Et il faudrait encore leur faire confiance? - 3ème partie.

Quelques exploits des ''bébés'' Barnier dont il faut se souvenir.


Et on a vu la fermeture de la chasse aux élus. Ni vus, ni connus.
Barnier . Pourtant ministre de l’environnement et président du CG. Rien ! Un cadre de la DRIRE a témoigné devant le magistrat instructeur : ‘’Michel Barnier, ministre de l’Environnement, avait réuni la DRIRE en leur demandant de ne pas accentuer leurs actions concernant la non-conformité des usines d’incinération d’ordures ménagères.’’ (Barnier indiquait ne pas avoir été avisé du cas de Gilly en tant que ministre. Toutefois, il admettait l’avoir été … en tant que président du CG !!! Et Dord nous parle de l’avantage du cumul des mandats !!!) Ce même cadre déclarait également que son supérieur ‘lui avait indiqué qu’il était inutile de faire un rapport au préfet sur les dysfonctionnements de l’usine de Gilly et de proposer ainsi des suites administratives et pénales, parce qu’il y avait des négociations politiques en cours.’’
Gaymard . Alors qu’il était pendant l’affaire député, conseiller général, secrétaire d’état à la santé, pas vu, pas pris. Pas de trace dans le dossier .
Dord. Dito, conseiller régional, conseiller général, député, pas vu pas pris, pas au courant !
Beretti. On consacre quelques lignes au nouveau maire d’Aix en fin d’article.
Gibello. Grand protégé de Barnier. Innocenté par un non lieu alors qu’il était président de la Simigeda propriétaire et gestionnaire de l’incinérateur. Innocenté par un non-lieu. Il était étranger à ce monde, selon son avocat.
DRIRE. Rien de rien. Des non-lieu .
SIMIGEDA. La cours d’appel a relaxé Novergie sous prétexte qu’elle n’avait pas qualité d’exploitant… que si quelqu’un pouvait agir, prendre des mesures pour stopper la pollution, c’était le SIMIGEDA. Là, on touche le fond de la saloperie ! ‘’Circulez, il n’y a rien à voir !’’ Le SIMIGEDA, personne morale, aurait dû comparaître. Mais elle s’est auto-dissoute fin 2009, quelques semaines après la décision de la justice de le renvoyer en correctionnel !!!! En conséquence le SIMIGEDA est retiré de la liste des mis en examen.
RESULTAT : AUCUN EDILE DEVANT LES JUGES !!! Ils se sont sabordés ! Novergie se retrouve seule à la barre. Plainte est déposée pour organisation frauduleuse d’insolvabilité !
Préfecture.  L’Etat, par l’intermédiaire de ses deux préfets, n’a pas été inquiété.
Le procureur. Alors que l’affaire commençait à chauffer dans la vallée, le procureur qui déjeunait régulièrement avec le maire d’Albertville sans se cacher le moins du monde, demande à ce que l’instruction soit transférée à Marseille !!!
La juge d’instruction. Elle refuse de se dessaisir du dossier, le procureur saisit la cour de cassation qui tranche en sa faveur . Trop indépendante, ‘’on’’ la prive de moyens. Changement continuel de greffière, ordinateur défaillant, ils allaient jusqu’à mettre un temps fou pour lui changer une ampoule . Etc…
Novergie.  (Suez, Lyonnaise des Eaux, Carignon…) La seule personne morale poursuivie devant le tribunal d’Albertville pour une infraction à l’environnement. Condamnée à 250 000€ d’amende. La cour d’appel de Chambéry l’a relaxée sous prétexte qu’elle n’avait pas la qualité d’exploitant, mais que c’était la SIMIGEDA qui devait prendre les mesures pour stopper la pollution ! Oui, la défunte SIMIGEDA. Défunte ou plutôt … des feintes, car celle-ci n’est pas morte d’un cancer !
Acalp .
Association de défense des habitants, partie civile, n’a même pas été reconnue comme association de victimes . Pour les citoyens un immense sentiment de déception, voire de colère ! Ils se sont battus pendant 11 ans à leurs frais.
Au premier jour du procès à Albertville, les militants ont quitté la salle : ‘Ce procès est une mascarade ! C’est un fiasco judiciaire. Nous ne pouvons pas cautionner ça. C’est une honte pour les malades et leurs familles.’’

Conclusion de l'affaire.
Et là, ce n’est même pas des coups de pieds au cul qu’il faut donner, ça mérite tout autre chose.
Qui a été condamné ?  Vous avez déjà deviné, le lampiste !
C’est le contremaître de l’incinérateur de Gilly. Il répondait de vol car, en charge d’une autre usine, à la recherche d’une pièce détachée manquante par faute de moyen, il était venu la récupérer sur un objet placé sous scellé .
A partir de combien de morts peut-on voir, un jour, un homme politique condamné ? Fabius a peut-être une réponse à nous donner.

Pourquoi reparler de ce scandale ?
Tout simplement parce que Aix-les-Bains a un nouveau maire. On rappelle son parcours :
1993-1997 : directeur de cabinet de Barnier.
1996-1997 : conseiller du ministre de la santé. (Gaymard)
1998-2001 : directeur de cabinet du maire d’Albertville. (Gibello )
2001-2004 : directeur de cabiner de Gaymard.
2004-2008 : directeur de cabinet de Dord .
Rôle du directeur de cabinet : c’est le plus proche collaborateur du maire. Il le seconde dans ses prises de position.
Courage fuyons ? Drôle de coïncidence. 2001. Notre nouveau maire s’est fait exfiltrer de la mairie d’Albertville où il exerçait des responsabilités importantes, pour suivre Gaymard et ensuite Dord,  au moment même où le scandale de l’incinérateur de Gilly a débuté ! Etonnant.
Savait-il ? Ce qui serait gravissime.
Ne savait-il pas ? Ce qui serait gravissime.
Tout aussi étonnant . La même année 2001. Il éclate un autre scandale à la mairie d’Albertville. C’est le ‘’fichier Troubadour’’. La police municipale tenait un listing informatique où elle fichait, en relevant les numéros des plaques d’immatriculation , les citoyens homos ou maghrébins. Etonnant . Y aurait-il un lien avec la frénésie vidéo maniaque aixoise ?

La question est donc : compte tenu de ce que l’on peut trouver dans la presse sur ces affaires, peut-on avoir confiance dans notre nouveau maire ?
Celui-ci va avoir à traiter des affaires importantes, certaines semblent même mal engagées, ira-t-il jusqu’au bout sans aller se faire recaser ailleurs ? On aimerait savoir.

A moins que tout ceci, puisé dans la presse papier, ne soit que de fausses nouvelles ou de minables théories du complot. Allez savoir.
A l’heure où de plus en plus de citoyens rejettent le monde politique professionnel, il serait bon de les tranquilliser .
Pour le moment on entend des belles phrases du genre : ‘’Ayez confiance en moi, je ne m’y prendrai plus de la même manière.’’ 
Pourrait-on savoir qui des, ‘’bébés’’ Barnier, s’est occupé, et a continué à se soucier, des cancéreux et des fichés homos ou maghrébins ?
Il serait souhaitable, pour ne laisser aucun doute, que le nouveau maire s’explique ! La simultanéité des dates des ‘’affaires’’ et sa disparition d’Albertville est-elle tout simplement le fruit du hasard ou un manque de fiabilité de notre nouveau maire? Les citoyens veulent savoir.

Après tout , pourquoi pas?
Tous ces politiciens nous taxent à longueur d'années pour lutter contre la pollution, alors qu'ils sont responsables de celle-ci avec la dioxine, les pesticides, etc... et autres saloperies produites par les lobbys qui font et défont nos institutions si peu démocratiques. Pourquoi indemniser les victimes avec l'argent des contribuables? Il faut indemniser celles-ci avec prenant l'argent dans le patrimoine de ces élus, après tout, celui-ci a été acquis avec l'argent des citoyens. A quand le permis à point pour tous ces élus irresponsables?

BF

 

 

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter