Quand un député balançait sur les guignols hâbleurs de L'Assemblée Nationale.

Notre ex député y a gesticulé surtout quand il y avait les caméras.


Comment se passent les questions au gouvernement ?
Selon René Dosière, ex-député :
‘’Ces séances caricaturent ce qui est le travail parlementaire et fabriquent l’anti parlementarisme. Quand on est dans la majorité la question a été faite par le cabinet du ministre ou en tout cas autorisée par tel. Ce qui facilite les choses, comme ça, celui qui pose la question fait aussi la réponse. Interrogez les gens sur ce qu’ils pensent de ça. Ils sont très heureux d’aller au théâtre, ça les amuse et puis ça ne coûte pas cher. Ils trouvent ça bien. Sauf que quand vous les interrogez sur le fond vous verrez qu’ils ont quoi comme image du parlementaire ? Finalement des gens qui crient, qui deviennent rouges, qui racontent des questions, qui se regroupent autour de celui qui est filmé… Tout ça c’est une image négative. C’est un vrai problème.’’
En clair : c’est complètement bidon ! On amuse le populo et on fait croire que l’on est important pour pouvoir continuer à faire du fric.

On a connu un vrai spécialiste de ce genre de fumisterie, il y excellait.
Sa spécialité ? Faire rire l’Assemblée nationale ! Même Valls, l’a renvoyé dans ses buts en rigolant :
‘’Votre question est polémique et elle ne formule aucune proposition. Plutôt que de chercher la vaine polémique et les bons mots, et vous êtes plein de talent pour ça, il faudrait travailler plus et communiquer moins !’’
Ce qui est bien vu. Ces petits employés ont enfilé des costards trop grands pour eux. Ils ne font que des catastrophes. Ils fonctionnent uniquement à la com, derrière il n’y a rien !
Quand on voit son idole, Fillon, critiquer ‘’l’autoritarisme insupportable et la gesticulation médiatique’’, a-t-il seulement regardé parmi ses groupies ?

Je ne veux voir qu’une seule tête, la mienne !
Ça aurait pu être son slogan de campagne !
Dans sa brochure de campagne électorale de 2017, il s’auto congratule. Exemple :
     

En toute modestie, que nous dit l’orateur incisif et convaincant ?

.  ‘’Il s’est engagé sur l’exercice des Questions orales du Gouvernement.’’ Ce qui est bien plus facile que de s’engager pour aller au Mali pour y régler les problèmes, (et y laisser sa peau), créés par les Uèmpéistes Sarkozy, Juppé et l’inévitable BHL, l’homme de tous les combats germanopratains.

. ‘’Intervenant sans note.’’ ! Ah bon ?
       

      
   Puisque je vous dit ''Sans note''!  C'est sans note !

. ’Certaines de ces Questions ont été relayées plus de cinq millions de fois sur les réseaux sociaux !’’
C’est vrai. Encore faut-il dire que ce n’était pas pour le sérieux du contenu, mais simplement une preuve, s’il en fallait encore une, du ridicule des débats à l’Assemblée Nationale.

Et, le meilleur pour la fin ! La pantalonnade.
         

Notre Grandissime Gesticulator quitte l’Assemblée en vociférant après que le petit Sapin l’ait rudoyé en l’accusant de ‘’mensonge profond ’’, (Ce qui n’est que la normalité pour un politicien professionnel.), sous les regards rigolards des ministres et des députés de la majorité précédente. Un comble ! Se faire renvoyer dans ses buts par Sapin ! C’est qu’il est susceptible notre ex, lui qui prend toujours un malin plaisir à rabaisser un opposant qui pose une bonne question. Ce qui fait rigoler la claque de mal élus.

Les Questions au gouvernement ! Un grand moment de nos ‘’rien pensants’’ à l’Assemblée Nationale qui nous coûtent quand même quelques 600 millions d’euros par an ! Mais ils vous diront que la démocratie n’a pas de prix!

 BF



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter