Notre maire n'est pas Einstein, mais il nous prouve que les mondes parallèles existent. (2ème partie)

Il y a bien deux mondes qui ne se rencontrent plus! Les élus et les citoyens.



Le maire, président du conseil de surveillance de l'hôpital, ose tout!
Rôle du conseil de surveillance de l'hôpital:
''Il se prononce sur les orientations stratégiques de l'établissement et exerce un contrôle permanent sur la gestion et la santé financière de l'établissement.''
Autrement dit, à Aix les Bains, l'hôpital est entre les mains d'un trésorier qui n'a pas vu disparaître dans la nature 18 millions d'euros d'argent des contribuables! Et ceci n'inquiète personne? C'est Ubu, roi de la phynance!
A noter, il faut 2 mois d'attente pour passer une IRM. Sachant qu'une machine coûte 1,5 million d'euros ne peut-on pas en déduire que notre maire a perdu l'équivalent de 12 IRM? Rappel, la France dispose de 10 IRM par million d'habitants, pour une moyenne européenne de 17 millions.

La trilogie, selon le professeur Prieur: ''Un hôpital c'est comme un tabouret à trois pieds. Son activité repose sur trois activités de base: médecine, chirurgie, obstétrique! Si on coupe un pied, on le condamne à plus ou moins long terme à dépérir.'' 

Déclarations du maire d'Aix les Bains au fil de ses mandats à propos de l'hôpital de notre ville:
. ''L'hôpital progresse!''
. ''L'ensemble de son activité est en hausse!''
. ''La maternité de l'hôpital est en plein essor!''
. ''C'est d'abord de nous même et de notre volonté que viendra notre salut!''
. ''L'hôpital d'Aix les Bains poursuit sa montée en puissance!''
Il nous prend pour des imbéciles! De deux choses l'une, ou il ment sciemment ou il ne comprend rien à rien! Ou les deux.
Depuis:
. L'hôpital a été attaché à Chambéry.
. La super clinique promise à Drumettaz est partie à Challes les Eaux.
. La clinique Herbert va plutôt mal.
. Tout le patrimoine et les moyens de vivre et d'exister à Aix ont été bradés et malgré ça la dette n'a jamais baissé.

Nous avons vu le maire manifester avec le personnel et les syndicats contre la fermeture de l'hôpital. Et ''en même temps'', (Comme dit notre chef Don Salluste), le député et son parti signaient l'arrêt de mort de l'hôpital.
Un hôpital a été inauguré en 2013! Mais c'est à Rumilly, ville de 15000 habitants qui n'avait pas la chance d'avoir un maire qui cumule avec un mandat de député ce qui est, d'après le maire d'Aix, un gros avantage pour les citoyens. (Ou pour la carrière et les chèques de fin de mois.)
A noter que le très dévoué journal local nous en faisait des tonnes sur les brillantissimes opérations hospitalières aixoises.

Il y a bien deux mondes parallèles!
Des vieux routards de la politique politicienne. On les jette par la porte, ils rentrent par la fenêtre. Ils ont toujours tout raté, n'ont aucun métier, aucune compétence, mais ils jugent, ils condamnent, donnent des leçons. Ils osent tout! A ce niveau, ça confine au génie ou à une pathologie grave.
Ils sont rejetés par les électeurs comme députés, ils veulent se planquer au sénat! C'est le sparadrap du capitaine Haddock, impossible de s'en débarrasser. 
Le Sénat? C'est encore mieux que député! On gagne plus, on roupille et on est même payé si on n'y met jamais les pieds. (Ne suffit-il pas d'être ''excusé''?)
On se fout du peuple, on se coopte! Ces gens sont persuadés que tout leur est dû.
Pour y arriver? Facile! Il suffit d'arroser, de distribuer des prébendes, de planquer les copains, de distribuer des médailles, de multiplier les augmentations et les petits avantages, de distribuer à tous l'argent des contribuables, etc... et ces ''grands électeurs'' (Souvent ''petits'') renvoient l'ascenseur.

   

Il y a ceux qui travaillent et essaient de faire en sorte que ce pays ne sombre pas et les petits despotes irresponsables qui continuent de le démolir pour faire du fric.

Un député, à propos des ''magouilles politicardes'':
''On ne doit pas avoir un retour à la morale, parce que ça, c'est le début de la charia.''
On ne donnera pas son nom! Mais on lui dit ''Casse toi, pov'con!''. Et vite! La colère monte dans ce pays.

BF


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter