Transport gratuit, sur ONDEA, pour les touristes et les curistes…

mais pas pour les habitants des petites communes de la CALB-GRAND LAC !

Rappelez-vous : le député-maire-président avait décidé, fin 2014, en accord avec les élus délégués à la CALB, de faire des économies sur le dos des habitants-contribuables des petites communes en réduisant sévèrement le service des transports en commun et en supprimant carrément les bus pendant les vacances scolaires : 

Les usagers en avaient été très mécontents et des manifestations avaient eu lieu dans plusieurs communes !


Bien entendu, le président-député-maire était à l'écoute des sociétés candidates à la délégation de service public et décida que la CALB , donc ses contribuables -habitants, prendrait à sa charge le coût des investissements, notamment les achats de bus, qui devaient normalement revenir à la charge de la société qui aurait obtenu le marché du réseau ONDÉA. La RATP-DEV en l'occurrence !

Puis, en février 2015, il avait décidé de faire payer ces mêmes contribuables-habitants pour une ligne de bus desservant surtout les thermes privés d'Aix les Bains : 

Aujourd’hui, le député-maire va encore plus loin dans l’art de se moquer des habitants-contribuables des petites communes. Il propose aux touristes et surtout aux curistes d’Aix-les-Bains, d’utiliser gratuitement les bus du réseau ONDÉA en bénéficiant de la Carte d’hôte 2017 remise par les hébergeurs d'Aix-les-Bains. 




Quel pied-de-nez aux usagers payants du réseau ONDÉA et aux habitants des petites communes qui ont vu disparaître les bus et augmenter leurs difficultés pour se déplacer, même s’ils doivent payer cher la carte d’abonnement et les tickets ! Ces habitants qui payent pourtant les taxes à la CALB-GRAND LAC comme le font également les entreprises, installées dans les zones d'activité financées par leurs communes.

 

Voilà des actes du député-maire-président qui parlent, mieux que des discours électoraux..., de son amour pour le monde rural et les petites communes où les habitants restent pénalisés par une mauvaise desserte des bus ou par leur suppression, à chaque vacances scolaires, notamment pendant les longues vacances d'été !


Marcel GIRARDIN

Conseiller municipal de Voglans



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter