Anciens thermes : des impostures et un bluff triomphant.

Quand le ‘’daubé’’ donne la parole à un ‘’expert’’ en rienologie.


Le daubé du 5 mai 2018 .
D. Fié, dénonce un manque de sérieux. L’homme est poli, on devrait appeler ça plutôt une belle connerie pour ne pas dire une saloperie. Il a voté contre.
A. Gimenez. En bon socialiste, ni pour ni contre, bien au contraire. Bien manipulé, c’est avec plaisir que le maire le laisse espérer pour 2020, histoire de brouiller les cartes et de calmer les autres. Après avoir sorti quelques bons arguments, il s’est abstenu.
S. Gathier. Le copain infiltré pour neutraliser le FN. Opération réussie. A voté pour.
T. Guigue. Un autre manipulé qui ne manque jamais de trahir ses électeurs qui ont cru avoir affaire à un battant alors que celui-ci ne cherchait qu’une rente. Tout fier que le daubé s’adresse à lui. Les autres ont préféré se défiler piteusement.

Ainsi parla T. Guigue ! 
    
‘’Si on n’avait pas acheté ce bâtiment il y a 6 ans.’’ Pourquoi l’avoir acheté ? Mystère et gaspillage.
‘’Notre responsabilité d’élus.’’Quelle responsabilité ? Qui a payé ? Qui paie ? Et qui paiera encore et encore pour cette folie qui va finir de massacrer notre ville et les économies des citoyens?
‘’Pas de délibération à bulletins secrets.’’ Ben voyons, en toute démocratie revue et corrigée par ceux qui se font dessus quand ils entendent le mot ‘’peuple’’ ! ‘’Les élus doivent assumer leur choix’’. Oui, et quelles sont les sanctions s’ils se sont trompés ? A-t-on vu un jour des politicards professionnels assumer leurs choix et prendre leurs responsabilités ?
‘’Si le projet échoue on en portera la responsabilité.’’ Non ! Bouygues empochera un gros chèque et les Aixois paieront les dégâts. Dord se sera fait des copains chez Bouygues, peut-être même un emploi chez eux pour sa retraite, et ils boiront le champagne sur la terrasse de Brison en rigolant. Les élus qui auront soutenu le projet ? Ils se représenteront et ils seront réélus. (Combien d’élus après la débandade électorale de 2017 se sont-ils retrouvés dans de grands groupes ? Renvoi d’ascenseur après services rendus ?)
‘’Si le projet réussit, on en portera la responsabilité.’’  D’abord de quel projet parle-t-on ? Des tours de 17 étages habillées de verre pour qu’elles soient discrètes ? Des grandes marques qui s’installeront quelques temps avant de fermer et qui auront fait crever la ville ? Pourquoi le promoteur Bouygues irait-il y intégrer des services publics utiles à la collectivité ? Et si c’était le cas, la ville n’aurait pas le premier centime pour les acheter. Ils n’ont déjà pas un sou pour faire quelques classes en dur à l’école Saint Simond alors que les enfants y font des malaises dans des préfabriqués insalubres.

Guigue s’écoute parler et les autres se cachent.
Il est vrai que c’est un expert. En quoi ? En rien. Son métier ? Plus qu’incertain, mais bien payé par les contribuables à faire un peu tout et n’importe quoi au service de n’importe qui. Adjoint au maire, élu de Grand Lac. Tous les mois un bon petit pécule sort de notre poche pour tomber dans la sienne. Le personnage a de l’avenir.
Première partie, un super tandem : Dord, Guigue. Dord qui a tendance à ne pas voir passer sous son nez 18 millions d’euros et l’étudiant à vie. Science Po et attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université. (Recherche ? Qu’a-t-il trouvé à part un complément de revenus ?) Son objectif dans la vie ? Elu fonctionnarisé comme l’équipe LR-Modem Aixoise. D’entrée, avec ces deux là, l’affaire était cuite.
Devant une telle équipe, Vinci (Numéro un du BTP européen) et son architecte ayant jugé qu’ils avaient assez investi et qu’ils avaient affaire à des Pieds Nickelés, ont battu en retraite, demandé leurs indemnités et sont allés travailler ailleurs pour des gens sérieux.
Deuxième partie. Les pros de Bouygues, eux, ont bien senti les faiblesses et le ridicule de la situation aixoise. Alors ils sont venus et derrière les directeurs commerciaux s’alignaient une nuée d’avocats. La mairie trop contente de voir quelqu’un s’intéresser à son bébé et de pouvoir s’en débarrasser, à vite signé le contrat ! Le menu fretin municipal aixois n’avait rien vu venir, il a avalé l’appât et l’hameçon ! Le numéro deux du BTP n’avait plus qu’à ferrer.
C’est fait, Aixois à votre portefeuille, vous n’avez pas fini de payer ! 

Rire pour ne pas pleurer. Un mot sur le champion que le maire avait mis en face du numéro un du BTP.
Dord aurait-il trouvé son successeur ? Encore un avec beaucoup de prétention qui ne cache que du vent. Ainsi dans l’Essor en janvier 2 013, Iznogoud-Guigue disait en toute modestie :
.  ‘’Sans opportunisme et avec la ferme intention d’œuvrer pour la ville et ses anciens thermes.’’ On adore le ‘’sans opportunisme’’ de celui qui a trahi ses électeurs et celui qui lui a mis le pied à l’étrier .
.  ‘’La procédure est en cours et arrivera à son terme au printemps.’’. Il parle du printemps 2013. On voit en 2018 que l’on a affaire à des vrais professionnels .
.  ‘’Je suis comme ça : quand on perd, je viens, quand on gagne, je n’y vais pas.’’ Il a perdu les élections mais s’est précipité chez le gagnant.
.  ‘’Il faut que les Aixois soient impliqués, car en enjeux et en coût, cela va coûter cher à la ville.’’ La voix de son maître ! Les Aixois sont tenus à l’écart du projet mais ils seront impliqués pour payer la folie et l’incompétence des élus.
.  ‘’Les élus de gauche étaient douillets, des bisounours.’’ Lui est un vrai battant, comme Dord. Il faut voir à quelle vitesse il court dès qu’il voit un photographe ou un micro.
. ‘’Je ne jouerai pas ma carte. Je compte prendre de l’étoffe à l’UMP, j’ai envie de travailler au national .’’ Jeune homme, on se fout des gens qui sortent de Science Po et rêvent de l’UMP ou LR! On a besoin de plombiers, de charpentiers, de bouchers, d’ingénieurs, d’ouvriers, etc… bref, de travailleurs, pas de vendeurs de vent ! On n’a bien trop de gens qui nous polluent la vie et qui ne servent à rien. A part foutre le pays en l’air !
‘’Renaud Beretti est légitime. Il aura une année pour laisser les élus cumulards se délester d’un mandat.’’  Légitime ? Ne peut-on pas attendre le résultat des élections ? Cumulard ? Mais qui ne l’est pas dans cette municipalité ?
.  Enfin, la question dont la réponse explique ce long discours de l’apprenti politicard déjà cumulard :
‘’Mais vous ne souhaitez pas devenir maire d’Aix les Bains ?’’ :
’Si je me débrouille bien, ça me plairait. Aix a une capacité financière ‘’hors normes’’. (Veut-il parler de la dette exceptionnelle ? Il semble qu’il n’ait pas tout compris.). Maire de Sevran et d’Aix, ce n’est pas la même chose.’’ Diable ! Les élus Sevranais seraient-ils plus cons que ceux d’Aix ? Discrimination, ou bêtise à l’état pur ?
On comprend tout ! Il veut être calife à la place du calife !
Jeune homme, et si vous commenciez par nous demander notre avis, à faire vos preuves et apprendre un vrai métier?
Et si les contribuables lui présentaient la facture de ce que son incompétence à coûté au Aixois ?  Plus de 5 ans de retard, ça a un coût !

Parce que nous avons un peu d’élégance, on ne dira rien sur Mme Ferrari et sa position sur les anciens thermes .
On rappellera simplement une citation d’une vraie ‘’journaliste’’ qui ne travaillait pas au Dauphiné Subventionné, madame Françoise Giroud :
‘’La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignera une femme incompétente.’’
Merci, c’est fait. 

Pour les Aixois qui rêvent encore.
Ci-joint, c'était un projet fou de notre maire dans les premières années de son mandat, au Grand port. Plus de 30 étages de logements sur des commerces. Plus de 80 mètres de haut ! 
Un projet dordien : ne peut-on pas appeler ça de la folie furieuse ?
   
              Projet du Grand Port.                            Demain: la Riviera des Alpes.

Du sarkollandisme jusqu'à la caricature, on biaise, on embrouille, on enfume. A la comédie du pouvoir, nos ''Garcimore'' font exploser le nauséabondomètre. 

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter