Le Journal municipal. Une hotte remplie de réjouissances. (Suite)

Et ça continue, encore et encore!


Les citoyens ne doivent pas plaisanter avec les imposteurs. Surtout lorsque ceux-ci touchent des indemnités. Ils devraient leur pardonner d’autant moins qu’ils les ont crus trop facilement. Il faut dire que la crédulité humaine atteint parfois des sommets. Les imposteurs décèlent à merveille les attentes, les souhaits, voire les désirs des uns et des autres pour faire semblant de leur offrir ce qu’ils demandent.

La FAAC. Ou comment croire encore au père Noël municipal.  

Le consumérisme et la castration mentale. (Black Friday, un employé piétiné à mort lorsqu’il ouvre les grilles à une foule en folie, une femme asperge 12 personnes de pepper spray pour s’emparer d’une xBox.. )
La FAAC et la mairie, pour créer ‘’L’Aix go shopping’’, ont pris connaissance d’un rapport de la ‘’Mobile Marketing Association’’ (!!!!) pour découvrir que 6 français sur 10 sont des mobinautes. Il suffit de regarder les gens dans les lieux publics pour se rendre compte que ceux-ci ne voient plus rien, n’entendent plus rien, ne se parlent plus, les yeux rivés à longueur de journée sur des applications le plus souvent inutiles. On ouvre une application pour préserver soi-disant le petit commerce local, tout en entourant la ville de grandes surfaces. Commerçants et artisans, ne confiez pas vos intérêts à des gens qui n’ont jamais fait une feuille de paie de leur vie tirée sur leurs comptes en banque.

Office du tourisme.
Celui-ci dispose de 4 paires de lunettes à réalité virtuelle qui permettent une vision en 3D. Assembler les mots ‘’réalité’’ et ‘’virtuelle’’ est déjà plutôt cocasse. Compte tenu de la laideur des nouvelles constructions et de la saleté de la ville, serait-il possible d’équiper tous les aixois de ce type de lunettes afin qu’ils ne voient plus la réalité imposée par le roi de la bétonnière en folie.
Dans le bulletin municipal, nous trouvons une pleine page de publicité pour ‘’Audika’’ ! Cette société permet de retrouver une nouvelle audition sur-mesure. Voilà qui serait utile à nos élus qui ne veulent pas entendre les citoyens.

La chaufferie bois .
‘’Grand projet porté par la mairie’’, nous dit-on ! C’est bien ce qui fait peur. Chat échaudé craint l’eau froide. On sait ce que nous coûtent les grands projets foireux municipaux.
On nous dit, qu’elle est puissante. Alors pourquoi une chaufferie gaz a-t-elle été mise en service pour pallier ou compléter la chaufferie bois ?
Elle améliore la qualité de notre environnement. Elle va réduire de 5 000 tonnes par an les émissions de CO2, l’équivalent de 2 500 voitures. Mais combien de camions, pour acheminer les granulés de bois dans un rayon de 100 km autour d’Aix les Bains ? Combien de CO2 à cause des bouchons aixois ? Combien de véhicules immobilisés matin et soir entre Aix et Technolac ?
Mais le plus curieux. Pourquoi traiter avec Idex ?
On essaie de faire simple.
Idex, acheté en 2011 par ‘’Cube Infrastructure’’ , contrôlé par ‘’Natixis’’ qui a une filiale immobilière à Aix les Bains, ‘’Nexity’’ . Nexity, en tant que syndic a cherché à placer la chaufferie bois, en forçant la main, dans toutes les copros qu'elle gérait. (‘’Cube Infrastructure’’ est un fond d’investissement luxembourgeois. Rappelons Luxleaks de J. C. Juncker, qui organisait l’évasion fiscale des grands groupes.)
‘’Natixis’’ ! Là on touche le fond du système mondialiste financier et de la collusion avec les politiciens.
Natixis, dont la crise de 2008 a mis au grand jour les erreurs a été sauvé par les contribuables. L’énarque mis en place à la tête par Chirac et Sarkozy a été mis en examen pour prise illégale d’intérêts. Que croyez vous qu’il arriva ? Rien. Relaxé et recasé au musée du Quai d’Orsay. Un vrai roman à 2 milliards d’euros de perte. Quelles sanctions ? Rien, le contribuable a payé, et les copains recasés.
La question que les aixois doivent se poser : pourquoi aller chercher des banques basées dans des paradis fiscaux pour construire et gérer une chaufferie à Aix les Bains ?

Îlot des Plonges, boulevard Lepic.
Après avoir rendu hommage à J. L. Chanéac, ce grand architecte aixois, et surtout posé pour la photo, Dord nous gratifie d’un nouveau quartier ‘’résidentiel’’ boulevard Lepic ! 

   Architecture dordienne! 

Il fallait discuter avec J. L. Chanéac et l’écouter nous expliquer pourquoi, par exemple, dans les périodes difficiles les ouvertures des logements se rétrécissaient et comment elles s’agrandissaient quand l’époque était euphorique. De toute évidence Aix les Bains vit une période très-très-très difficile. Tout y est riquiqui surtout les idées, mais pas les rémunérations des élus et les dépenses inutiles.
4 mètres de fenêtre à fenêtre et 2 mètres de balcon à fenêtre. Parfait pour le ‘’vivre ensemble’’ ! Sauf que nos élus se gardent bien de la mode !
Les Grands Maîtres du PLU ont vite fait de classer leurs propres propriétés en zone Np, .
N: zone naturelle paysagère dont les fonctions sont agricoles ou de jardin pouvant comporter des constructions.
Np : sous secteur correspondant à des sites présentant des caractères naturels et bâtis patrimoniaux à protéger.
Merrrrdre ! Comme dirait UBU. On ne va quand même pas s’envoisiner avec les gueux qui ont payé toutes nos propriétés !
Comment les maires de Grand Lac, après avoir vu le massacre immobilier de la ville d’Aix les Bains, peuvent-ils laisser leur président gérer le PLU de leurs villages ?

Autre étonnement, dans le bulletin municipal. Les publicités.
Pourquoi trouve-t-on autant de pages de publicités de grands groupes de BTP et de la grande distribution ?
Les Nouveaux Constructeurs, Cogedim, Sogeprom, Constructa, Sollar, Vinci, Leclerc….
Si l’on se plonge dans les principaux scandales financiers de la cinquième république, on s’aperçoit que le BTP et la grande distribution sont souvent impliqués dans les financements des partis politiques !
Sans aller bien loin, un ancien maire d’une ville de notre région avait résolu le problème, il partageait entre RPR, UDF, PC, PS ! Ces moralistes qui défendent les ‘’Valeurs de la République’’.
Audiard  faisait dire à Gabin, dans ‘’Le cave se rebiffe’’ : ‘’Les bénéfices se divisent et les réclusions s’additionnent.’’ Réclusion, un mot que les politiciens ne connaissent pas !

Le bulletin municipal .
Merci de garantir aux Aixois une information libre et de qualité. Le média unique populaire est parfaitement sous contrôle. La presse régionale subventionnée, pour ne pas semer le trouble dans les esprits, se garde bien de la moindre observation.

BF

 


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter