Notre député-maire-président, ou l'impéritie satisfaite.

Moi je...! Moi je...! Je suis intelligent, beau, et surtout modeste.


   Etre élu n'a rien à voir avec être choisi!      

Coluche: ''De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent!

Rien à retenir de la prose de notre député le soir du deuxième tour de la présidentielle. On notera simplement le nombre de fois où il a dit ''Moi je...!'' Comme d'habitude, il ne parle que de lui, de ce qu'il va faire, de ce qu'il va dire, de ce qu'il pense! Sait-il, ce garçon, ce qu'est la démocratie? Sait-il qu'il n'est que le représentant de ses électeurs? Sait-il que les contribuables n'approuvent pas forcément ce qu'il dit ou fait? S'en soucie-t-il? Non! Pourquoi le croire, puisque le propre du politicien est de se faire élire en promettant de satisfaire les envies de ses électeurs, puis une fois élu, chercher à leur imposer ses propres lubies.

Comme disait  Sarko pour les régionales de 2010: ''Allez y à fond! Donnez leur du gros rouge qui tache!''.
On est toujours saisi d'un léger malaise lorsque l'on voit régulièrement les mêmes personnages se présenter comme des hommes neufs qui ont la solution à tous les problèmes qu'ils ont eux mêmes créés. On les voit à chaque élection se remettre sur le marché après s'être fait faire un énième lifting républicain. Cette année le discours change, Les Républicains étant morts, notre député est ouvert à tout et à tous! Pour dire tout le mal qu'il pense de l'urbanisation, (mais c'est pas d'sa faute!), il fait le tour des villages où il n'a pas mis les pieds depuis sa dernière élection. Curieusement, on remarque que ce sont les grands groupes de BTP et la grande distribution, qui sont les principaux donateurs des partis politiques, qui bouffent les terres maraîchères en périphérie des villes. Y aurait-il un lien de cause à effet? 
''Le bonheur est dans le pré'' ! Le monde agricole, les bottes de foin, les vaches, il en rêve, notre élu! Plus paysan que lui tu meurs. N'a-t-il pas investi à Brison au milieu d'une superbe nature qu'il a su protéger en modifiant le PLU autour de chez lui?

C'est le retour à la terre!
Cette annonce de candidature a lieu dans une fromagerie. Superbe discours qui va de l'extrême droite à l'extrême gauche en passant par tout ce qui peut exister entre les deux. Ceci nous rappelle un fromage fort, composé de restes de différents fromages, différents alcools et d'ingrédients divers qui s'appelle ''la foune''. On se souvient tous du film ''Les bronzés font du ski'' et des dégâts que ce fromage faisait. Comme la politique, malaise et vomito! N'ayant aucun métier, notre élu doit préserver l'avenir et ses émoluments.
Curieusement notre bâtisseur numéro un, ouvre sa campagne (sic) dans les petits villages. Alors que les villes lui sont acquises grâce aux réseaux, ne va-t-il pas draguer les campagnes parce que celles-ci, selon les statistiques, ont plus voté FN? Grand moment démocratique et républicain où, avant de quitter la ville qui l'a élu maire, il présente son successeur et sa première adjointe! Pourquoi nous demander notre avis? N'en doutons pas, il sera rééééélu, parce que le système est verrouillé alors qu'il représente tout ce que les gens ne veulent plus. Cooptation, copinage, cohabitation depuis 40 ans et toutes ces décisions qui se prennent contre l'avis du peuple.
''Elections, piège à cons!'' comme disait l'autre gamellard.
Mais, comme l'a dit celui qui était déjà président avant d'être élu: ''Rien n'était écrit''. Tu parles! 

La vieille garde politicienne est balayée.
Surtout ne pas croire que l'on assiste à une décomposition de notre vieux système, la candidature de notre député en est la preuve. Ce vieux tripartisme usé jusqu'à la corde est remplacé par une autre coalition financière et médiatique qui se faisait jusque là plus discrète.
Nos vieux politiciens spécialistes de l'enfumage et incapables d'envisager la suite sont remplacés par du vide. Ils ne servent plus qu'à faire du vent et à créer des ''événements'' de plus en plus abrutissants. On construit tout et n'importe quoi uniquement pour pouvoir inaugurer et remplir le bulletin municipal. On subventionne une fortune Musilac sans jamais en démontrer l'utilité financière pour la ville. On multiplie les déposes de gerbes à nos anciens combattants avec arrosage, merguez et diots au vin blanc. On fait la fête des voisins, de la musique, les vœux du maire, du député, on remet des médailles, on en reçoit, etc..
.

Dord n'a pas menti! Aix est bien une ville d'avance!
Le vieux retournement de veste et la course à la gamelle ont bien disparu! Dépassé! Pour dire la même chose, mais de façon macronienne, notre député-maire-président appelle ça: ''Le consensus intelligent''!
Si on osait, on irait même jusqu'à dire qu'après l'invention de BE Fit, BE Run, BE Tech et BE Fun, il nous a trouvé un nouveau concept:

Allez, osons! En nous mettant du photovoltaïque sur le parking du Grand Port, ne nous a-t-il pas inventé la BE ROUTE! (A force de nous prendre pour des glands, ça allait de soi!)

BF







Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter