simples, aux prétentieux, jamais! 

Quant à nous, nous n'avons qu'un souhait!

Que le nouveau président, quel qu'il soit, achète des sous vêtements et des vêtements propres, un peigne et du shampoing à l'ineffable Cohn-Bendit. Comment peut-on être aussi sale? Vous savez? Celui qui disait "Elections piège à cons", et qui vit sur le dos du prolo depuis 50 ans!

BF




 

 



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter