Notre maire n'est pas Einstein, mais il nous prouve que les mondes parallèles existent. (1ère partie)

Il y a bien deux mondes qui ne se rencontrent plus! Les élus et les citoyens.


Etat d'urgences à Aix les Bains.

Les urgentistes ne remercient pas le président de l'hôpital.

Le déclin de notre ville grâce à nos politiciens professionnels.
Le maire continue de donner des leçons de morale. Aix, la ville où l'on peut survivre à un accident grave grâce à des équipes médicales d'urgences extraordinaires de compétence et d'empathie, mais dont l'efficacité peut-être remise en cause par la médiocrité du maire, ex-député mais président de l'hôpital! Après les premiers secours sur place, les équipes du Samu qui prennent le relais sont également d'une efficacité redoutable.
Mais malgré eux, le pire peut arriver! Parce qu'il faut trois quarts d'heure dans les bouchons avant d'arriver dans la salle d'opération de l'hôpital de Chambéry! Merci qui?

Journée ordinaire d'un docteur ordinaire des urgences. On l'appellera Amélie! (Mieux vaut être discret, on en a vu se retrouver au chômage)

Amélie: 30 ans, médecin urgentiste, mariée, deux enfants!Fatigue chronique. Travail de jour et de nuit. Stress. Dort quand elle peut et sur commande. Des patients qui pètent un câble. Agressée dans les opérations en ''banlieues''. Rarement remerciée par les patients. 8 gardes par mois. (Nuits et week-end). 48 heures par semaine minimum entre hôpital et Samu. Peut aller jusqu'à 90 heures en fonction des absences et des besoins. 5 semaines de congés. Pour garder un certain équilibre, il faut rester une heure de plus avec les collègues après le travail pour décompresser. Du matériel lourd à manipuler. Des étages à monter à pied. Le froid, la pluie, la neige, la chaleur. Les satisfactions: l'entraide, les collègues, l'équipe, se sentir utile.

Salaire de base 2400€. Heureusement les heures supplémentaires épuisantes permettent d'améliorer un peu l'ordinaire de la famille.
D'un côté des Amélie et dans l'autre monde des usurpateurs que l'on continue à entretenir.

     

   5 minutes de pose pour Amélie!                        Nos rois fainéants!

A demain pour la deuxième partie.

Nota:
Je remercie personnellement les équipes du service des urgences de l'hôpital d'Aix les Bains, celles du Samu, celles des soins intensifs de l'hôpital de Chambéry. Ainsi que tout le personnel hospitalier dont on ne peut que louer l'efficacité, le dévouement et la gentillesse.
Merci à tous.

BF



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter