Anciens thermes. Ça tourne à la rigolade et à la catastrophe. (Fin provisoire)

D. Dord refait surface, et il rigole!


Dord : ‘’Les cordons de la bourse vont se serrer.’’ ! Pas la sienne, la notre !
Mais qui a contribué à faire les 2300 milliards de dette ? C’est bien lui et ses copains ! Et il rigole sur la photo ! L’inconscience et l’hypocrisie de ces politiciens n’ont plus aucune limite.
Avec cette équipe on a toujours l’impression d’avoir touché le fond ! Eh bien non, ils nous surprendront sans cesse .

Qui de Dord ou de M. Ferrari nous raconte n'importe quoi?
Ci-dessous, extrait de l'article du Dauphiné Subventionné du 16 septembre 2017 (Entretien D. Dord et Muriel Bernard sur la politique municipale).

 


Ainsi, selon Dord, rien ne sera fait aux anciens thermes avant 2023. Dont acte!
Dans notre résumé du 15 septembre 2017 nous rapportions les propos tenus par Mme Ferrari lors du conseil municipal du 26 juin 2017 . Voici ce que cela donnait
De ses petites mains nerveuses et avec une voix haut perchée elle (Mme Ferrari) a tordu le cou à ‘’la rumeur’’ comme quoi l’affaire des anciens thermes était abandonnée. (On a pu entendre en arrière plan, T . Guigue dire : ‘’On n’est plus à un mensonge près.’’, ce qui de sa part est assez succulent.)
Quels problèmes un conseiller d'opposition avait-il soulevé ?
. Il demandait s’il ne fallait pas repartir à zéro.
. Il souhaitait que soit lancée une concertation avec les aixois.
. Il demandait où en était le comité de suivi.
En fait, c’est ce que réclament tous les aixois.
M. Ferrari avait balayé de la main toutes ces ‘’rumeurs’’ ! Tout allait bien, l’affaire avançait normalement ! On allait voir ce que l’on allait voir ! Tout était en place, ça travaillait dur au conseil municipal pour le bonheur de tous les fainéants qui ne faisaient que l’embêter avec leurs questions.

Nous, crétins des Alpes, on s’était dit ça y est, on va être emm….. avec les grues, les bouchons, et tous les problèmes créés par ce grand chantier dordien que personne ne voulait...

Et patatras !

Que nous dit D. Dord en ce 16 septembre 2017 ? Que le projet repart pratiquement à zéro ! Que rien ne sera fait avant 2023.
Il garde le sourire ! Et Nous ? On paie.
Et ces gens méprisaient ceux qui osaient prédire la catastrophe.
Et le daubé note ça sans poser la moindre question sur toutes ces contradictions. Les politiciens et la presse, on nous joue la comédie du pouvoir !

Honteux !
Combien tout ceci à déjà coûté et va encore coûter ? Des milliers d’heures de travail d’ingénieurs, de bureaux d’études, d’architectes, de fonctionnaires ? Combien de notes de frais, de factures, de repas, de déplacements, de réunions en petit comité, des indemnités pour les uns et les autres, etc… Pour arriver à un résultat que tout le monde connaissait ! Tout le monde ? Non, seule une poignée d’irréductibles élus incompétents qui se prenaient pour le nombril du monde se sont obstinés dans cette monstrueuse erreur. Et les connaissant, on peut parier qu’ils iront jusqu’au bout de nos finances. Une seule chose est certaine, si l’opération se fait un jour , il n’y aura qu’un gagnant, le plus malin : soit Bouygues ou un autre investisseur! Si elle ne se fait pas, il serait bien que le maire paie l’addition de ses deniers. Les contribuables lui ont payé un sacré patrimoine immobilier.
Mais Dord a la solution pour résoudre tous les problèmes financiers : il va faire la chasse aux stationnements impayés. De toute évidence notre maire aurait pu être ministre des finances de n’importe quel président.

Et le pire ? Ces gens sont élus, réélus et n’en doutons pas ils le seront encore!
A moins que..... le ras-le-bol aidant..... l'idée du pilori sur la place Mollard .....ou du goudron et des plumes.....

   

Oui, fortune faite ils quitteront le navire!

BF


Voir aussi le commentaire de cette interview délirante sur:
https://www.daixcryptage.com/

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter