Le Journal municipal. Une hotte remplie de réjouissances.

A force de vouloir plaire, on aboutit à des niaiseries.


Info importante pour ceux qui veulent se procurer un document administratif (à la disposition du public par décrets !) préparez vous au premier étage de la mairie à affronter Cerbère ! La mairie est la ‘’Maison Commune’’, elle n’appartient ni aux élus, ni aux employés, mais aux contribuables qui rémunèrent ces gens pour administrer au mieux la cité. Il est bon de leur rappeler. Dans la mythologie grecque Cerbère est le chien à trois têtes qui garde l’entrée des Enfers. Il empêchait ceux passant le Styx de pouvoir s’enfuir, à Aix les Bains, il empêche de mettre son nez dans les ‘’affaires’’ municipales. Circulez, y’a rien à voir ! (Et surtout ne faites pas remarquer que la mairie n’est pas accessible aux handicapés, alors que celle-ci menace les commerces qui ne le sont pas. Vous risqueriez bien de le devenir. (Gravement handicapé !)

Le journal municipal n°149, de novembre 2017 .
Une blagounette que l’on aurait pu lire dans la Pravda locale après les élections : ‘’Notre député D. Dord brillant deuxième, T. Degois avant dernière !’’
Ne nous a-t-il pas dit : ‘’J’aurais dû avoir 5 000 voix d’avance.’’ Ben, voyons, tout lui est dû ! C’était un devoir pour les électeurs. Ce garçon aime tellement ses décisions qu’il pense n’avoir pas besoin que les autres les aiment. Et ce fut la chute, mais il n’a toujours rien compris, rien appris.

A tout seigneur tout honneur, le maître des lieux :
Son coup de sang contre les anglicismes, il y a peu de temps :

 

Enfin, un élu qui s’inquiète de la disparition de notre langue au profit de locutions étrangères ridicules et prétentieuses.

Fausse alerte! Ce n'était pas un coup de sang, mais simplement un coup politique comme il sait si bien le faire! La preuve dans le bulletin municipal. 

 

On sait ce que valent les discours en politique. Du vent! On drague ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Les anciens, les modernes. Les jeunes, les vieux. Tout est bon. Le principal c'est d'assurer les chèques de fin de mois, avec  en plus les flagorneries des fayots patentés prêts à tout pour un abonnement de stationnement gratuit. On a les admirateurs que l'on mérite. 
Chassez le naturel, il revient au galop! Après avoir critiqué les anglicismes pour satisfaire quelques puristes, c'est plus fort que lui, il faut qu'il retourne dans la modernitude chère aux incultes qui ont pris le pouvoir et n'entendent pas le lâcher.  
Et pour ça, quoi de mieux que de tirer les électeurs vers le bas. 
Il se réjouit donc du dossier central consacré à l’application ‘’L’Aix go shopping’’ ! Le bulletin nous dit aussi tout le bien de l’espace de ‘’coworking’’ et ‘’le mug 2’’. (Au Québec, en Suisse et en Belgique, pour ‘’mug’’ on dit ‘’tasse’’.)

Comme Dord est savoyard, on dira à notre décapadiot qu’il évite, le gros du jour, de faire des gôgnes.
A’rvi pa !

(A suivre)

BF











                          

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter