Réunion de quartier et anniversaire du 11 novembre, jusqu'où va-t-on descendre?

Quand nos élus ne comprennent rien à rien!


Le Maire d’Aix n’a toujours rien compris !
Comprendra-t-il un jour qu’il n’est que l’employé, honteusement trop payé, des citoyens aixois?
Celui-ci est en colère, nous dit Le Crédit Mutuel ! Pardon, Le Dauphiné Subventionné.
La réunion de quartier de Saint Simon, l’a fait sortir de ses gonds ! Les habitants, ces pelés, ces galeux, osent râler devant la gestion déplorable de leur ville ! Pourtant c’est bien la leur, pas celle du mal élu ! Il n’y habite pas et n’est que l’utilisateur provisoire de la mairie.
Ceux qui osent pétitionner ‘’n’ont qu’à prendre mon fauteuil de maire !’’ leur dit-il ! Ce n’est pas ‘’son fauteuil’’ ! C’est celui des aixois qui l’ont autorisé provisoirement à poser son illustrissime séant dessus.
Ce grand démocrate veut même continuer d’exister en imposant son premier adjoint comme successeur.
Pourquoi, un peu partout, les maires imposent-ils leurs successeurs ?
Imaginons un instant qu’après le maire Tartempion de Mon-Nombril, depuis 20 ans au pouvoir, arrive, après une magouille électorale foireuse, un inconnu soucieux des intérêts des citoyens et que celui-ci demande un audit sur les précédentes mandatures ?

Dord ''l’insoumis'' n’accepte pas le résultat des élections !
Nul doute qu’il va le faire payer très cher à ceux qui l’ont mis sur la touche ! Aixois, vous n’en pouvez plus ? Et bien je vais vous en foutre des passerelles, des taxes, du béton, des passages à niveaux, des ronds points, des bouchons, du bling-bling ridicule, etc… C’est moi le maire et je fais ce que je veux !

Cérémonie du 11 novembre. Comment peut-on en arriver là ?
Notre maire et ses deux principaux adjoints sont les vedettes du jour !
Tout le monde est présent, les gendarmes, les chasseurs alpins, la musique d’harmonie, les anciens combattants, les motards, les enfants, le bon peuple… !
Les anciens combattants ne sont pas les stars du jour ! Non, ils sont rangés derrière les ‘’officiels’’.
Alors que tout le monde attend, les ‘’stars’’ de la cérémonie, le maire et ses deux adjoints, ceux-ci sont alignés un peu plus loin, et attendent qu’on les annonce pour apparaître ! Manque que le tapis rouge. Et l’élégance. A leur côté on a un sous préfet et un officier en uniformes rutilants. Nos élus à côté semblent s’habiller chez Emmaüs. (Peut-être pour nous faire comprendre qu’ils ne sont pas assez payés.)

La cérémonie peut donc commencer !
Un individu prend le micro pour présenter les ‘’stars’’ !
A tout seigneur tout honneur, il annonce Dominique Dord, maire d’Aix les Bains et Colonel de réserve citoyenne !
Vient ensuite, le premier adjoint, la deuxième adjointe, un sous préfet et un officier !
Et le présentateur du grand cirque municipal continue de parler pour s’interrompre au bout d’une vingtaine de secondes pour nous dire qu’il a oublié d’annoncer la présence à côté des ‘’grands officiels’’ de la députée de la première circonscription !!!
Extraordinaire ! Comme si dans une réunion de commémoration le document officiel lu par un cadre municipal pouvait ne pas mentionner la présence du député ! Comment penser un instant que ce brave garçon ait pu sauter une ligne, et justement celle du nom de la députée ?
Connaissant bien le système et les hommes en place, comment ne pas s’interroger sur cette ‘’bavure’’ devant le public aixois?

Dur ! Dur ! De ne plus avoir le titre ronflant de ‘’député’’ !
Alors on met en avant la ‘’réserve citoyenne’’, et le grade de ‘’colonel’’ ! Ca fait bien sur la carte de visite.
C’est qu’il faut en avoir fait des ‘’combats’’ électoraux pour en faire la demande. Ils sont nombreux les bougres à s’être battus pour arriver et se maintenir ! Ils ont dû en flinguer du monde !
Pas au Mali, ni en Libye ou en Afghanistan, mais dans la vie de tous les jours !
Notre ''colonel'' est à l’honneur. Il faut dire qu’il est en en bonne compagnie avec à ses côté Drucker, Sardou et autre J. V. Placé . (Placé, ce personnage indispensable à la république qui voulait supprimer le budget de l’armée !)

Censure ou pas censure ?
Ça y ressemble !
Bizarrement, après ‘’l’oubli’’ d’annoncer la présence de la députée, le Crédit Mutuel, pardon, le Dauphiné Subventionné, prompt à nous imposer les photos de nos élus locaux de face, de profil, médaillés, enturbannés, pour le moindre dépôt de gerbe ou pose de première pierre, ne nous met pas ceux-ci en photo pour la cérémonie du 11 novembre ? Peut-on en déduire que le maire aurait été chagriné d’apparaître à côté de sa remplaçante ? Ça nous parait petit et mesquin! 
Sachant qu’en politique rien n’arrive par hasard… Étonnant, non? 

Voici donc la photo parue dans le daubé:


Heureusement un citoyen vigilant était là pour immortaliser la scène:

       

Mais l’austérité ne touche pas tout le monde.
On comprend l’indignation qui illustre bien la crise de confiance des citoyens envers les politiciens et hauts fonctionnaires.
Quelques exemples :
.  La fameuse augmentation des retraites promise en octobre arrive en fait à la mi-novembre. (C'est toujours ça de gagné!) Elle se limite donc pour un grand nombre à quelque chose comme 5 euros supplémentaires par mois. 
.  Une brave dame a demandé une aide supplémentaire d’invalidité. Après des semaines d’attentes interminables et de relances elle apprend qu’elle est enfin bénéficiaire de 0,24 euro par mois.
.  Et ‘’en même temps’’ comme dit Macron, un ex député, mais toujours maire, qui a égaré 18 millions double le prix des amendes et nos hauts fonctionnaires se déplacent sous escorte prioritaire pour une cérémonie du 11 novembre avec diots au vin blanc offerts par le maire et payés par les contribuables!
.  Comme l’atteste un cycliste qui témoigne de cette arrivée dans notre ville :
’Ce samedi, un peu avant 11 heures, je rentre de ma sortie vélo. Je m'engage sur le rond-point de Mc Do. J'entends alors des sirènes et je vois un motard, venant de la direction de Chambéry, qui s'apprête à bloquer la circulation. Respectueux de la priorité aux urgences, je stoppe mon vélo. Le gendarme me regarde. Il a l'air gêné et semble me faire signe de passer puis se ravise. J'attends et j'observe. Quelques secondes plus tard arrive une voiture sans gyrophare mais avec ses warning allumés. Une Renault marron. A l'arrière un sous-préfet et un galonné (4 barrettes). Derrière une autre moto de gendarmerie, avec gyrophare, ferme la marche. Je suis le cortège. Même manège au rond-point de Cornin. Même manège au rond-point de Citroën. Quand je les rejoins place Clémenceau je vois mon s/p et son galonné qui descendent de la voiture. Un sous-préfet se ferait donc désormais escorter par deux motards pour se rendre à une simple cérémonie? Et quand il va faire ses courses à Carrefour, c'est le GIGN qui l'accompagne ?
Ah, un dernier détail. En principe les "autorités" militaires et civiles ne se déplacent que dans les préfectures ou sous-préfectures. Il n'y a pas de sous-préfet le 11 novembre à Grésy ou à la Motte Servolex. 
Aix n'est pas une S/P. Alors pourquoi (pour qui?) ce régime de faveur?’’

BF

           
 



              

                 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter