L’esbroufe pour masquer le vide et les pertes.

Conseil municipal du 4 mai 2018, ou le syndrome du larbin.



La réunion du conseil municipal, en catimini et en catastrophe, concernant les anciens thermes et sans les cochons de payants que sont les citoyens,  nous apporte encore une fois la preuve que l’affaire est certainement pourrie jusqu’à la moelle et que le responsable compte sur les capacités d’absorption infinies de ses larbins.
On espère que certains ne joueront pas l’absentéisme, comme le faisait notre ex-député à l’assemblée lorsque la question comportait un risque électoral, et que le compte rendu fera apparaître clairement la position des 34 présents. Ce qui nous permettra de mettre un nom sur les responsables de cette forfaiture.

Le syndrome du larbin.

Définition.
Comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense du maître. Ce syndrome diminue la capacité d’analyse du larbin et l’incite à agir contre les intérêts des autres au profit de celui qui l’exploite.

Les symptômes.
L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard de son chef, même si celui-ci le méprise. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour les autres. Les arguments qu’il invoque n’ont pas servi à forger sa conviction, c’est une vocation qu’il assume depuis son jeune âge et on n’en connait aucun remède.

L’origine du syndrome.
Deux origines principales, la thèse génétique et la pathologie mentale.
1. Après la féodalité, les larbins sont le produit d’une sélection artificielle des soumis à leurs maîtres. La transition génétique a favorisé la sélection d’une souche de larbins domestiques au profit d’une souche vivace d’une nouvelle espèce de primate : l’homo larbinus. Cette hypothèse est similaire à la sélection des animaux domestiques.
2. L’hérédité n’a rien à voire avec la pathologie mentale. C’est un trouble qui se développe dès l’enfance. Le processus s’aggrave au passage à l’âge adulte lorsque le sujet prend conscience de sa médiocrité. Le larbin développe alors des stratégies pour justifier l’acceptation de sa subordination. Il finit donc à s’identifier à ses maîtres en s‘imaginant appartenir au corps social de son maître qui l’exploite.

Des exemples.
Le larbin réagit vivement à toute discussion qui remet en cause son maître. Incapable de se livrer à une argumentation convaincante, il distille des intimidations. Le larbin brandit par reflexe des termes caractéristiques qu’il glisse dans son discours comme : fasciste, xénophobe, raciste, homophobe, sexiste, bolchevique, nazi, esclavage, millions de morts, antisémite, etc…

Population affectée.
Le larbin ne vient pas spécialement d’un milieu ‘’défavorisé’’. Il affecte une grande partie de la population sans corrélation avec le niveau d’études. Les larbins sévissent en masse dans toutes les structure du plus haut sommet de l’Etat, jusqu’aux assemblées territoriales locales. Vient ensuite, ils y ont fait leurs nids et leurs lieux de reproduction, l’ensemble du milieu médiatique et cul-culturel. Les grandes fêtes des larbins trouvent leur apothéose avec les élections des ploutocrates. La situation est grave, mais pas désespérée, les symptômes ne cessent d’évoluer au fil de l’actualité.

Le syndrome du larbin est un fléau des temps modernes.
Le plus comique est que les larbins soumis à leur maître ne se rendent même plus compte que leur maître n’a plus aucun pouvoir et qu’il n’est lui aussi qu’un larbin !

Aix les bains. Ville labellisée et larbinisée.
   
       Le Maître rigole? Ils rigolent!               Le Maître est très absorbé? Eux aussi!

BF

 






Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter