Des hommes d’influence et Les fous du roi ! Ces films auraient pu être tournés à Aix .

Les anciens thermes. Qu’en pensent nos journalistes d’investigation du daubé ?


D. Dord nous disait avant de lasser les savoyards qui ont enfin compris à qui ils avaient affaire.
‘’Je suis d’abord un légaliste. Je considère qu’un député, dans une majorité est d’abord là pour soutenir, aider et faciliter l’action du gouvernement.’’ (Le Point, le 30 août 2010)
Un député navigue d’un groupe politique à l’autre au gré de ses intérêts personnels. Et lorsqu’il n’est plus député et qu’il n’a plus personne à servir, il se consacre uniquement à ses propres intérêts qui sont facilités par les ‘’réseaux’’ qu’il a tissés pendant qu’il était à la charge des contribuables!
Il n’avait jamais œuvré dans l’intérêt des Aixois mais pour les partis politiques. Aujourd’hui il n’a plus qu’un pouvoir de nuisance et il s’y active d’autant plus qu’il a la rage d’avoir été débarqué par les électeurs qui ont enfin jugé le personnage.

D. Dord et son équipe municipale.
Curieux ! Y a-t-il une relation de cause à effet ?
Le 18 mars 2001, D. Dord était élu maire de la ville après avoir tout promis à tout le monde. C’est la fête.
Un an après, le 26 avril 2002, nous assistons à la première émission de téléréalité : Loft-Story ! Depuis, localement, nous assistons à un ballet d’oligophrènes mal élus enfermés dans leur bulle qui continuent inlassablement, comme les mouches, à se cogner la tête contre les vitres au risque de s’endommager encore plus les neurones.
Mais pour faire carrière ne faut-il pas que la servilité prenne le pas sur l’intelligence ? Il suffit d’appliquer le dogme municipal. Rien de plus facile, c’est très pratique, il n’y a plus besoin de réfléchir, ni d’écouter les autres !
Il suffit d’entendre les interventions des uns et des autres au conseil municipal. C’est effrayant.
Un manipulateur narcissique n’est grand que parce que les autres sont à genoux.
Voir de tels politiciens avoir tous les pouvoirs nous remonte le moral, on se dit que finalement tout le monde peut-être député, maire et président d’agglomération. L’ascenseur social ne fonctionne plus que pour ces gens qui ont mis en place ce système.

Après les thermes Chevalley à 1€, ‘’l’affaire’’ des anciens thermes. Le casse du siècle.
Tout ceci s’apparente à un hold-up ! Les avocats de Bouygues doivent se réjouir en disant :
‘’On vient de réaliser un braquage ! C’est comme dans ‘’Ocean’s Eleven’’, ( film américain racontant l’histoire d’un caïd organisant avec ses complices le cambriolage de plusieurs casinos de Las Vegas.) , sauf qu’on était moins nombreux. Il faut dire que l’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans !’’
Sauf qu’ici, le dit proprio, n'est pas le proprio. Ce n’est qu’un squatter qui a pris possession des lieux, tel le premier zadiste venu. Il occupe tout les terrains avec ses amis et les autorités laissent faire .
Comme disait une pub : ‘’Et c’est pas fini !’’ Suivant le dicton: ''C'est celui qui paie le musicien qui choisi la musique.''. D. Dord étant le joueur de pipeau....Bouygues va se régaler.
Aixois, préparez-vous à souffrir avec tous ces ‘’experts’’ ès marigot de la ville. Les maîtres bétonneux ont bien compris à qui ils avaient affaire avec cette équipe municipale. Ils n’ont pas fini de leur tordre les bras pour les faire cracher au bassinet. Et où prendront-ils l’argent, nos piètres négociateurs aixois ? Ils vont nous faire les poches, comme d’habitude ! Rappelons aux électeurs de cette équipe municipale que l’argent public n’existe pas ! N’en doutons pas, le cahier des réclamations est déjà ouvert ! Exemple, le scandaleux ‘’Pentagone’’ ministère de la défense Bouygues-Sarkozy, avec ses mises en examen et ses travaux supplémentaires qui tombaient à la pelle ! Un exemple : changer le sens d’ouverture d’une porte facturé 2 000€ ! Comme disent nos politiciens, il s’agit de ‘’partenariat’’ où le ‘’partenaire citoyen contribuable’’ qui paie n’est pas invité, ni aux décisions, ni à voir les comptes.
Le ‘’proprio’’ squatter ne devrait plus être là depuis longtemps avec ses conseillers soumis pour récupérer les miettes qui tombent à côté de la gamelle.

 D. Dord, des solutions locales pour un désordre global !
De quoi notre ville a-t-elle besoin ?
D’un réseau d’eau potable qui ne perde pas 40%, de stations d’épuration efficaces, de transports en communs qui desservent rapidement et régulièrement de Grésy à Chambéry, des voiries et des trottoirs propres et en bon état, du travail pour les jeunes, de passages à niveaux sécurisés, des logements abordables, etc… notre ville manque de tout ! 
Et que nous a-t-il apporté ?
Il a donné la Saemcarra, les thermes Chevalley, les anciens thermes, et tant d’autres choses, sans pour autant diminuer la dette. Pire que ça, notre génial gestionnaire continue d’emprunter et à courir après les subventions .
Sans oublier qu’on lui doit les années Sarkozy, Hollande, par rejet de sarkobidon, et Macron, par rejet du scootériste.

On ne retiendra de lui que quelques ‘’affaires’’ qu’il a accompagnées :
A Aix les Bains, des dépenses bling-bling qui ne servent à rien et le plus souvent d’un goût douteux.
Et à l’échelon national, le vol du référendum, la guerre en Libye, les ‘’affaires’’ de l’immaculé Eric (son prédécesseur comme trésorier du parti) , les 18 millions de bigmillions envolés, l’affaire Karachi, l’affaire Takieddine, l’affaire Wildenstein, l’affaire de Compiègne, les vaccins pour le H1N1, les micros partis, l’utilisation des moyens de l’Etat au service du parti, les légions d’honneur aux voyous, les écoutes, les sondages, la validation des comptes de campagne de Balladur et Chirac, l’affaire Servier, les vacances payées par les étrangers, Tapie et Lagarde, sans parler de ‘’l’affaire’’ Alstom où se mélangent tous les genres, Sarko, Sauvageon, madame Gaymard, Macron, Bouygues (Et oui !) et tant d’autre pour piller le pays. La liste des forfaitures est longue.

Ainsi donc, nous avons les immondices qui s’accumulent, les déchets et les ordures qui s’amoncellent, et les balayeurs de la société qui tentent encore de faire leur travail de nettoyage malgré des centres de dépôts où les ordures s’échappent facilement pour mieux revenir à leurs places d’origines, collés comme des chewing-gums ou des merdes de chiens sur les trottoirs de la rue de Genève.
Il va encore nous dire ‘’C’est pas d’ma faute’’ !’’ De deux choses l’une, ou il n’a rien vu, rien entendu, ou il savait et n’a rien dit !
Les Aixois seront-ils capables de renverser la table pour se donner enfin des élus dignes de ce nom?
Devant de tels résultats, un homme d’honneur démissionnerait. 

BF 


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter