Serait-ce trop demander que de tenir les contribuables au courant?

"C'est à l'étude." nous disait Frugier il y a un an. On attend le résultat.


Semaine après semaine, on a beau croire atteintes les limites de la sottise, nos espérances sont toujours dépassées.

Aix les Bains, une passerelle entre deux plages, pour quoi faire ? 
C’était un titre de l’Essor il y a un an ! Fin septembre 2016, l’agglomération lançait une étude pour la construction d’une passerelle reliant la plage payante au Rowing.
« C’est à l’étude », tempérait M. Frugier, un heureux homme qui aura passé sa vie d’élu fonctionnaire à tourner autour du pot. Le vice-président avançait à pas de loup, nous disait la presse.
(Définition de ‘’A pas de loup’’ : « expression des contes populaires. Le caractère principal de celui-ci était la sournoiserie, il louvoyait discrètement à seule fin de commettre des méfaits. » L’expression est bien trouvée. )

Citons M. Frugier :
. ‘’Nous'' (???) voulons que les promeneurs puissent cheminer au plus près du lac sur la plus grande distance possible.’’  Peut-on savoir qui sont les hurluberlus qui composent ce ‘’nous’’ ?
. ‘’L’étude coûterait environ 20 000 € et devrait être remise entre fin 2016 et tout début 2017.’’ . Un an après où en est-on ? Serait-il possible de connaitre le montant annuel des études farfelues sans suite lancées par la ville d’Aix les Bains et Grand Lac ?
. ‘’Ce serait un plus spectaculaire. On sent l’engouement des gens.’’
C’est pour ça que l’on ne demande jamais l’avis des contribuables, Frugier ‘’sent’’ bien ce qu’ils veulent. Dommage qu’il ne sente pas l’odeur des poubelles de la ville qui débordent. Sent-il seulement la colère monter devant tant de gabegie ?
. Va-t-elle se faire ? ‘’Non, s’il s’avère qu’elle serait hors de prix, on ne la fera pas.’’ A partir de combien d’euros des nantis déconnectés considèrent-t-ils que quelque chose est hors de prix ? Un an après, qu’en est-il de l’étude et de nos 20 000 €?
. ‘’Il n’y a pas d’unanimité autour du projet . Au conseil communautaire, plusieurs voix se sont élevées pour contester le projet en mettant en avant la loi littoral. La loi interdit toute construction, sauf si une activité économique exige la proximité avec le lac.’’ On sait ce qu’il en ait de la loi pour certains élus. ‘’Je ne suis pas hors la loi, je suis à côté de la loi.’’. Ce qui explique le grand n’importe quoi communautaire.

Combien ça coûte ?
Selon l’article de l’Essor, cette passerelle ferait 54 mètres de long et serait haute de 3 mètres.
54 mètres ? Entre le Rowing et la plage, il y a une centaine de mètres et non pas 54 en prenant les parcelles cadastrales 343 et 112. (Parcelle 343 : 54m. Parcelle 112 : 46m.)

Hypothèse 100m à franchir :
Pour l’accès handicapé, avec une pente de 5% il faut ajouter 60 mètres de passerelle au nord et autant au sud . Ce qui nous fait 220 mètres de passerelle.
On peut, dans les cas exceptionnels, aller jusqu’à 10%. Ce qui nous fait 30 mètres au nord et 30 mètres au sud . Soit 160 mètres de passerelle. Dans cette hypothèse il est indispensable que Frugier abandonne ses fonctions et soit nommé préposé à l’aide à la montée et à la descente des fauteuils roulants ! Pour faire les 30 m à 10% avec quelqu’un de 80 kilos, il vaut mieux être abonné à des séances de musculation que de passer son temps à parler pour ne rien dire dans des réunions interminables de fonctionnaires.
Après avoir consulté diverses réalisations de passerelles piétons de cette importance, on a pu vérifier que les prix s’échelonnaient entre 13 000 € et 20 000 € le mètre linéaire.
Si nous prenons un prix moyen de 16 000 € le mètre linéaire de passerelle, le prix varie donc de 2, 5 millions d’euros à 3,5 millions d’euros selon que l'on fasse des rampes pour handicapés à 5 ou 10% !

Hypothèse 54m à franchir :
Dans les mêmes conditions de 5% ou de 10% de rampes pour handicapés, le prix varierait de 1,8 million à 2,7 millions !

Alors?
On fait ou on ne fait pas ? Que dit l’étude ? Que disent nos élus ? N’a-t-on pas le droit de connaître les résultats et ce que nos ‘’très chers’’ élus comptent faire ? Et Dord ne cesse de pleurer sur les diminutions des dotations . Il n’a qu’à se limiter à faire ce qui est utile et indispensable. Pour le bling-bling électoraliste il doit nous demander notre avis.
Mais peut-être que le premier adjoint, roi du PV et des horodateurs, a-t-il prévu un péage pour la passerelle afin de renflouer les caisses vides et de donner une prime au pousseur de fauteuils handicapés? 

 A nos élus aimant se faire briller avec l’argent des contribuables nous proposons ça:

    
Aussi tordu qu'un esprit de politicien.               Mais c'est pas d'ma faute!
                                                                            J'fais qu'des conneries!

Ça, ça aurait de la gueule ! Notre maire-président entrerait dans la modernitude de pacotille  en nous offrant un cheminement dans la continuité spatiale. Et surtout, gros avantage, ça coûterait très cher et ferait passer la ville très endettée de l’émir de Brison pour une ville riche aux yeux des gens qui ne sont rien.

Et pendant qu’ils foutent notre argent en l’air pour faire parler d’eux :

  

Pour le concours de photos : rue de Genève à 11 heures du matin. Messieurs les élus, est-ce aussi dégueulasse chez vous ? Et si, au lieu de faire des dépenses inutiles, vous commenciez par nettoyer cette ville de plus en plus à l’abandon. Messieurs les élus, arrêtez de penser à vos promotions, avantages acquis, notes de frais et prenez un balai .

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter