Tourisme aixois 2018. Etat des lieux.

Ne perdez pas de vue que le tourisme institutionnel est gouverné par les élus.


Quelques mots sur l’office du tourisme Aix les Bains Riviera des Alpes.
Que disait en conclusion la Chambre Régionale des Compte en 2010 sur l’OT :
. ‘’Manque total de visibilité de la gestion : pas de rapport détaillé.’’
Ce qui n’a pas empêché le conseil municipal d’être très satisfait de ce rapport et de le diffuser à nos frais en disant : ‘’rapport de la CRC , un bilan très satisfaisant .’’

 
Extrait du conseil municipal du 28 juin 2010. Exposé de Robert Bruyère, signé par Beretti et le Directeur Général des Services sur le rapport du 17 mai 2010 rédigé par la Chambre Régionale des Comptes ! Un grand moment de satisfaction dont le conseil municipal a pris acte.
Ce rapport qui sera diffusé pendant des années sur le site de la ville est sensé faire croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes dordophile. Sauf que :
La CRC a fait un bilan pour le moins mitigé, et non ‘’très satisfaisant’’. Elle dit : une dette de 46% supérieure à celles des villes de même catégorie. Elle attire l’attention sur le fait que la mairie vend nos bijoux de familles pour rembourser ses dettes. (Qui, en 2018, n’ont pas spécialement diminué pour autant.). Elle remarque le taux élevé d’imposition que Dord a relevé de 22%. (Dord, se vante de ne pas augmenter les impôts !)
Pourquoi Dord n’a-t-il pas mis sur le site de la ville le rapport de la CRC de 2018 ? Parce qu’il est catastrophique ! Celui-ci met également le doigt sur un certain nombre d’anomalies qui nécessitent des informations complémentaires.

L’OT, qui est le patron ?
Dord ! Responsable et coupable de la débandade touristique Aixoise !
Il faut dire qu’il est bien aidé par le président de l’OT qui, lui aussi, cumule tellement d’indemnités dans tant d’organismes que l’on voit mal comment il peut gérer tout ça.
Ce brave homme est : Président de l’OT ! 5ème adjoint à la mairie d’Aix, délégué au tourisme et au thermalisme ! (Les thermes ayant été donnés au privé, que vient-il encore y faire?). Vice président de Grand Lac, délégué au tourisme ! Président de Savoie Grand Revard ! Encore un de ces couteaux suisse dont ce pays a le secret!
Qui ose dire que les fonctionnaires sont des fainéants lorsque l’on voit la charge de travail de ce brave garçon ? Encore faut-il savoir organiser tous les raouts (définition : réunion ou fête mondaine.) avec buffets et ne pas oublier de récupérer la note de frais pour se la faire rembourser. (Ou alors, avoir l’intelligence d’inviter une entreprise privée qui réglera la note, ce qui facilite l’accès aux marchés publics. Un grand classique !) Toutefois, on lui sait gré d’apparaître moins souvent dans le daubé-photomaton que le ‘’chef’’ et ses prétendants. Lorsqu’on le voit, c’est l’image même du bonheur ! Il est heu-reux ! Toujours satisfait de lui-même, toujours souriant. Bref, à l’opposé des baujus et des Aixois qui rament écrabouillés de taxes et d’impôts du Grand Lac.

Quelques remarques sur le tourisme Aixois, été 2018 .
Depuis fin juin, le daubé consacre 2 à 3 pages à chaque numéro pour expliquer aux touristes les distractions qu’ils pourront trouver dans les villes et villages savoyards. A Aix, on peut compter sur les doigts d’une main les animations pour les vacanciers. A noter que le moindre petit village offre souvent gratuitement des distractions et parfois quelques buffets gratuits, à Aix la Faillite, il faut payer !

Alors que Dord, à chaque date d’anniversaire officiel offre, avec nos deniers, les apéros avec diots savoyards et petit blanc, à Aix, les touristes doivent payer ! (Ils ne sont pas électeurs !)
A Aix, la ‘’ville d’avance’’, le feu d’artifice est tiré le 15 août. Grosse pub pour les courses hippiques et courses de lévriers gérées par la Société des Courses, qui n’ont rien à voir avec la municipalité d’Aix. Combien de touristes sont intéressés ? A noter que pour meubler, ces annonces paraissent un grand nombre de fois. Ça comble le grand vide. Où sont donc passées les nombreuse animations d’avant 2001, année où l’incompétence prétentieuse et ridicule a fait main basse sur la ville ?

Des preuves de la débandade touristique aixoise .
Il suffit d’écouter les touristes ! Entre les whoosh des horodateurs incompréhensibles, la saleté, le manque de WC publics, etc…
Mais qui s’en soucie ! Le principal n’est-il pas d’avoir le label ville touristique qui permet aux maire et aux nombreux adjoints d’avoir leurs indemnités majorées de 25%. On a l’impression que tout le budget pour le tourisme Aixois est parti dans l’innommable plaisanterie financière qu’est Technolac et les indemnités de nos cumulards.
Compte tenu de ces brillants résultats, Dord, notre colonel de réserve citoyenne, devrait décorer notre adjoint au tourisme de la médaille du mérite.

Aix, la belle endormie et le passage de la tornade Dord !

  
                                 1                                                                           2

  
                                   3                                                                        4

1 et 2- Photos prises en pleine période touristique, semaine du 15 août à 17 heures! Il s’agit bien de l’Allée Promenade Aixoise ! Les touristes s’y bousculent.
3- Bistrots de l’Allée Promenade. Même jour, même heure ! Qui aurait l’idée de se mettre à ces terrasses où il n’y a rien à voir, sauf un défilé de voitures et l'odeur des pots d'échappement. Merci à Dord d’avoir coupé la circulation entre Petit Port et Grand Port. (A propos de ces restaurants et bars, on peut se poser la question du rôle des banques qui prêtent avec intérêts des sommes importantes pour des investissements voués à l’échec. Ou, ils n’y connaissent rien du tout en investissement, ou ils savent et attendent la faillite pour saigner le pauvre entrepreneur.)
4- Aix, boulevard Barrier, ‘’ville touristique’’ où bien peu de choses sont prévues pour les camping-cars, alors on peut voir ceux-ci squatter un peu partout.
De toute évidence, pendant leurs mandats, la seule préoccupation de nos élus aura été de ne pas couler. Mais ‘’La déconsidération, une fois acquise ne se perd plus.’’ Dit le proverbe. 
BF


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter