A Aix, l'enfumage et les gesticulations sont des arts majeurs.

La façade du musée Faure sera-t-elle refaite un jour?


Journée du patrimoine.
Alors que nombre d’élus n’ont pas de métier, n’ont jamais travaillé de leur vie, mais ont pu acquérir un patrimoine immobilier important, ne peut-on pas considérer que ce celui-ci fait parti d’un bien national ?
Ne devrait-il pas pouvoir être visité les journées du patrimoine et rendu à la collectivité à la fin des mandats ?
Pourquoi la presse ne pose-t-elle jamais la question ?

Le Dauphiné Subventionné n’est pas curieux.
La presse devrait relire Milan Kundera, écrivain tchèque qui a vécu sous un régime ubuesque comme le sont tous les régimes totalitaires. 
A nos ‘’journalistes’’ marathoniens de la subvention : ‘’Le pouvoir du journaliste ne se fonde pas sur le droit de poser une question, mais sur le droit d’exiger une réponse.’’

‘’Quid de la façade décrépite du musée Faure’’ Ose demander la ''journaliste'' dans une récente interview du maire en place.

Le patrimoine aixois :

     
                         Façade nord                                                   Façade ouest

   Les cheminées

Pour sourire un peu, cette maison bourgeoise était appelée à l’origine ‘’Villa des chimères.’’. On retrouve celles-ci dans la fresque sous les passées de toiture. Parmi les synonymes de ‘’chimère’’ nous trouvons : ‘’Elucubration, fable, duperie ou mythomanie. C’était prédestiné, une partie de celle-ci ne pouvait qu'être léguée à notre ville. Depuis le règne de Dord, la ville ne cesse de courir après les chimères ! 

Réponse de Dord dans l'article du daubé du 16//09/2017 .
 

Sur France-3-régions le 06 janvier 2014 ! (A noter : 2 mois avant les municipales !!)
‘’Un legs de près de 700 000 € au musée Faure d’Aix les Bains (Savoie)’’
Une collectionneuse aixoise lègue près de 700 000 €. Elle habitait juste au dessus du musée qu’elle visitait souvent. Ce don inespéré va permettre de restaurer le bâtiment et son jardin qui en ont bien besoin.
Par Jean Christophe Pain. Publié le 06/01/2014 à 18 :22. Mis à jour le 30/07/2015 à 22 :09.
Reportage. La collectionneuse lègue deux grands appartements et quelques œuvres. Pour le musée Faure c’est un miracle ! Rénové en… 1985, le bâtiment et son jardin se révèlent tout à fait défraîchis. Ce legs va permettre de restaurer à la mode de 1902, date de la construction de cette charmante maison bourgeoise. Une extension est même envisagée pour mieux accueillir le public.
Une troisième vie pour le musée Faure qui espère commencer les travaux en 2015.
(Reportage Isabelle Colbrant et Jean-Pierre Rivet)

Pourrait-on savoir où l’on en est exactement
Le fait que l’appartement ne soit pas vendu expliquerait que rien ne se fasse, selon Dord.
Notre grand agent immobilier local qui a laissé partir, à perte, la plus grande partie du patrimoine aixois ne serait donc pas capable de vendre à un prix ''normal'' deux logements? L'un des deux est habité? Et alors, pourquoi ne pas affecter le montant des loyers (normalement plus de 10.000 euros par an) à la rénovation du musée.
Ce n'est pas très habile de laisser dormir 700 000 € depuis bientôt 4 ans.
Et à la mairie personne ne s'y intéresse alors que Dord ne cesse de pleurer sur les dotations qui diminuent. 
Le bâtiment a été rénové en 1985…. Cela fait 32 ans! Depuis ? Rien ! Pourquoi ?
Une extension était pourtant envisagée en 2014 !!! (Annonce juste avant les municipales!). 
La façade nord pourrait être reprise en dehors du legs, nous dit-on . Vous nous avez ruinés à ce point, monsieur le maire, que repeindre une façade pose un problème?

 BF

 

 


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter