D'après Beretti, Dord nous a fait entrer dans le XXIe siècle.

Dordo-micron, le paradoxe du progressisme en marche arrière.

Modernisation et entrée dans le XXIe siècle.
On ne parlera pas des erreurs monumentales de Dord que Beretti va devoir payer sans avoir le premier centime . On n’a pas fini de voir défiler impôts et taxes ! C’est tout ce qu’ils savent faire.

Un seul exemple : les fuites du réseau d’eau potable !
Symbolique de la fumisterie et de l’irresponsabilité des élus.
 

Sur le site internet de la ville, on trouve:  

La ville d’Aix les Bains lance une alerte sécheresse et nous demande de limiter l’usage de l’eau ! 

Dord, promesse numéro 26.  Campagne législative 2007.
 

Essor du 29 novembre 2017.
 

A-t-on bien compris ? D’après Dord lui-même :
.  En 2001 : 40% de fuites !
.  En 2017 : 40% de fuites !
Mais, ‘’c’est pas d’sa faute !’’ C’est que plus ça va, moins ça va ! Il répare là, ça pète ailleurs à cause de la pression ! Comment font donc les autres communes ?
Dord, c’est notre sapeur Camember qui creuse un deuxième trou pour mettre la terre du premier trou ! Encore faut-il que le deuxième trou soit assez grand pour y mettre sa terre avec celle du premier trou .

Beretti, notre nouveau maire va nous expliquer ça!
Dord nous dit qu’en 2001, il y avait 40% de pertes d’eau potable et qu’il y en a encore 40%  aujourd’hui .
Pour financer la rénovation du réseau, Dord avait pourtant créé une taxe.
Après 17 ans passés à la tête de la ville, il nous dit qu’il rénove difficilement 3 km de réseau par an, et que l’on est toujours à 40% de perte parce qu’il accroît la pression ailleurs !
Autrement dit, malgré les taxes et tous les travaux exécutés, on en est au même point .
Les citoyens se posent la question : pourquoi la taxe et pourquoi s’obstiner à rénover des réseaux si c’est mission impossible et que l’on reste toujours, quoi que l’on fasse, à 40%? Tout ceci a un coût et le premier couillon venu aurait arrêté de poursuivre les travaux sachant que dans 20 ou 30 ans on aurait encore 40% de fuite et dépensé une fortune, si l’on suit le raisonnement de Dord . (C’est ce que l’on appelle la ‘’fuite en avant’’, comme les dépenses de campagne de l’UMP, n’est-ce pas, monsieur le trésorier.).

Les incapables prétentieux sont au pouvoir et entendent y rester . (Sans nous demander notre avis)
La grande mascarade dordienne n’est pas très loin du naufrage. Seuls 14% des électeurs approuvent son action. 86% désapprouvent ou, tellement écœurés, ne vont plus voter . Le discours dominant aixois se montre de plus en plus méprisant, abscons et incapable de se remettre en question, relayé par une presse subventionnée. C’est un monde fictif construit sur le mensonge, et dont la dordophilie est le produit marketing, qui s’écroule sous nos yeux, sous le poids des évidences et des exaspérations .
De toute évidence, ce sont les gens qui sont au pouvoir ‘’qui ne sont rien’’ .

BF

 

 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter