On les savait devenus fous, mais pas à ce point !

Folie, stupidité, altruisme ou intérêts bien compris ?



Nous avons notre Pangloss !
Ce personnage de Voltaire ne sait faire que des beaux discours. Il parle beaucoup pour ne rien dire d’intéressant. Il enseigne la métaphysico-théologo-cosmolonigologie et répète à qui mieux-mieux :
«Remarquez que les nez ont été fait pour porter des lunettes. Les pierres ont été formées pour être taillées, et pour en faire des châteaux, aussi Monseigneur a un très beau château ; le plus grand baron de la province doit être le mieux logé. Par conséquent, ceux qui ont avancé que tout est bien ont dit une sottise ; il fallait dire que tout est au mieux. » 

 Quand le bâtiment va, tout va ! Oui, mais pour qui ?
Celui ou celle qui apporte une réponse plausible à la folie bétonneuse aixoise gagnera un T1 neuf en cours de construction à 171 000 € ! (155 smic, un T1 !).
Nota important : seules les réponses ne mettant pas en cause les intérêts personnels des uns et des autres seront retenues.

Mieux qu’un long discours :
Ere pré-dordienne :
    
Petit restaurant sympathique au Petit Port. Soirées musicales. Les Aixois aimaient y amener leurs amis qui n'étaient pas de la région. Et ceux-ci y revenaient.

Entrée dans l'ère dordienne en 2 001.
    
Même endroit du Petit Port ! Entrée fracassante dans la modernitude, la laideur, le bling-bling et le fric ! La bêtise et l’inculture. Pour y accéder, passer entre le Mc Donald’s et le Poker Bowl ! Les deux parfaits symboles de la connerie et de la décadence de nos ‘’élites’’.

Ere post-dordienne.
    
Tout doit disparaître! Dord, notre Atila aux petits pieds et au verbe haut est passé par ici! La ville est à lui, et à lui seul, il repassera par chez vous.

Un exemple concret. Comme il y en a tant dans notre ville.

Plus de vue, plus de soleil pour les bâtiments existants !
Des appartements voisins deviennent invendables, pour d’autres c’est une perte de leurs valeurs immobilières ! Une municipalité aux ordres d’un chef totalement irresponsable !

    
                        Avant, un R+1                                    Après un R+5+comble! Adieu vue
                                                                                           et soleil pour les voisins.

  

 

 

 

Incroyable !
Une dizaine de cuisines dont le balcon et la porte fenêtre vont être dans le noir, sans vue et sans lumière !
La terrasse d’environ 50 m2 du rez de chaussée qui avait soleil  et vue sera inutilisable !
Les nouveaux voisins vont plonger directement sur la terrasse !
Une douzaine de logements deviennent quasi invendables.
Salut les sans-dent et petits retraités, vite à l’hospice ! Vos enfants héritiers ? Pas un sou !
Quel irresponsable peut signer des permis de construire dans de telles conditions?
Et que l'on ne nous réponde pas: "C'est conforme à la législation en vigueur." Si la législation était appliquée, beaucoup d'élus seraient en taule!

Quand la bêtise générale et les intérêts bien particuliers se rejoignent, voilà ce que ça donne!
Pour les cinéphiles, voir et revoir ‘’Main basse sur la ville’’ film de 1963, de Francesco Rosi .
Aixois, ouvrez les yeux ! Au lieu de pleurer auprès du maire pour avoir un ralentisseur devant chez vous, réveillez-vous et tapez du poing sur la table avant d’avoir une tour de 15 étages dans votre jardinet après que la mairie ait fait jouer son droit de préemption sur vos biens ! C’est vous les patrons de la ville, c’est vous qui payez, et fort cher, ces élus . Exigez des comptes de la part des maîtres du PLU qui eux savent protéger leurs intérêts et leurs patrimoines.
Il faudra bien qu’un jour certains rendent des comptes .

Dernières nouvelles immobilières.  
   

Dans sa grande bonté, notre maire-président s'est rendu à l'inauguration de la Villa Carmen, qui va accueillir quelques sans abri.
On attirera l'attention sur la performance du politicien professionnel qui se précipite pour tirer à lui la couverture qu'il fait semblant de tendre aux déshérités qu'il a contribué à créer.

BF                                




                 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter