Che Guevara n’est pas mort ! L’Essor l’a rencontré .

Les questions sont posées depuis 8 ans, mais on attend les réponses

C’est une ‘’affaire’’, dont on ne connait pas la fin.
Ainsi notre Che Ghevara Aixois, seul et contre tous osait braver le pouvoir en place le 8 octobre 2010. Huit ans déjà! Il semble qu’il n’y ait toujours pas de réponses. Pourtant, c’était, d’après lui, une ‘’mascarade’’, et notre poilu en bandes molletières flamberge au vent promettait d’être le ‘’pire cauchemar’’ de Dord, l’ennemi intime !
La presse papier locale subventionnée que disait-elle suite à ces déclarations fracassantes? Le problème étant posé, ils auraient pu, et même dû, continuer l’enquête pour confirmer ou infirmer les faits. Que nenni ! Rien de rien et pourtant selon Milan Kundera, ‘’Le pouvoir du journaliste ne se fonde pas sur le droit de poser une question, mais sur le droit d’exiger une réponse.’’ 

Les questions sont posées et il semble que les comptes ne soient pas bons.
N’est-on pas en droit de se poser des questions sur des affaires datant de 2010 lorsque l’on connait la gestion calamiteuse du trésorier Dord dans l’affaire Bigmillions, la dette qu’il a laissée à l’UMP, celle de notre ville et de Grand Lac? (Sans parler de nos 2300 milliards de dette nationale.)
Ce n'est pas très simple, mais les anomalies sautent aux yeux, même si l'on n'est pas expert comptable.

 

Pourquoi s’intéresser à ce document ?
Parce qu’il date de 2010. Or à cette date Dord était maire, notre nouveau maire était son premier adjoint et Thibaut Guigue élu d’opposition depuis deux ans.
A priori les comptes ne sont pas bons ! Il y a de l’argent qui semble se volatiliser. Alors ? Soit il ne s’agit que de simples erreurs d’analyses de la part de l’élu d’opposition de l’époque, et il doit être facile de les rectifier et de nous expliquer la chose. Alors pourquoi ne pas le faire ?
Soit il ne s’agit que de simples erreurs de gestion comptable de la mairie, et il doit être facile de les rectifier en mettant les bons chiffres  dans les bonnes cases. Alors pourquoi ne pas le faire ?
Sauf erreur, nous n’avons jamais relevé de la part des uns ou des autres la moindre explication à ce sujet. De même, nous n’avons pas en mémoire le moindre article donnant un début d’explication sur le sujet.
On résume :
.  2008, Thibaut Guigue est élu d’opposition de la liste ‘’Aix de tout cœur.’’
.  2010, le 27 septembre, Thibaut Guigue quitte avec fracas la réunion du conseil municipal en parlant de ‘’mascarade’’.
.  Suite à un point presse avec l’opposant Thibaut Guigue, l’Essor fait un article expliquant clairement, chiffres à l’appui,  les faits incriminés.
Qui a tort ? Qui a raison ? Il semble que, devant la monstruosité des sommes en cause, l’affaire aurait dû faire l’objet d’explications de la part des intervenants.
Or, à notre connaissance, rien !
La seule nouveauté dans cette histoire est que notre sémillant pourfendeur des élites locales les a rejoints en 2014 pour y couler des jours heureux d’adjoint, avec les indemnités qui vont avec. Après le rachat par Dord des anciens thermes, il était même chargé de s’occuper de la rénovation de ceux-ci. On se demande bien d’ailleurs comment un doctorant de science po, peut mener à bien une telle affaire. Il en a d’ailleurs été évincé depuis.
Notre 7ème adjoint , qui devait être un cauchemar pour Dord, semble bien y avoir trouvé son paradis.
Il est essentiel de poser des questions sur les sujets qui n’ont jamais eu de réponses . Peut-on compter sur le septième adjoint pour nous éclairer ?

BF






Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter