Dord utilise l’argent public pour justifier ses injustifiables dérives.

La propagandastaffel tourne à plein régime



Et si les Aixois arrêtaient d’écouter les bonimenteurs?
 
Et si les Aixois reprenaient leur destin en main et le pouvoir qui leur a été confisqué par quelques illusionnistes professionnels dont les intérêts ne sont pas les mêmes qu’eux ?
N’ayant aucun métier, ils ont besoin des Aixois pour vivre, les Aixois sont autonomes, ils travaillent et n’ont pas besoin d’eux. 
Comment on nous manipule. Articles dans la presse subventionnée ! Du grand guignol au Palais des Congrès ! Et maintenant ‘’La lettre’’, le supplément au magazine de désinformation de notre ville.
Et demain ? Des danseuses nues rue de Genève pour célébrer Sainte Bétonnière?

Dord entraine les Aixois sur le terrain du ‘’trop d’urbanisation’’ pour les culpabiliser en leur mettant sur le dos leur égoïsme et faire oublier le désastre des anciens thermes-Vinci-Bois-Vidal-Bouygues-SAS.
Combien tout ceci a-t-il déjà coûté et combien tout ceci va-t-il encore nous coûter ?
On a du mal à comprendre la soumission des citoyens par rapport aux élus ! Quel artisan, patron de PME ou commerçant irait confier la gestion de sa petite entreprise à un comptable qui est incapable de justifier la disparition de 18 millions d’euros et dont la réponse est ‘’c’est pas d’ma faute.’’
Que Dord au lieu de parler, de dénoncer les réseaux sociaux, les médias citoyens, les théories du complot ou sa remplaçante tout en gesticulant, devrait rendre public tous les éléments de ce dossier ! Si tout est clair et net, plus de débat, de conflit, de suspicion sur de possibles ‘’affaires’’.
Tous ces élus ont oublié que nous les payons très cher, (le rapport qualité prix n’est pas en leur faveur.), ils sont à notre disposition ! Il y a trop longtemps que ces valeurs ont été inversées à leur seul profit. 

La lettre. Ou la énième rediffusion de la pensée officielle.
En général, cette fumeuse ‘’lettre’’ municipale n’est publiée que tous les 4,5 ou 6 mois ! Le hasard fait bien les choses, celle-ci tombe en pleine période où Dord tente de détourner l’attention sur les vrais problèmes soulevés. Quatre pages, pour raconter sa version répétée par la ‘’grande’’ presse locale. Il a mis le turbo pour le matraquage et le lavage de cerveaux des Aixois.
Et tout ceci a un prix ! Confection, imprimerie sur papier glacé, distribution dans les boîtes à lettre. (Ca faisait des années que, chez nous, on ne la trouvait plus dans notre boîte.)
Quatre pages à la gloire de l’expert ès urbanisation. Avec leçon de morale à l’appui. Tout ça, au frais des contribuables !

Notre homme a la rage ! D’abord la populace le vire pour mettre à sa place une gamine, parfaite inconnue.
Depuis 17 ans dans sa bulle entouré d’une trentaine d’élus hypnotisés ou intéressés, qui n’en peuvent plus d’admiration devant leur génial gourou, il ne comprend pas ce qui arrive. Après la calotte électorale certains manants osent contester ses décisions de président et maire !

Le dernier chapitre de cette lettre est intéressant.
‘’Derrière les craintes exprimées, une crainte dissimulée : le logement social.’’
Ainsi, les Aixois, auraient peur des logements sociaux !
‘’80% d’entre nous peuvent prétendre occuper un de ces logements.’’
‘’Il faut relativiser la crainte des logements sociaux.’’
‘’Entre nous’’ ! Ainsi Dord se compte dans ceux qui voudraient y avoir accès ! Pourquoi n’y habite-t-il pas ? Pourquoi vivre dans une propriété bourgeoise, bien protégée par un PLU de circonstance, bien loin de cette population qu’il nous dit désocialisée. Parce que Dord ne se reconnait pas dans la politique qu’il a menée depuis 34 ans et qui a désocialisé une grande partie de la population. Ni responsable, ni coupable !
‘’Les banlieues des années 1950 n’a rien à voir avec la réalité du logement social d’aujourd’hui.’’
‘’L’époque des quartiers ghettos est révolue.’’
Il ne comprend rien, ne voit rien, n’entend rien ! Mais il parle ! Et surtout de ce qu’il ne connait pas ou ne veut pas connaître de ce que lui, et les partis au pouvoir depuis 40 ans, ont laissé faire et même organisé, pour certains, par intérêts politiques !
Les chantiers des ZUP ont démarré, non pas en 50, mais au début des années 60 ! Il fallait accueillir les rapatriés et la crise du logement sévissait ! A l’époque ce n’était pas des ‘’ghettos’’ ! Un logement HLM comportait un chauffage collectif, une salle de bain, des WC, l’eau chaude et froide, etc… la majorité des logements n’avaient pas ça ! Les WC étaient collectifs, sur les paliers, pas d’eau chaude au robinet, etc… ! Les gens se battaient pour avoir une HLM ! Il fallait même être pistonné ! (Le système français! Aujourd'hui, rien n'a changé.)

Les ‘’ghettos’’, révolus ? Mais où vit-il, ce personnage ? Alors que des banlieues, et aujourd’hui des départements, ne sont plus accessibles par cette nullissime ‘’république’’ qui les a créés.
Incohérence totale dans ses propos ! Alors qu’il s’enorgueillit d’avoir tombé les tours de Laffin et de supprimer les ‘’barres’’ de Marlioz, il a créé la barre innommable du boulevard Wilson,  propose 17 étages sur les anciens thermes et donne un permis de construire pour une tour de 14 étages aux Prés-Riants !

 Ainsi les français ‘’auraient peur’’ ?  Pas étouffé par la modestie, le bonhomme se fait moralisateur alors qu’il est responsable du désastre ! Depuis 1974, les turlupins ont pris le pouvoir et entendent le garder !
Les français, peur ? Certainement ! Mais peur de voir autant de pouvoir entre les mains d’incapables prétentieux !
‘’Le maire d’Aix les Bains attend toujours le début d’une solution alternative .’’ On en a une : qu’il parte !

On comprend mieux.
Trouvé sur le compte Facebook de Dord.  Chapitre: son centre d'intérêt.
 
On comprend mieux la passivité des élus d'Aix, de Grand Lac et de nombreux Aixois.
DORDmez, je le veux!

BF     

 

 

 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter