Aix les Bains! Label vélo touristique! Sans blague ?

Quand les élus ont un petit vélo ! Dans la tête…


  
Histoire ordinaire dans une ville dirigée par des élus extraordinaires.
Une rue dans le centre ville .

    
     1-Départ de la piste cyclable.             2-Traçage place handicapé .

    
         3-Traçage passage piéton.                 4-Traçage bandes parking.
A noter :
. La largeur de la voie : 2,90 mètres, y compris la bande cyclable .
. Sens unique pour les voitures.
. Bande cyclable à contre sens : largeur, 1,00 mètre.
Sachant qu’un véhicule léger peut faire 1,90ml de large, un camping car 2,30ml sinon plus, et la bande cyclable 1,00ml, on se rend compte très vite que le système ne peut fonctionner que si ceux qui l’utilisent ont deux sous de savoir vivre et d’intelligence.
Hors, la connerie est la chose la mieux partagée au monde et notre ville n’y échappe pas. Une chose est immuable, c’est le pourcentage d’abrutis que l’on retrouve absolument dans toutes les couches de la société  et toutes les catégories.
Dans l’exemple suivant, on en a trouvé quelques uns qui explosent largement ce pourcentage, c'est: l'équipe municipale qui s’enorgueillit de pistes cyclables qu’elle n’a pas été capable d’organiser et un cycliste qui n’a rien à envier aux supporters de foot abonnés des virages. 

Explication.
A noter l’état du tracé de la voirie de la rue concernée :
( On dépense des fortunes pour construire des passerelles inutiles sur le club d’aviron et tant d’autres âneries dordiennes.)
. Photos 2-3-4. Les tracés ont quasiment disparus. On ne compte plus les engueulades entre voitures et piétons qui traversent, sans compter les handicapés dont les places sont occupées par des gens qui ne le sont pas.
. Photo 1. Celle-ci mérite quelques explications. Il y a quelque temps, une entreprise a refait tous les tracés au sol de la rue. Une semaine après, une autre entreprise est venue défoncer la chaussée juste à l’endroit du logo de démarrage de la bande cyclable. Depuis c’est resté en état. Plus de signalisation au sol.
L’histoire !
Un jour de marché, une touriste veut prendre la rue et cherche à se garer.
Arrive en face un vélocipédiste  roulant dans la bande cyclable. Compte tenu de la largeur du véhicule, ça coince. Le cycliste ne veut rien céder, il est dans son droit !!!!! Il veut son mètre de passage ! Il se plante devant le véhicule, se met à gueuler, à insulter la touriste en exigeant qu’elle recule. Hors derrière, un bouchon s’était formé, c’était impossible. D’autant plus que reculer amenait les véhicules à sortir en marche arrière d’une rue à sens unique sur une autre rue à double sens saturée de véhicules !
Attroupement, blocage, le cycliste têtu comme un âne veut appeler les flics pour faire valoir son droit ! (Normal, dans un pays où le couillon a tous les droits et où le bon sens et l’intelligence ont disparus chez ceux qui devraient montrer l’exemple.) Après 20 bonnes minutes de bouchon, sous les rires de quelques piétons, notre homme descend de son vélo, le pousse un peu, va faire deux ou trois mètres sur le trottoir et s’en va la queue entre les jambes ! (En fait, pas plus de queue que de cerveau. Mais n’est-ce pas un peu devenu la norme ?)
La pauvre touriste et ses deux enfants en bas âge s’en souviendront ! Reviendra-t-elle à Aix ? On en doute.
Quelques semaines plus tard.
Arrive dans cette rue une équipe d’une entreprise de peinture sur enrobé. On se dit, enfin, nos génies municipaux sortent de leur léthargie et vont refaire les marquages.
Que croyez vous qu’il arriva ?
 
Ils n’ont repeint que le mot  ‘’PAYANT’’ !!!
Quand on dit qu’ils sont ‘’extraordinaires’’ !

Tout un symbole !
Peu importe l’état des pistes cyclables, ce qu’il faut c’est faire entrer un maximum de pognon pour pouvoir payer tous les cumulards professionnels qui se sont emparés de notre ville et n’entendent pas lâcher cette sinécure. Tous les jours on nous pond des lois qui réduisent nos libertés, quand verrons-nous enfin une loi qui oblige les élus à rendre des comptes ?
Pour info : la France est la championne de la fiscalité de l’UE. Pour 100€ de pouvoir d’achat on paie 131€ de charges et de taxes dont la maîtrise des dépenses sont entre les mains de gens comme Dord dont le seul problème est de se maintenir au pouvoir et de ne pas couler! (L’homme qui n’a pas vu disparaître 18 millions dont il avait la charge.) Malgré ça les dettes ne cessent d’augmenter ! Merci qui ? A D. Dord, 34 ans en politique et qui s’est constitué un patrimoine exceptionnel avec nos taxes et nos impôts.

BF





Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter