Et il faudrait encore leur faire confiance? - 2ème partie .

Connaître le passé pour se projeter dans l'avenir .


Les ‘’bébés’’ Barnier ! Tout beaux, mais pas nouveaux !

         
      Barnier         Gaymard           Dord             Beretti             Gibello

Entre 30 et 40 ans à massacrer la Savoie et notre pays. Ils n’ont plus la moindre idée depuis longtemps, mais que des vieilles recettes et des vieilles habitudes. 40 ans de recul pour les citoyens de ce pays et forte croissance du patrimoine de leurs élus. Dégénérescence d’un système où le pouvoir est entre les mains de professionnels de la politique qui n’ont jamais travaillé ! (au sens produire de la richesse pour le bien commun., comme peuvent le faire les artisans, employés et petits patrons.) 

Pourquoi ressortir la bande à Barnier ?
Parce que la mise en place fort peu démocratique de Beretti pose problème. Tous ces gens ont un passé commun !
Il est bon de le rappeler ! Tous ont plus ou moins côtoyé directement ou indirectement ce qu’il faut bien appeler ‘’le scandale de la dioxine’’.
Comment, d’une ‘’affaire’’ très simple, la ‘’bande’’ à Barnier en a fait une affaire très compliquée.
Au départ une des plus grandes pollutions (avérée) à la dioxine de France. Plus de 700 fois les normes !

Scandale de la dioxine…pardon, mais quel scandale ?

 
Les copains d'avant!

CEUX QUI ONT PEUT-ÊTRE CÔTOYÉ LES ÉGOUTS DE LA ‘’RIPOUBLIQUE’’. 
Les années .
De 1995 à 2001, rejet de dioxine par l’usine d’incinération d’Albertville.
De 2001 à 2012, le procès.
Nos élus et ce qu’ils ont été à ces époques .
Barnier . Président du Conseil Général. Ministre de l’environnement. Commissaire Européen.
Gaymard. Député. Conseiller général. Secrétaire d’Etat aux finances. Secrétaire d’Etat à la santé.
Dord. Conseiller régional. Conseiller général. Député. Maire.
Beretti . Directeur de cabinet de Barnier. Conseiller du ministre de la santé. Directeur de cabinet du maire d’Albertville. Directeur de cabinet de Gaymard. Directeur de cabinet de Dord.
Gibello. Président de Simigeda. Maire d’Albertville. Conseiller général. Vice président du conseil général .
Les administrations concernées.
DRIRE. Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement.
SIMIGEDA. Syndicat intercommunal mixte de gestion des déchets du secteur d’Albertville .
Préfecture. Représentée par deux préfets successifs .
Le procureur d’Albertville.
La juge d’instruction.
La société et l’association citoyenne.
Novergie. Filiale de Suez-environnement, agent de maintenance sous les ordres de SIMIGEDA . (Nota : Suez environnement est filiale de Lyonnaise des Eaux qui est le déclencheur, (par la corruption d’élus de tous les partis ‘’de gouvernement’’), de ‘’l’affaire Carignon’’.)
Acalp . Association citoyenne de lutte contre la pollution .
Tous ces participants sont concernés plus ou moins directement !

Nos élus dépensent sans compter ! Tout doit disparaître !
Près de 7000 animaux abattus, 2,3 millions de litres de lait et 24 tonnes de produits laitiers sacrifiés, 8500 tonnes de foin brûlé .
A l’origine du problème soulevé par les citoyens de l’Acalp, le nombre de cancers développés bien supérieurs à la moyenne ! Greenpeace parle de ‘’80 cancers dans la même rue de Grignon.’’ (l’Obs du 26 novembre 2010.)

Pourquoi toutes ces dépenses si, selon les ‘’experts’’ et la ‘’justice’’ : ‘’la dioxine favorise effectivement le cancer, mais aucun lien direct ne peut être établi, en l’état, entre la pollution et la maladie.’’

Imaginons une petite ville comme Aix les Bains.
La question se pose dans notre affaire de la dioxine: pourquoi après 10 à 12 ans de procédures, des millions dépensés, des dizaines de malades et de morts et une pollution avérée, la justice a-t-elle tout enterré? Rien, ni coupables, ni responsables. Comme avec Carignon et son nuage de Tchernobyl, il ne s’est strictement rien passé à Gilly sur Isère .

La justice a-t-elle attribué un permis de polluer et de tuer ?
‘’Le système’’ politique savoyard a organisé sa propre impunité.  Nous avons assisté à une mascarade.
Depuis la colère a fait place au dégoût et même à une haine rentrée de la politique telle qu’elle se pratique dans ce pays.
Comment ceci s’est-il terminé pour tous ces intervenants ?

A suivre  en 3ème partie.

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter