Où nos teigneux municipaux n'en sortent pas grandis!

Dans les clapotis du marécage municipal!


Malraux: ''L'autorité qui ne conduit pas à l'ordre mène au ridicule!''

  

Ce pays est malade de ses petits chefs bornés et incompétents et de tous ces bras cassés qui prétendent conduire une armée! ''Je suis le maire! Je fais ce que je veux!'' 
A Aix les Bains, on en voit les désastreux résultats.

Depuis 16 ans, le grand foutoir national qu’il a contribué à mettre en place s’est localisé!

Notre Dépité-maire local a beaucoup de ressemblances avec les imposteurs démagos qui ont pris le pouvoir dans ce pays, mais qui n’ont jamais su quoi en faire !
Comme notre Jupiter du Pauvre, notre maire aime déléguer les petites vengeances qu’il ne veut pas assumer lui-même. Il se comporte comme un enfant gâté et colérique incapable de passer outre ses humeurs et ce qu’il tient pour un affront. Il semble que les ‘’journalistes’’ eux-mêmes et ses ‘’collègues’’ politiques  après l’avoir porté aux nues et s’être prêtés à la manœuvre qui l’a maintenu au pouvoir, commencent à comprendre que son autoritarisme de cabotin en chef n’a rien à voir avec la véritable autorité qui résulte d’un pouvoir légitime. Comment ce personnage qui ne supporte pas la contradiction va-t-il affronter celles qui se dessinent déjà ?
Comme notre petit retraité, Normal 1er, redevenu vendeur de salades sur le marché de Tulle, notre maire juge personnellement et en toute modestie son bilan excellent ! Tous les voyants sont dans le vert, la dette, le chômage, une création d’emplois exceptionnelle, la sécurité exemplaire, etc…. Il est persuadé que son impopularité n’est pas due à sa personne et que ‘’l’histoire’’ lui rendra justice ! Ce vieux routard des urnes sait bien que la justice n’est jamais rendue aux politiciens. C’est ce qui explique qu’il puisse encore paraître au conseil municipal sans que les citoyens ne lâchent les lions ou lui bottent les fesses.

Le dernier conseil municipal aixois ? Un vaisseau fantôme !
Question : pourquoi, au conseil municipal, le maire donne-t-il  toujours la parole à Thibaut Guigue, lorsqu’il s’agit de réagir à la question d’un opposant concernant les relaxés du ‘’piratage informatique’’? Le  Thibaut n’est que le neuvième adjoint ‘’délégué aux services de proximité de la population’’, ‘’vice président de la commission aménagement urbain, environnemental et qualité de la vie quotidienne’’ et président de l’ACQsA ! A quel titre donne-t-il son avis dans cette ‘’affaire’’ ! N’est-ce pas au délégué à l’administration générale et aux ressources humaines de gérer le problème ? C'est-à-dire au premier adjoint Béretti ou même directement au grand chef qui a soulevé le problème, qui l’a fait monter en épingle par la presse qui devrait s’en expliquer devant les aixois ?
A moins que dans cette ‘’affaire’’ douteuse, ils pensent s’en tirer en passant la patate chaude à ‘’l’innocent’’ à géométrie variable de service ?

On mobilise les tribunaux pour des pacotilles et du menu fretin pendant que les gros poissons passent sans aucun problème !
Où l’on nous ressort les dangereux ‘’pirates’’ qui se sont attaqués à la ville d’Aix les bains ! Il y a longtemps que l’on sait que dans les Caraïbes, Barbe Noire a laissé la place aux pirates professionnels de la République qui y ont déposé leurs ‘’valeurs’’!
Un élu d’opposition ose reposer la question de la protection fonctionnelle des deux ‘’hackers’’ qui avaient piraté la mairie aixoise prenant ainsi le risque de déclencher la troisième guerre mondiale ! (La mairie aurait donc des dossiers que nous ne devrions pas connaître ?) Le maire donne la parole à l'Iscariote qui ne manque pas, pour justifier de ses trente deniers, de lire difficilement une note absconse pondue par un (ou ‘’une’’) obscur fonctionnaire. On aimerait que l'Iscariote, au lieu de se cacher derrière un sourire mielleux, regarde, pour répondre, son interlocuteur en face. (Notre Iscariote est un petit joueur, il n’a trahi qu’un millier d’électeurs à côté de son Maître et de ses 15,5 millions de cocus du référendum.) Après avoir tenté de ridiculiser l’opposant qui n’aurait pas toutes ses facultés auditives, le voilà parti dans des affaires à Montreuil, de la jurisprudence avec des numéros d’articles comme seule l’administration peut en inventer, pour justifier l’injustifiable. Oui, malgré le jugement qui dit le contraire, ils sont coupables ! Et de nous parler des fautes pénales et des fautes ‘’personnelles’’. (Sans expliquer les ‘’fautes personnelles’’ qui ne sont peut-être que des ‘’problèmes personnels’’ avec les petits chefs !) Ainsi l’opposant serait donc instrumentalisé ! (Autrement dit trop débile pour avoir sa propre opinion.) Ce qui n’est pas le cas de l’Iscariote et des autres, qui eux, ont la science infuse! En conclusion ‘’il appartiendrait au maire d’accorder ou non la protection fonctionnelle’’. Dord ou ‘’Saint Dominique l’Intègre’’ rendant une divine justice vagabonde sous un arbre vagabond du ‘’jardin’’ du même nom! Il est donc juge et partie. Lui qui n’a pas vu passer nos 18 millions de Bigmillion serait capable de ‘’juger’’ l’affaire! Et l'Iscariote le Plaisantin, invite les exclus relaxés, mais quand même coupables, à porter l’affaire devant les tribunaux. On ne l’a pas entendu proposer quelques uns de ses trente deniers pour payer les avocats des relaxés. Et le maire de conclure :‘’Merci Thibaut pour cette réponse précise !’’ Précise ? Quelle blague ! Les ‘’hackers’’ avaient-ils piraté les données des bases nucléaires sous-marines de la Riviera des Alpes pour Poutine ? Le pape François ? Trump ? Mougabe ? Le technicien de surface du Canard Enchaîné’’ ou du ‘’Théâtre des Deux Ânes ? La ville d’Aix aurait nourri dans son sein des Assange ou des Snowden ? Peut-être allaient-ils dévoiler pourquoi le maire offrait 1€ pour acheter les thermes que l’on avait payés 50 millions d’euros ou le contrat des anciens thermes de Bouygues avec la ville? Et notre Iscariote, mauvaise réponse faite, de se replonger dans son ordi pour recompter ses deniers.

Rappel, dans l’Essor du 24/01/2013, une interview de l’Iscariote le Transfuge : ‘’
Vous ne souhaitez pas devenir maire d’Aix les Bains ?’’, ‘’Si je me débrouille bien, ça me plairait !’’  Il a chopé le virus et le tour de tête de son chef, mais il ne s’agit pas de se ‘’débrouiller’’, mais d’être compétent, intègre et de parole! Il y en a déjà bien trop qui occupent le terrain en se ‘’débrouillant’’ et en nous ‘’embrouillant’’. Ohé, l'Iscariote, il faut atterrir, on a besoin de plombiers, de boulangers, de charpentiers, d’artisans, de PME, pas d’étudiants à vie, ralliés de la vingt-cinquième heure, qui bouffent à tous les râteliers pour essayer d’exister en vivant des subsides des contribuables!

Ce ne sont pas les ‘’pirates’’ aixois qui font dégringoler la France à la 26ème place mondiale pour l’indice de corruption, derrière la Barbade, le Chili ou l’Urugay. Comme disent les ‘’experts’’, ce n’est pas en donnant la parole au peuple que l’on règlera le problème. Sacrés ‘’experts’’ officiels !
De quel droit, notre Iscariote, étudiant-élu fonctionnaire à vie, qui n’a vécu que sur la collectivité sans jamais rapporter le moindre centime à celle-ci, se permet-il de fustiger les autres élus ?

 

En tendant l’oreille chez les commerçants on peut entendre certains chalands se lâcher.
Des employés de l’OT, de la mairie et de Grand Lac racontent être excédés par le grand gesticulateur qui passerait ses nerfs sur le petit personnel. Ce qui n’est pas nouveau ! Mais maintenant ‘’l’aigri’’ critiquerait allègrement le hollandisme ridicule et le macronisme fou, responsables de tous ses maux ! Il n’oublie qu’un petit détail notre blackboulé, c’est que si lui et son parti avaient été à la hauteur, nous ne les aurions pas eus !

BF

 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter