Pas de pitié pour Lô ptious savoyards, les nouveaux sans-abris d'Aix les Bains !

Pour toute récompense : la porte !

C’est fait ! Le 15 mai, le juge de l’exécution vient de signifier le caractère définitif et irrévocable de l’expulsion des Ptious savoyards demandée par Dominique DORD en sa qualité de maire d’Aix-les-Bains.

 
Extrait de la page 4 du mémoire présenté, en février 2017, au juge de l'exécution,par le maire de la ville d'Aix-les-Bains

Pour toute récompense : la porte !

Dire que la présidente de Lô Ptious savoyards avait acheté, en 2015, sur ses deniers personnels, un petit camion frigorifique pour que son association puisse récupérer, auprès de la grande distribution, des fruits et légumes, afin de les livrer au secours populaire français et à la Banque alimentaire !

Dire que Madame LHEUREUX avait, toujours sur ses deniers personnels, acheté une semi-remorque, installée sur le domaine du musé savoyard à Pugny-Chatenod, pour y accueillir le patrimoine de la Société d’histoire naturelle et de mycologie expulsée, durant l’été 2015, de ses locaux de l’école du Centre par la ville d'Aix les Bains !

Dire que la présidente de Lô Ptious, toujours généreuse, avait ainsi évité que le matériel de cette société savante soit jeté à la déchetterie comme l’en menaçait une adjointe au maire d’Aix les Bains, dans un courrier du 7 juillet 2015 reproduit partiellement ci-dessous 



Dire et redire que la présidente et les membres de Lô ptious ont donné, sans compter, pour continuer à faire vivre, avec succès et amour, un peu de notre âme savoyarde !

Et aujourd’hui, il ne leur reste que le seul baluchon du colporteur, ruiné qui plus est !

Que vont devenir leurs «  trésors » savoyards, patiemment accumulés pour témoigner d’un art de vivre des campagnes de Savoie, du passé d’un monde rural si malmené aujourd’hui, malgré les discours de compassion et de proximité affichés en ces temps de campagne…électorale ?

Faudra-t-il que revienne à la Force Publique, la pénible tâche de mettre à la porte, manu-militari, des années d’engagement généreux, désintéressé et bénévole parce que quelques puissants du coin ont retiré pour des raisons diverses et variées…, le titre et le droit d’offrir un musée savoyard, sur les hauteurs d’Aix-les-bains, aux visiteurs du cru ou de passage ?

Serait-ce là, une juste récompense pour Lô Ptious savoyards, des gens généreux qui ont cru en la loyauté de ceux qui leur promettaient de leur vendre les locaux où ils avaient installé leur musée ?

Point de Force publique, par contre, pour expulser des occupants, également sans titre ni droit, d’un autre et vaste bâtiment municipal où ces fortunés et puissants annoncent tant se plaire !

Marcel GIRARDIN



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter