Aix les Bains, une ville d’avance, pour les professionnels de la politique .

Les autres ? C’est quoi les autres ?


« Prends un maximum au peuple, mais laisse lui quelques miettes qu’il ait peur de perdre quelque chose….Car s’il a peur de perdre, il ne bougera pas. S’il n’a plus rien à perdre, il nous renversera !’’

Un gros coup de gueule ! Ça ne sert à rien, mais ça soulage et ça évite d’avoir un ulcère à l’estomac !
Nous voyons relativement souvent, sur le coup de minuit, une mamie qui vient récupérer quelques bricoles à manger dans les poubelles !
Elle ne va pas aux restos du cœur, sans doute la honte. Elle n’a pas droit à ‘’5 légumes et 5 fruits par jour’’ et elle suit à la lettre les consignes du gouvernement : toutes les nuits c’est ‘’manger-bouger’’, et par n’importe quel temps ! Eh oui! Si elle veut manger un peu, il faut qu'elle se bouge!
Elle apprécie particulièrement les élus aixois qui gèrent très bien le tri sélectif. La poubelle où elle se rend, est celle d’un magasin bio ! D’où un gain de temps par ces périodes de froidures, tout est prêt dans une seule et même poubelle.

D. Dord, 20 ans député, 30 ans en politique, aucun métier, jamais travaillé, avenir assuré jusqu’à la fin de ses jours !

    
                                          Si! Il a sauvé les retraites! Celles des élus !

Nos élus ? Aucun problème ! Ils vont bien ! Et même très bien ! Entre les achats de foie gras et de champagne, ils trouvent quand même le temps de gérer leurs patrimoines immobiliers. Allez savoir, lors de la présentation des vœux, peut-être remercieront-ils notre brave mamie d’avoir travaillé toute sa vie pour payer les émoluments de tous ces élus qui ont tant fait pour arriver à 8 millions de chômeurs et 10 millions de gens sous le seuil de pauvreté.
Et si vous n’avez besoin de rien, n’hésitez surtout pas à leur demander.
Ainsi va la ville d’avance sur la bêtise et l’égoïsme !

Dernière nouvelle. Il semble que le grand journal d’investigation local, le Dauphiné Subventionné, ferait actuellement une enquête pour savoir si les Aixois chômeurs, retraités ou sous le seuil de pauvreté seraient d’accord pour financer la passerelle sur le club d’aviron. D’après les bruits qui courent, l’enquête ferait apparaître entre 120 et 150% d’Aixois pour. Et ça ne cesserait de grimper.

BF

 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter