On rappellera que Dord faisait semblant de ne pas vouloir de caméras de surveillance.

La vraie question est : qui a peur de quoi et de qui ?



Le daubé du jour ! 

 
29 caméras à l'Hôtel de ville !!!!! Ils ont peur des citoyens?

Rappel de quelques articles parus dans la presse locale !

 

 

 

 

Le ras le bol des habitants (L’Essor)
« Si la webcam est autorisée, ils vont recevoir le jour où on va les cueillir, c'est moi qui vous le dis ! Si les pêcheurs tombent dessus, ça va être leur fête ! Vous croyez quoi ? Qu'on va continuer à accepter encore longtemps que ces gens-là nous volent ? C'est pas la police qu'on appellera, c'est quelques copains et on s'en occupera à notre manière ! » Quid de la vidéo-surveillance ? « S'il n'y a personne derrière les caméras, à quoi vont-elles servir si ce n'est à constater ? Les mecs qui viennent sont des professionnels, donc ils sont cagoulés, leurs zodiacs non reconnaissables, bref, elles ne serviront strictement à rien » , assure Francy qui lui serait davantage favorable à des rondes de nuit. « Mais pas pour que les agents de sécurité dorment dans la cabane, hein, pour qu'ils tournent vraiment autour des bateaux.. » 
Le problème n'est pas caméras ou pas caméras, mais il est que que les citoyens, plus concernés par la mise en place devant chez eux de ralentisseurs, ont mis au pouvoir des eunuques . Nous allons droit à des problèmes bien plus grave, mais ce ne sera ''pas d'leur faute''!

 Questions aux élus !
Devant les mensonges, le manque de démocratie, les retournements de vestes, le double jeu du maire et du premier adjoint, si la vérité était tout simplement ailleurs ?
Et si la peur n’était pas du côté de la population, mais du côté des élus, et que ce soit ceux-ci qui veulent se protéger à nos frais ?
On a tous le souvenir d’un maire et d’un premier adjoint fuyant la mairie à l’arrivée d’une délégation de grévistes de Clipsol pour revenir lorsque le gros des troupes était parti!  Et celui de l’arythmie cardiaque de Dord  tombée au bon moment lorsque la mairie était occupée par les grévistes des thermes ! Courage, fuyons!

 Imaginons la panique parmi les élus, un soir où 200 personnes qui en ont ras le bol de cet inamovible  système clanique, viendraient entourer la mairie un soir de réunion municipale, pour foutre une déculottée bien méritée à ceux qui occupent le terrain depuis bien trop longtemps plus par intérêts personnels que pour les citoyens.
Un seul clic et  la ville serait verrouillée par toutes les forces de l’ordre possibles et imaginables!
Salauds de citoyens qui oseraient ne plus respecter ceux qui ne les ont jamais respectés!

 BF 



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter