Dord, 34 ans en politique politicarde et carriériste

On n’a pas fini d’en supporter les conséquences néfastes .



Dord-Macron. Deux faces d’une même pièce .
La théorie du ruissellement chère à nos nombrilistes politicards.
    
                            Macron                                                  Dord

Ce sont des adeptes de la ‘’théorie du ruissellement’’. On explique :
C’est quoi la théorie du ruissellement ?
D’abord, ils prennent tout l’argent pour eux !
Et après ?
C’est tout !

Bienvenue dans la’’diktacratie’’.
Ils bradent tout notre patrimoine au privé pour trois sous. Donnent des leçons à tout le monde.
Le pays est devenu un désert industriel, médical et culturel. Les nouveaux philosophes ? Les propagandistes et autres ‘’experts’’ télévisuels et les clowns du showbiz. Tout ce qui fait et a fait ce pays est balayé, vilipendé, insulté par tout ce que le pays compte de collabos mondialiste qui vivent sur le dos du prolo.
Ces gens n’ont jamais travaillé, ils ont toujours fait de l’argent avec l’argent. ( Il suffit de voir le patrimoine de tous les incapables à notre charge.)
Incapables de gérer quoi que ce soit, ils ont pris en mains, avec les banksters, toutes nos cotisations ! Nos économies, les retraites, le chômage, la sécurité sociale, nos placements, etc… Le peu d’argent qu’il nous reste est jeté par la fenêtre en foutaises dordo-jupitériennes.
Où donc est passé Dord depuis son rejet par le petit peuple? Trois petits tours et puis s’en va.
Incapable de digérer son renvoi de l’Assemblée Nationale, rumine-t-il sa vengeance ? Compte tenu de la vitesse à laquelle il accélère le déclin de notre ville en l’abandonnant au fric du privé, on pourrait le croire. Après lui, le déluge. La mairie d’Aix et la présidence de Grand Lac, ne suffisent pas à satisfaire son égo démesuré. (Ne pas oublier qu’il a été conseiller du très inutile Raffarin, dont la seule chose qui reste de son passage à Matignon est la ‘’journée de solidarité envers les personnes âgées’’, le ridicule et fameux lundi de Pentecôte.) Dord, cet homme d’une telle valeur, devrait être un proche des dieux de l’Olympe.
Les européennes ne sont pas loin et l’ineffable Castaner (Qui ne saute pas n’est pas marseillais… etc… ! Ce phare de la pensée macroniste tellement compliquée que même son fondateur ne la comprend pas.). Nos  LREM  sentant la catastrophe électorale arriver va nous recycler les éjectés des LR, PS et autres centristes. Et nul-doute qu’ils iront à la gamelle, c’est tout ce qu’ils savent faire. Dord, qui a le flair du chien pour trouver un os bien nourrissant à ronger, doit faire le siège des recruteurs. Ainsi vont les dieux que les électeurs se choisissent ! Pas de quoi être fiers.

Verra-t-on enfin arriver le Dies Irae ?
Dord, pour faire carrière, n’a jamais cessé de nous faire cocus ! Rappelons nous de 2007, où celui-ci s’est soumis aux technocrates mondialistes de Bruxelles en faisant un doigt d’honneur à 15 449 508 de citoyens.
Il a par carriérisme ouvert officiellement la voie à la déconstruction de la Nation et de l’Europe.
On explique :
Ce que l’on appelle abusivement la mondialisation s’appelle à l’anglo-saxonne, la globalisation. Ce sont deux choses très différentes. La mondialisation est un fait technologique : les échanges sont facilités parce que la planète rapetisse. La technique nous mène instantanément à l’autre bout du monde. Il est absurde de se battre contre la mondialisation. En revanche, la globalisation est l’ennemi des peuples et des citoyens.
La globalisation est une idéologie. Il s’agit de créer un individu sans traditions, sans racine, un pion sans passé et sans histoire à qui on concèdera quelques apparences de substitution régionales, ethniques, sexuelles ou autres, pour cacher le néant dans lequel il végète.
Le mot ‘’néant’’ doit être pris au sérieux. L’homme à travers la citoyenneté dans des Etats-nations peut apprendre à être ‘’un homme’’, (Dixit Aristote), en recevant une culture qui lui est transmise.
A défaut, on revient au temps des tribus. Bruxelles fabrique l’Europe des ethnies en supprimant les héritages culturels communs.
Orwell ? On est en plein dedans : ‘’Les films, le football, la bière et surtout le jeu, formaient tout leur horizon et comblaient leurs esprits. Les garder sous contrôle n’était pas difficile.’’
‘’1984’’, a été publié en 1949 ! Étonnant, non ? Les nazis avaient l’aryen. La dictature mondiale a ‘’l’homme nouveau’’, nourri au MacDo, dopé à la télé réalité et au smartphone, obèse, adepte de rap, en jean déchiré et tee-shirt, négligé, apatride, crane rasé et barbu, adorateur du dollar, abruti par les jeux vidéos, n’utilisant qu’une centaine de mots franco-américano-maghrébin et soumis à des équipes de bras cassés mal élus, eux-mêmes soumis aux vrais dirigeants de ce monde : les banques et les multinationales.

2 ou 3 nouvelles, parmi d’autres, des clowns de notre grand cirque politique
Macron : ‘’La France n’a de leçons à recevoir de personne !’’ Macron n’est pas ‘’la France’’. Les leçons des pays étrangers, s’adressent à monsieur 18%, pas à la France et aux français ! Macron n’est pas plus la France que Dord n’est aixois ! Leur pays ? Leurs mondes se limitent à leur nombril.
Pécresse . A la dernière réunion des LR. Après s’être fait sifflée par les gogos de LR elle nous sort : ‘’Je suis satisfaite que l’euro scepticisme recule !’’ Elle n’a rien compris cette pauvre dame, comme tous les LR. Les citoyens ne veulent plus de ces vieilles badernes ! Les euro sceptiques, aujourd’hui : Pologne, République Tchèque, Hongrie, Autriche, Danemark, Italie, Lettonie, Slovaquie. Ça commence à en faire du monde . Et demain ?
Lutte contre les ‘’fausses nouvelles’’. (Pour Dord : des ‘’fake-news’’). On le verrait bien notre sémillant baratineur de foire prendre la tête, avec le Daubé, d’un grand commissariat européen à Bruxelles chargé de trier les ‘’fausses nouvelles’’ des ‘’vraies nouvelles’’ ! On a là des vrais professionnels de l’enfumage.
On terminera pour rigoler, sur un éditorial d’un ‘’expert’’ en politique qui squatte toutes les chaines info avec sa petite tronche de faux-cul, à propos de l’Italie dont le président s’était assis sur le résultat des élections. (Comme notre ‘’démocrate’’ Dord sur le référendum de 2005.)
‘’Une décision économique d’un pays, engage tous les autres pays de la zone euro. Ça montre bien qu’on est aujourd’hui dans une sorte de confédération, qu’on est plus tellement libres de nos mouvements et c’est une bonne chose. C’est bien. ‘’ Et les cons de votants, on s’en tape ? Allez, casse toi, pov’con, avant que quelqu’un te fasse bouffer ton écharpe rouge !

BF








Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter